Night olw saison 1 – Long night – M. Pierce

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 329
Date de parution :  2 septembre 2015
Prix : 17,00€ Notepaillons1

41kOar9Z0bLRésumé : Night Owl est le premier volet d’une trilogie érotique provocante où un partenariat d’écriture anonyme en ligne se transforme en une obsession passionnée incontrôlable. À vingt-huit ans, Matt Sky a une vie parfaite. Il a une belle petite amie, il a hérité d’une véritable fortune, et il a déjà écrit quatre best-sellers sous le pseudonyme de M. Pierce. À vingt-sept ans, Hannah Catalano a été victime d’un accident de train. Son petit ami est un looser fauché et elle déteste son boulot. Matt et Hannah se rencontrent sur le net en tant que partenaires d’écriture. Leur relation est platonique et innocente… Jusqu’à ce que Matt voit une photo d’Hannah. Ce portrait de la jeune femme suscite une irrésistible attraction sur lui. Et lorsque les circonstances les amènent à se rencontrer, Matt et Hannah vont vivre une histoire d’amour passionnée, émouvante, inoubliable, incontrôlable et imparable.

Mon avis : Ceux et celles qui me connaissent le savent je ne suis pas une grande fan des livres érotiques. Seuls quelques uns trouvent grâce à mes yeux. Je me suis laissée tenter par celui-là en mode septique et des fois, j’ai de bonnes intuitions.

Matt et Hannah écrivent ensemble un roman va un site Internet. Jusqu’au jour où ils ont envie de se rencontrer et que cette rencontre est ce qu’on peut appeler sans retenue « caliente ».

Je me suis profondément ennuyée avec ce livre. Je suis restée complètement à côté de l’histoire et des personnages. Pas que l’histoire n’était pas originale, mais il y avait trop de scènes de sexe à mon goût. Et pour moi, et j’assume complètement mon avis, qui dit trop de scènes de sexe dit histoire qui devient creuse. On en apprend moins sur les personnages, sur l’histoire par elle-même qui pour moi devient alors survolée.
J’ai aussi détesté les personnages. Hannah n’a pas de caractère, elle se laisse trop manipuler et Matt est le type même du mec que je déteste : sûr de lui et autoritaire. Alors oui du coup les deux se sont bien trouvé pour leurs jeux de domination mais moi ça me laisse de glace. C’est difficile d’apprécier un récit quand ce que font les personnages n’est décidément pas votre truc. C’est dommage parce que l’histoire par elle-même aurait pu être intéressante.
Cela arrive rarement que je passe un aussi bon moment avec un livre, mais je suis assez lucide pour comprendre que cela ne vient ni de l’auteur ni du livre en lui-même, mais que le genre érotique n’est vraiment pas pour moi. Je passerais donc mon tour pour les prochains tomes.

Fight for love tome 2 – Mine – Katy Evans

Éditeur : Hugo Roman
Nombre de pages : 358
Date de parution : 22 janvier 2015
Prix : 17,00€ Notepaillons2

fight_10Résumé : Dans le best-seller international REAL, tome 1 de la série Fight for Love, le si sexy bad boy de la ligue underground de boxe, Remington Tate rencontre enfin son âme sœur. Engagé pour s’occuper de sa condition physique, Brooke Dumas provoque en lui un désir intense et elle devient pour  » Remy  » aussi nécessaire que l’air qu’il respire. Il ne peut plus vivre sans elle. Brooke n’avait jamais imaginé qu’elle ferait sa vie avec l’homme dont toutes les femmes rêvent. Malheureusement tous les rêves ne deviennent pas réalité et au moment où ils ont le plus besoin l’un de l’autre, Brooke doit s’éloigner du ring et donc de Remy. Entre eux la distance et la noirceur s’installent et la seule chose que Brooke puisse faire est de se battre pour l’amour de cet homme qu’elle surnomme  » LE MIEN « .

Mon avis : J’avais lu le tome 1 un peu par hasard, la curiosité aidant un peu. Comme j’avais été plutôt agréablement surprise, je me suis aussi laissé tenter par le deuxième tome.

Remington et Brooke sont enfin ensemble, mais leur vie n’est pourtant pas aussi simple qu’ils ne l’auraient cru.

Autant le premier tome était plaisant, malgré les scènes de sexe avec lesquelles j’ai du mal (mais là c’est moi), autant le deuxième je l’ai trouvé long et ennuyant. L’évolution de l’histoire est originale même si elle est un peu logique quand on y réfléchit bien. On ne s’y attend pas aussi rapidement, mais quand on y réfléchit, l’histoire de Remington et de Brook est rapide elle aussi. Donc l’auteure suit une certaine logique. Seulement tout traîne en longueur. Et Brook m’a profondément agacée. J’aime pas les minauderies et elle n’arrête pas. Alors qu’elle avait plutôt la tête sur les épaules dans le 1er livre.
L’auteur accentue également le côté sex-appeal de Remington, mais vraiment vraiment trop ! J’ai eu l’impression que pas une page n’échappait à l’adjectif sexy pour le définir. C’était un peu lourd à la longue.
Le style d’écriture reste fluide et plaisant. Les sentiments entre Brook et Remington sont vrais et touchant, mais cela n’a pas suffit à me faire passer un bon moment. Je voulais connaître la fin, mais je voulais la connaître vite. J’aurais bien passé pas mal de passages du livres. Je trouvais qu’il n’apportaient rien.
Pour moi c’est une lecture moyenne. C’est dommage parce que j’aime bien Brooke et Remington, mais l’histoire autour d’eux m’a vraiment ennuyée. Du coup, je me tâte pour la lecture du prochain tome…

Je remercie les éditions Hugo romans pour cette lecture.

Sublime – Christina Lauren

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 395
Date de parution : 30 octobre 2014
Prix : 15,50€  Notepaillons2.5

51jLrk4-luLRésumé : Dès l’instant où Lucy aperçoit Colin, elle sait ce qu’elle représente pour lui. Lorsqu’ils se croisent, les deux adolescents se reconnaissent. Mais leur amour n’est pas un amour ordinaire. Colin, qui a déjà séduit la moitié des jeunes filles du pensionnat Saint Osanna, se rend compte très vite que la jeune fille n’est pas comme les autres. Evanescente, fragile, elle disparaît parfois, tout le monde ne la voit pas comme lui. Qui est elle vraiment ?  » Je donnerais n’importe quoi pour ces moments volés ensemble « . Seul rescapé de sa famille, après la mort de sa soeur et de ses parents, Colin prend des risques insensés avec sa propre vie, se met en danger, comme s’il ne parvenait à être physiquement avec Lucy que lorsqu’il se trouve lui-même, à la frontière de sa propre mort. Devenu drogué à l’adrénaline, il pousse si loin les limites de la témérité, que Lucy en vient à se demander si, à défaut d’être l’ange gardien qu’elle est censée être pour lui, elle ne serait pas en train de contribuer à sa perte. Un roman jeune adulte, troublant, onirique, complexe et envoûtant, qui nous entraine dans une atmosphère particulière qui n’est pas sans rappeler celle des films Sleepy Hollow ou Le Sixième Sens.

Mon avis : Ce livre à la couverture aux airs fantastiques m’a donné envie de suite. Le résumé lui a fini de me convaincre. Les fantômes font partie de mes premières amours.

Lucy est revenue de l’au delà pour Colin. Ils sont irrémédiablement attirés l’un par l’autre. Mais ils ne comprennent pas pourquoi. Dans ce pensionnat isolé, le paranormal plane au dessus de tous laissant une aura de mystère.

C’est avec enthousiasme que je me suis plongée dans ma lecture. Et le début m’a vraiment emballé. On commence avec Lucy qui se réveille au milieu d’une forêt et qui ne sait plus qui elle est. Dès le début le mystère est intense, opaque. On ne sait pas qui elle est et pourquoi elle revient. En avançant dans la lecture on reste dans le flou, le brouillard s’épaissit. J’ai vraiment avancé à tâtons dans ma lecture. Mais à force d’épaissir le mystère, l’auteure m’a perdue. J’ai deviné la fin bien avant d’arriver à la moitié du livre, malgré l’incompréhension de certaines scènes ou de certains événements.
Ce qui n’a pas aidé, c’est que les personnages n’ont pas réussi à me séduire, je suis restée indifférente à leur romance qui ne m’a pas touchée. C’est comme si j’étais totalement passée à côté du livre, La l’histoire, des personnages… Je n’ai pas compris où les auteures voulaient nous emmener, le pourquoi de l’histoire, le pourquoi du retour de Lucy. Même si la fin en explique en partie la raison, je n’y ai pas adhéré. J’aurais aimé avoir plus d’indications. D’autres histoires de fantômes sont abordées mais elles m’ont laissée encore plus perplexe alors qu’elles sont sensées nous éclairer. Je pense vraiment que je n’ai pas la même logique que les auteures et que du coup, je n’ai pas réussi à apprécier ce livre. C’est dommage, parce qu’il me donnait très envie au départ. Mais ça arrive parfois, tous les livres ne peuvent pas nous convenir.
D’autres personnes l’ont lu et l’ont beaucoup aimé, vous pouvez retrouver leur avis ICI.

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

 

 

9/100

9/100

Real tome 1 – Fight for love – Katy Evans

Éditeur : Hugo Roman
Nombre de pages : 323
Date de parution : 1er octobre 2014
Prix : 17,00€ Notepaillons3

51pkfvfggwlRésumé :  Star de la ligue underground, Tate Remington est un boxeur à l’animalité exacerbée dont le pouvoir de séduction rend folles toutes les filles autour du ring. Depuis qu’il a croisé son regard, la seule femme à laquelle il pense, celle qu’il a choisie, c’est Brooke, ancienne athlète de haut niveau qui, suite à un accident, s’est reconvertie dans la thérapie sportive. Mais pour que leur histoire devienne bien réelle, Remington devra se dévoiler à Brooke… Deux caractères forts qu’un désir charnel intense, pur et obsessionnel consume. Une histoire d’amour sous tension et des personnages d’une rare complexité.

Mon avis : Depuis peu, je suis curieuse des découvrir le genre New adult. J’aime ses personnages torturés et pour une fois les romances qu’il raconte. Du coup, j’ai eu envie de lire ce premier tome de Real (et non, cette couverture n’a rien à voir dans mon choix, puisque je vous le dis ! )

Remington est un boxer underground qui a le vent en poupe. Rien ne peut l’arrêter. Brooke est une athlète qui a dû arrêter de concourir car elle s’est blessée. Quand cet homme impulsif rencontre cette fille trop sage, évidement ça fait des étincelles.

De curieuse que j’étais donc de découvrir ce livre, je suis passée à septique dès les premières pages. Si vous me connaissez vous savez que je suis plutôt réfractaire à « l’amour au premier regard ». Mon esprit cartésien s’y refuse. C’est pourtant ce qui arrive ici, Remington, cet homme qui a toutes les femmes à ses pieds jette son dévolu sur Brooke lors d’un combat, alors qu’elle ne voulait même pas être là. Oui, vous voyez c’est un truc cousu de fil blanc qui me fait automatiquement lever les yeux au ciel. J’y peux rien, j’y crois pas ! Et bien évidement l’héroïne est belle mais ne le sait pas (bein oui obligé dans ce schéma). C’est bien dommage d’ailleurs de commencer ce livre comme ça… Heureusement, cela ne m’a fait arrêter ma lecture, et je l’ai même plutôt appréciée.
Bon, d’accord, l’auteure accumule les clichés : jeune homme taciturne au lourd passé obscure, jeune fille sage peu sure d’elle, aux histoires d’amour inexistantes… J’ai eu l’impression de lire un Harlequin de maman. Ce qui a rattraper le coup c’est le style d’écriture de l’auteure, rapide, sans descriptions qui alourdissent le rythme. Ce qui fait que les pages défilent sans qu’on s’en aperçoivent. De plus, je me suis quand même attachée aux personnages, qui certes ne sont pas originaux, mais qui m’ont parus vrais. Remington a certes un passé tortueux mais l’auteure n’a pas cédé au mélo et ça a donc sonné plus juste. Brooke, m’a bien souvent fait lever les yeux au ciel avec sa naïveté, mais pas autant que les expressions utilisées par l’auteure pour décrire les envies et désirs de Brooke. J’ai aussi bien aimé la fin, pas très originale non plus, mais c’est celle qu’on attend de ce genre de livre.
Bref, j’ai passé un moment divertissant avec ce livre, idéal lors des futurs week-end gris et pluvieux qui nous attendent.

Je remercie Balelio et les édition Hugo Roman pour cette lecture.

 

Tangled #1 – Love game – Emma Chase

Éditeur : Hugo Roman
Nombre de pages : 342
Date de parution : 7 mai 2014
Prix : 17,00€ Notepaillons4

41EKLueTLiLRésumé : Drew, la trentaine irrésistible, est associé dans une grande banque d’investissement new-yorkaise. Le pouvoir, l’argent, les femmes, absolument tout lui réussit. Très sûr de lui et arrogant, il assume son statut de beau gosse et enchaîne les aventures sans lendemain. Jusqu’au jour où une femme lui résiste. Kate Brooks est sublime, brillante, et ambitieuse… mais fiancée et inaccessible. Lorsqu’il la rencontre dans un bar et tombe sous son charme, il ignore encore qu’elle deviendra sa collègue quelques jours plus tard… Bouleversés par le magnétisme sexuel qui les aimante et engagés dans une rivalité professionnelle diabolique, ils vont jouer avec leurs sentiments, s’aimer et se détester. Drew, le séducteur invétéré, nous prend à partie et nous décrit la façon dont il tombe amoureux. Il nous confie avec autodérision et cynisme ce que les hommes pensent vraiment…

Mon avis : Si la romance et le porn soft ne me séduisent qu’une fois sur 5, il est un genre romancé qui lui me plait à chaque fois (ou presque) c’est le new adult. Ajoutez à ça que ce livre est écrit du point de vue de l’homme et vous saurez pourquoi je me suis décidée à lire ce livre.

Drew est un jeune cadre dynamique. Non, en fait c’est une requin aux dents longues, n’ayons pas peur des mots. Il faut se méfier de lui autant en affaire que lorsqu’il a repéré une proie à mettre dans son lit. Un soir en boite il rencontre une jolie brune qui lui file entre les doigts. Mais il va être amené à la revoir.

Dès le début le ton est donné. C’est Drew qui nous narre l’histoire et de suite j’ai accroché à son humour. À chaque fois qu’il veut expliquer quelque chose, il fait une comparaison. Et il a une façon de voir la vie, comment dire… assez personnelle mais très masculine et séduisante. On se rend alors compte qu’il y a un fossé entre eux, les hommes, et nous, les femmes (mais là je sais que je ne vous apprends rien, et l’auteure encore moins). Bien que le livre soit écrit par une femme, la narration masculine est complétement crédible. Je ne sais pas si Emma Chase s’est documentée en questionnant tous les hommes de son entourage ou ceux passant à sa portée mas le résultat est probant. On se demande même par moment si ce n’est pas un homme qui a écrit le livre. Bref ! Tout ça pour dire que j’ai adoré suivre les (més)aventures de Drew. J’ai aimé le personnage, sur de lui, pourri gâté, qui voit sa façon de vivre, de considérer la vie remis en question par l’arrivée d’une petite brunette qui d’une part ne veut pas coucher avec lui et qui de plus lui fait concurrence au boulot.
L’histoire en elle même n’est pas vraiment originale, mais le point de vue masculin lui donne une autre dimension. Je pense qu’on a toutes voulu savoir ce qu’il se passait dans la tête des hommes au début d’une relation (et même après). De plus, les personnages sont attachants. Oui parfois Drew est une tête à claques mais on perçoit aussi une certaine fragilité qui nous donnerait envie de le conseiller. J’ai beaucoup aimé le couple qu’il forme avec Kate un peu conflictuel mais avec aussi beaucoup d’attirance et de tension.
J’ai passé un excellent moment avec se livre et j’ai hâte de découvrir le prochain tome en novembre de cette année.

Je remercie Babelio et les éditions Hugo Roman pour cette lecture.