London Hayes tome 1 – Chassée – Annabel Chase

♦Éditeur : Alter Real
Nombre de pages : 268
♦Date de parution : 7 octobre 2022
♦Prix : Papier : 20,00€, Numérique : 5,99€
♦Acheter : Amazon

Résumé : L’Angleterre telle que vous la connaissez n’existe plus.
Le soleil ne se lève plus, et des Maisons vampires se partagent le pays. Gare à ceux qui ne rentrent pas dans le rang !

Chasseuse de prime, je travaille pour une guilde mineure tout en essayant de rester discrète.
Quand Callan, un prince vampire, frappe à ma porte pour me proposer un nouveau job, je suis tentée de refuser, mais impossible. On ne refuse rien aux Maisons. Sa sœur a disparu, je dois la retrouver. Et comme un contrat n’arrive jamais seul, je dois aussi mettre la main sur une pierre, ordre de la Reine Vampire.
Fingers in the nose, non ? Bébé, la hache dont je ne me sépare jamais, serait d’accord avec vous. C’est l’occasion de gagner un bon paquet d’argent. Mais je risque aussi d’entrer dans la lumière, et ça, c’est hors de question.
Si les vampires découvrent qui je suis, je suis morte.
Si j’échoue, je suis morte.
En gros, rien ne va. Surtout que ma grande gueule risque de me jouer des tours, et que Callan est diablement sexy…
Avertissement : cet Urban Fantasy qui déchire parle d’une héroïne badass qui ferait mieux de se taire, d’un vampire sexy qui remet tout en question, de Familles à fuir, de magie, et d’une hache.
Bienvenue à Londres !

Mon avis : Avec un tel résumé et une telle couverture je ne pouvais que céder à la tentation de lire ce livre. Et je ne l’ai pas regretté !

London est un chevalier qui traite les missions qu’on lui donne. Elle est sensée faire profile bas et rester discrète (et c’est souvent tout une aventure !) ainsi que de ternir ça langue (mais ça c’est encore autre chose !). Parfois les missions qu’on lui confit mettent à mal sa couverture, mais quand on veut survivre on n’a pas toujours le choix des missions auxquelles ont voudrait répondre.

J’ai tout bonnement adoré ce livre ! Dès les premières pages j’ai aimé London, son franc parlé, son amour pour les animaux, le mystère qui l’entoure, sa façon de réagir, son intégrité, sa loyauté… Oui, ça fait beaucoup de qualificatifs élogieux, mais elle les vaut bien ! (y’a qu’a voir sa chevelure sur la couverture, mais là je m’égare…). Vous l’aurez compris London fait partie des personnages que j’aime beaucoup. Forte et tendre à la fois. Un joli camaïeu de gris. Elle a également une part d’ombre qu’on découvre petit à petit et qui laisse supposer que les autres tomes vont nous réserver encore plein de surprises. J’ai déjà commencé a établir des hypothèses et j’ai hâte de voir si elles sont bonnes.
L’intrigue est plutôt simple et ce se résout facilement, mais c’est souvent avec le cas des premiers tomes qui plantent aussi un univers et nous présentent différents personnages. À moins que l’autrice ne fasse comme avec l’autre série que je lis (Le bureau fédéral de la magie) et qu’elle ne fasse de court roman. Mais ce n’est pas gênant, les enquêtes sont souvent bien menées et les personnages ne perdent pas en profondeurs.
J’ai beaucoup aimé l’univers inventé par Annabel Chase. Je suis fan de vampires depuis plus de 25 ans et ce monde est noir mais pas trop. Ici les vampires ne sont pas gentils même s’ils sont plus complexes qu’ils n’y paraissent.
Bref, j’ai hâte de lire la suite des aventures de London !

Je remercie Alter Real pour cette lecture.

Bureau fédéral de la magie tome 5 – Mauvaise graine de furie – Annabel Chase

♦Éditeur : Alter Real
Nombre de pages : 250
♦Date de parution : 5 août 2022
♦Prix : papier : 20,00€, Numérique : 5,99€
♦Acheter : Amazon

Résumé : La vie n’est jamais un fleuve tranquille à Chipping Cheddar.
Des promoteurs tentent de faire main basse sur le terrain des Tasker, et ma famille est en effervescence à cause de l’organisation du Jour des Ténèbres, une fête familiale de la plus haute importance. Enfin, pas pour moi, qui suis le mouton blanc de ma famille adepte de la magie noire. Et de ce côté-là, on peut faire confiance à ma mère et ma grand-mère pour se montrer très créatives…
Et comme d’habitude, les problèmes n’arrivent jamais seuls : certains habitants de Chipping Cheddar se comportent bizarrement. Leur personnalité semble changer du tout au tout, sans raison apparente ! Et puis il y a cette plante étrange arrivée de nulle part qui pousse sur le terrain des Tasker.
Bon, pas le choix : une fois de plus, je dois tout gérer. Étudier de plus près cette plante suspecte, et ensuite, affronter ma famille. Puis survive au Jour des Ténèbres…
Et si le danger n’était pas là où je l’attendais ?
Allez, je peux le faire, je ne suis pas l’Agent Fury pour rien !

Mon avis : Cette série avec des personnages magiques m’a séduite dès le premier tome. Je n’allais donc pas m’arrêter en si bon chemin !

Toujours affublée de sa famille démoniaque, Eden doit affronter une nouvelle menace autour de sa ville.

Cette série, aux tomes très courts, est comme un bonbon acidulé. Ils se lisent vite et respectent leur promesse : ne pas se prendre la tête.
J’ai adoré retrouver la famille loufoque d’Eden. Sa mère et sa grand-mère sont de véritables têtes à claques mais c’est un plaisir de les détester. Et il faut avouer que dans le genre « méchantes » j »ai connu pire ! En fait, cela fait un joyeux bordel qui complique un peu la vie d’Eden qui n’est déjà pas simple puisqu’elle doit chaque fois découvrir et maitriser ses nouveaux pouvoirs de Furie.
L’intrigue policière est simple, mais elle rempli le contrat. L’autrice a un monde fantastique riche qu’elle peut exploiter pour créer toujours plus d’intrigue. La romance est également légère et ne prend pas trop de place dans l’histoire. Et moi ça m’arrange.
Et surtout j’aime beaucoup le personnage d’Eden. Elle est têtue mais aussi très adaptable et il faut vu l’univers dans lequel elle évolue et les gens tous plus bizarres les uns que les autres qui l’entoure.
Bref, toute une série d’ingrédients qui fonctionnent très bien ensemble et qui me donne envie de connaitre la suite !

Je remercie les éditions Alter Real pour cette lecture.

Bureau fédéral de la magie tome 1 – Une furie en ville – Annabel Chase

Éditeur : Alter Real
Nombre de pages :  240
Date de parution : 29 janvier 2021
Prix : 17,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Une famille exaspérante mais aimante ? Check. Une petite ville pittoresque et un chef de police sexy ? Check. Un chien des Enfers abandonné, un chat noir au sale caractère, et un python de compagnie qui se prend pour un chiot ? Triple check. Mon histoire vous rappelle un conte de fée un peu cul cul la praline ? Raté ! Il y a un léger détail… Je suis maléfique. Ma nature et mon éducation devraient faire de moi quelqu’un de mauvais, mais je lutte contre cette facette de ma personnalité de toutes mes forces. Tout ce que je désire, c’est vivre une vie normale. J’ai même rejoint le FBI et non le Bureau Fédéral de la Magie, comme j’aurais dû le faire. Mais mes pouvoirs en ont décidé autrement, et l’Agence m’a renvoyée dans ma ville natale pour combattre les crimes magiques. Me voilà de retour à Chipping Cheddar, au milieu de ma famille – maléfique, bien entendu -, un nouveau job sur les bras, et les casseroles de mon passé derrière moi. Oh, j’ai oublié, en plus, il y a un cadavre. Et il ne s’agit pas d’un accident. Donc, bienvenue dans mon monde !

Mon avis : J’adore les histoires de sorcières, anges, démons et autres créatures fantastiques, si à cela vous ajoutez une enquête policière, vous réunissez deux de mes genres favoris !

Après une petite « boulette », Eden est mutée dans sa ville natale qu’elle avait pourtant fuit il y a quelques années. Elle retourne vivre dans la maison de sa mère et retrouve sa famille « bizarre ». Mais même pas le temps de reprendre ses marques, qu’une des meurtres suspects réclament son aide.

Que dire de ce livre ? J’ai tout bonnement adoré ! Je l’ai dévoré en quelques heures et c’est dire vue mon rythme de lecture ces derniers temps. Il faut dire qu’il se lit également très facilement. Il a peu de pages et le rythme est fluide est rapide. Pas de descriptions inutiles et l’autrice va droit au but. J’ai beaucoup aimé Eden et son caractère bien trempé. Elle a la tête sur les épaules et c’est un peu le mouton noir de la famille. Elle a une famille complètement loufoque, qui m’a rappelée celle de Stéphanie Plum dans la série du même nom, saupoudré de famille adams, dans la série du même nom également.  J’ai bien souvent souris voire franchement ris en lisant leur élucubrations familiales.
L’enquête est légère, pas de scène gore ni de descriptions morbides à outrance. Juste des faits. On découvre vite aussi qui est le tueur, mais je pense que ce premier tome est surtout une introduction à la série qui nous présente  tous les personnages et plante le décor. Il faut dire qu’il est typique d’une petite ville où tout le monde connait tout le monde et en découle également pas mal de personnages.  J’ai adoré découvrir cette ville et tous ses habitants. Je pense qu’il y a matière à avoir des tomes suivant hauts en couleurs !
Bref, c’est surement une série qui deviendra une de mes préférées dans les mois qui suivent.

Je remercie Alter Real et Méliane pour ce blog tout qui a permis cette lecture.

Si vous avez envie d’en découvrir plus, voici un extrait :

Je me retournai et tombai nez à nez avec un mec magnifique en uniforme. Il me dominait du haut de son mètre quatre-vingt. À la vue de ses yeux verts et de sa mâchoire carrée, mes jambes flageolèrent. Son menton avait beau être recouvert d’un voile de barbe, j’aperçus sa fossette.
Je toussotai en essayant de répondre.
— C’est bien moi, croassai-je.
— Je suis le chef Fox, commença-t-il.
Je me mis à rire.
— Fox ? Oh, bien joué. Qui vous a demandé de faire ça ? Sassy ?
Leur virée aux toilettes était sans doute un mensonge. C’était une ruse pour me faire une blague.
Il fronça les sourcils.
— Qui est Sassy ?
— Non, je parie que c’est un coup de ma grand-mère.
Elle m’avait accusée d’être tendue tout à l’heure. Le chef Fox devait être sa façon d’essayer de me détendre. J’agitai un doigt sous son nez.
— Qui que ce soit, dites-lui qu’il ne peut pas me leurrer. Je suis agent fédéral.
Je me tapotai la tempe.
— Ça me rend intelligente.
Il inclina la tête, apparemment perplexe.
— Vous leurrer ? De quelle manière ?
J’enfonçai un doigt sur sa fossette et le poussai doucement.
— Sous ces vêtements, je parie que vous êtes nu.
Il sourit.
— En général, c’est comme ça que les vêtements fonctionnent.
— Ha-ha. Vous allez les enlever quand ?
— Pardon ?
Le chef Fox, ou quel que soit son vrai nom, fit semblant d’être déconcerté par ma question.
— Vous avez un visage innocent, Foxy. Je vous l’accorde.
Je lui tapotai la joue.
— Par contre, ces yeux…
Je vidai le reste de mon verre d’une traite.
— Tout ce que j’y vois est vilain, très vilain, ajoutai-je.
Ses vilains yeux brillèrent d’amusement.
— Je crois que j’ai choisi le mauvais moment pour vous aborder. J’ai entendu dire que vous étiez ici, et comme vous êtes sur ma liste de personnes à rencontrer, je me suis dit que c’était l’occasion.