Toi + Moi + Lui – Tijan

Éditeur : Flammarion Jeunesse
Nombre de pages : 135
Date de parution : 24 mai 2017
Prix : 7,00€

Résumé : Summer Stolz est amoureuse de Kevin Matthews depuis le collège. Qui ne le serait pas ? Toutes les filles du campus en sont folles, et il reste rarement célibataire très longtemps…
Alors, quand une liaison naît entre leurs père et mère respectifs, et que Summer se retrouve en cohabitation avec son coup de cœur 24 heures/24, la situation prend un tournant… épicé.
Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec le mystérieux Caden Banks. Un jeune homme rebelle, insoumis, dangereux… mais, surtout, terriblement sexy. Summer va alors devoir répondre à son cœur : peut-il battre pour deux garçons à la fois ?

Mon avis : J’ai beaucoup Tijan dernièrement sur les réseaux sociaux et je n’en ai lu que du bon. J’ai donc voulu découvrir ce roman.

Summer est amoureuse de son « frère par alliance » mais ce n’est visiblement pas réciproque. Puis en rencontre Caden, ce jeune homme mystérieux et ténébreux qui pourrait bien chambouler toutes ses certitudes.

Dès les départ j’ai adoré Summer. Je ne sais pas comment l’expliquer l’alchimie a pris de suite. J’ai apprécié son humour, sa façon d’être, de réagir, d’inter-agir avec son entourage… C’est typiquement le personnage qui me séduit de suite. Elle est fragile à l’intérieur mais ne montre rien à l’extérieur. Elle tourne tout en dérision et j’ai beaucoup aimé lire ses répartie et ses apartés.
Je pourrais dire que tout mon attrait pour ce roman repose sur Summer, et ça serai vrai, mais il n’y a pas que ça. J’ai aussi aimé le personnage de Caden, même s’il est vrai qu’il fait un peu stéréotypé. J’ai aimé détester Kevin, c’est vraiment le petit con à qui on a envie de donner une paire de claque. Le petit groupe dans lequel évolue Summer et également très attachant. Donc, en fait ce sont les personnages qui porte le livre. Parce que pour ce qui est de l’histoire, même si elle est très jolie, elle n’est pas vraiment originale.
C’est ça, l’auteur a réussi à faire d’une histoire banale quelque chose qui marque les esprits grâce à des personnages qui sorte du communs et qui sont très attachant. J’ai passé un excellent moment avec Summer et j’aurais vraiment aimé l’avoir en amie à la fac.

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

 

58/65

 

La loi du cœur tome 2 – Le chant du cœur – Amy Harmon

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 386
Date de parution : 13 avril 2017
Prix : 17,90€

Résumé : Pour moi, le paradis, c’est la cloche qui annonce le début d’un match de free fight, l’adrénaline qui monte, la sueur qui me brûle les yeux et le feu qui coule dans mes veines. C’est la foule indistincte qui scande mon nom et l’adversaire du jour qui veut verser mon sang. Pour moi, le paradis se résumait au ring octogonal. Jusqu’à ce que je rencontre Millie.
Jusqu’à ce que je change. Si l’octogone était mon paradis, alors Millie était l’ange en son centre, la fille pour laquelle je voulais me battre, celle qui m’a appris que les batailles les plus importantes sont parfois celles que l’on ne pense pas gagner.

Mon avis : J’avais beaucoup aimé le tome 1, La loi du cœur (Dont vous trouverez l’avis ICI). J’avais envi de retrouver Moïse et Georgie, de découvrir un peu plus Tag, dont je me suis vite plongée dans ce roman.

Amy Harmon avait réussi à me toucher dans le 1er tome et ses autres romans et j’espérais bien qu’elle réussirait avec celui-ci également. Ce tome est plus accès sur Tag, le meilleur ami de Moïse. Cette tête brûlée qui fait des combats de free fight pour se sentir vivant. Il a aussi la tête sur les épaules puisque même s’il est jeune il est à la tête de plusieurs sociétés qu’il gère d’une main de maître. C’est clairement une tête brûlée qui aime avoir le dernier mot mais en vieillissant il prend du plomb dans la tête. On sent très bien que derrière cette grande gueule se cache un grand cœur qui a également beaucoup de blessures qu’il cache tant bien que mal. C’est typiquement le genre de personnage que j’apprécie.
Il rencontre Millie. On la découvre petit à petit, mais j’ai trouvé que ce n’était pas assez, j’aurais bien aimé en savoir plus. mais c’est aussi normal puisque le roman est écrit du point de vue de Taf, dont il ne nous transmet que ce qu’il sait. Mais cela m’a un peu frustrée parce que c’est un personnage auquel on s’attache également.
Le 3ème personnage important dans cette histoire c’est Moïse, qui nous raconte ce qu’il pense de cette rencontre Tag / Millie.
Et justement cette histoire parlons-en. Elle est simple, elle est jolie, elle est touchante… bon, pas autant que celle de Moïse et Georgie mais tout de même, elle fait sont petit effet. Je suis tout de même restée sur ma faim, je m’attendais à plus. De mon point de vue j’aurais aimé que les 20/30 dernières pages soient plus développées. Pis j’ai trouvé la fin trop vague… On peut s’imaginer ce qu’on veut, et là j’aurais aimé que l’auteure prenne une décision, mais je vous laisse juge…

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

Room Hate – Penelope Ward

Éditeur : Hugo Roman
Nombre de pages : 313
Date de parution : 9 février 2017
Prix : 17,00€

Résumé : Justin et Amélia sont amis depuis l’enfance. Ils ont même été amoureux à l’adolescence. Ils ont passé toutes leurs vacances dans la maison de la grand-mère d’Amélia, leurs parents respectifs étant souvent absents.
Quelques années plus tard, ils héritent de la maison. Amélia, qui est institutrice, décide immédiatement d’aller passer ses vacances dans ce lieu qu’elle aime tant Elle est loin d’imaginer que Justin a eu la même idée. Il débarque un matin avec sa guitare et sa petite amie Jade. C’est là que les choses vont se compliquer et que les incompréhensions du passé vont ressurgir. La cohabitation va s’avérer plus que difficile.

Mon avis : Le résumé m’a plu, j’aime bien les histoires où les protagonistes s’affrontent suite à un malentendu et qui ont du caractère, ce qui donne des dialogues souvent haut en couleur. Ce livre avait l’air de remplir ces critères.

Amélia et Justin se sont quittés fâchés il y a 10 ans. Ils vont être obligés de se reparler puisqu’ils ont hérité conjointement de la maison de la grand-mère d’Amélia.

Le livre commençait bien. J’ai fait la connaissance d’Amélia et dans les débuts elle m’a plu. Elle avait l’air d’avoir du caractère et savait ce qu’elle voulait de sa vie. C’est le genre de personnage qui me plait d’entrée. On fait ensuite la découverte de Justin : le jeune homme ténébreux et mystérieux et surtout taciturne, le héros de roman romantique par excellence. Comme je l’ai dit plus haut, ils sont donc fâchés et j’avais hâte de lire leur première rencontre. Et là, j’ai été déçue 😦 parce que Justin est fidèle à son image d’homme ténébreux et grognon mais finalement Amélia est une lavette ! Je n’ai pas d’autre mot. Elle se laisse porter par les événements de la vie sans vraiment lutter. Elle est plutôt fataliste. C’est vrai qu’elle réagit plutôt bien face aux événements qu’elle doit affronter. Elle fait face, mais une fois qu’elle est le « nez dedans » et sans vraiment s’en prendre ensuite aux responsables. Elle est un peu trop mole à mon goût. Pis j’en ai marre aussi du type de fille qui se croit moche, qui a des rondeurs et qui en fait est hyper sexy et que tous les hommes désirent, ça n’existe pas dans la vraie vie ! Même si les romans sont là pour nous faire oublier le quotidien, j’aime avoir un peu de crédibilité.  Oui, je suis tout en contradiction :-P.
Bref, je reviens au livre. Je n’ai pas eu mes dialogues haut en couleur et finalement j’ai trouvé l’histoire fadasse et pas vraiment originale. C’est surtout que la mayonnaise n’a pas pris avec les personnage. J’ai fini le livre parce qu’il se lit vite, mais il ne me laissera pas un souvenir impérissable et il n’a éveillé aucun sentiment particulier… Une petite lecture qui a occupé mon dimanche.

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

 

Drivent saison 1 – K. Bormberg

Éditeur : Hugo roman / New romance
Nombre de pages : 451
Date de parution :  8 octobre 2015
Prix : 17,00€

11903716_891893280863945_5359398976246858034_nRésumé : Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire. Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fi l du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Mon avis : J’aime beaucoup la couverture qui arrive à être sobre tout en étant sensuelle, mais j’avais un peu peur du roman. Je suis parfois allergique à la romance, mais parfois certaines arrivent à me séduire, alors je me suis laissée aller à tenter avec celui-là.

Colton est un pilote de F1 célèbre qui a le vent en poupe. Rylee fait partie d’une association qui s’occupe d’orphelins. Ils n’auraient pas dû se rencontrer. Et pourtant…

J’avais un peu peur en commençant ce roman, mais finalement je ne l’ai pas regretté, il n’avait rien de ce qui me fait fuir dans la romance. C’est à dire des sentiments un peu trop dégoulinant et des scènes de sexes toutes les 20 pages. Non, j’ai trouvé cette romance plutôt crédible, même si elle n’innove pas vraiment puisque nous retrouvons ici l’homme sexy idolâtre par toutes les femmes et la jeune fille peu sûre d’elle, qui se demande tout le long du livre ce qu’un tel Adonis peut bien lui trouver. Classique vous dis-je.

Là où l’histoire a réussi à me séduire c’est avec ses personnages. Ils sont tous les deux torturés, avec des blessures et des valises et j’adore ça (rappelez-vous mon côté sadique). Surtout lui et j’ai toujours aimé les bads boys torturés mais qui trouvent la fille qui les soignera. Même s’il faut bien avouer qu’ici ce n’est pas gagné ! C’est d’ailleurs vraiment ça qui me plaît : la difficulté. Quand les personnages s’aiment autant qu’ils se détestent, quand ils se font du mal parce que c’est plus fort qu’eux.
Ce que j’ai apprécié aussi ce sont les métiers de chacun, surtout celui de Rylee. C’est une fille un peu naïve certes, mais elle a aussi un grand cœur et ne baisse pas les bras devant les difficultés, elle fait tout ce qu’elle peut pour son association. J’ai les personnages entiers et elle en fait partie. Colton aussi, mais pas dans le même style, dans le genre têtu et « j’obtiens toujours ce que je veux » !
La rencontre de ces deux là à fonctionné sur moi, j’espère qu’il en sera de même pour vous et que tout comme moi vous aurez hâte de connaître la suite en novembre 🙂

Je remercie Hugo roman pour cette lecture.

Night olw saison 1 – Long night – M. Pierce

Éditeur : Hugo roman
Nombre de pages : 329
Date de parution :  2 septembre 2015
Prix : 17,00€ Notepaillons1

41kOar9Z0bLRésumé : Night Owl est le premier volet d’une trilogie érotique provocante où un partenariat d’écriture anonyme en ligne se transforme en une obsession passionnée incontrôlable. À vingt-huit ans, Matt Sky a une vie parfaite. Il a une belle petite amie, il a hérité d’une véritable fortune, et il a déjà écrit quatre best-sellers sous le pseudonyme de M. Pierce. À vingt-sept ans, Hannah Catalano a été victime d’un accident de train. Son petit ami est un looser fauché et elle déteste son boulot. Matt et Hannah se rencontrent sur le net en tant que partenaires d’écriture. Leur relation est platonique et innocente… Jusqu’à ce que Matt voit une photo d’Hannah. Ce portrait de la jeune femme suscite une irrésistible attraction sur lui. Et lorsque les circonstances les amènent à se rencontrer, Matt et Hannah vont vivre une histoire d’amour passionnée, émouvante, inoubliable, incontrôlable et imparable.

Mon avis : Ceux et celles qui me connaissent le savent je ne suis pas une grande fan des livres érotiques. Seuls quelques uns trouvent grâce à mes yeux. Je me suis laissée tenter par celui-là en mode septique et des fois, j’ai de bonnes intuitions.

Matt et Hannah écrivent ensemble un roman va un site Internet. Jusqu’au jour où ils ont envie de se rencontrer et que cette rencontre est ce qu’on peut appeler sans retenue « caliente ».

Je me suis profondément ennuyée avec ce livre. Je suis restée complètement à côté de l’histoire et des personnages. Pas que l’histoire n’était pas originale, mais il y avait trop de scènes de sexe à mon goût. Et pour moi, et j’assume complètement mon avis, qui dit trop de scènes de sexe dit histoire qui devient creuse. On en apprend moins sur les personnages, sur l’histoire par elle-même qui pour moi devient alors survolée.
J’ai aussi détesté les personnages. Hannah n’a pas de caractère, elle se laisse trop manipuler et Matt est le type même du mec que je déteste : sûr de lui et autoritaire. Alors oui du coup les deux se sont bien trouvé pour leurs jeux de domination mais moi ça me laisse de glace. C’est difficile d’apprécier un récit quand ce que font les personnages n’est décidément pas votre truc. C’est dommage parce que l’histoire par elle-même aurait pu être intéressante.
Cela arrive rarement que je passe un aussi bon moment avec un livre, mais je suis assez lucide pour comprendre que cela ne vient ni de l’auteur ni du livre en lui-même, mais que le genre érotique n’est vraiment pas pour moi. Je passerais donc mon tour pour les prochains tomes.