La vie rêvée des chaussettes orphelines – Marie Vareille

Éditeur : Charleston
Nombre de pages : 410
Date de parution : 12 juin 2019
Prix : 19,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Sur le papier, Alice va très bien : célibataire parfaitement assumée, elle a une carrière en or dans la finance à New-York, un loft avec vue sur Central Park et un secret si profondément enfoui qu’elle peut presque prétendre l’avoir oublié. Certes, elle ne dort plus sans somnifères, elle collectionne les crises d’angoisse, les TOC et les névroses, mais on ne va pas en faire tout un plat. Tout le monde a ses petits secrets, non ? Mais le problème avec les petits secrets, c’est qu’ils peuvent générer de grosses complications… et si Alice est devenue experte à fuir le passé, elle est beaucoup moins douée quand il s’agit d’affronter la réalité.

Mon avis : Depuis que Marie m’a demandé timidement si je voulais lire son premier roman en 2014 (Ma vie, mon ex et autre calamité), je suis devenue fan de ses livres. Je n’allais donc pas manquer celui-ci alors que rien que le titre me mettait le sourire aux lèvres.

Alice veut recommencer sa vie à Paris. Elle a quitté New-York précipitamment et espère bien laisser son passé loin derrière elle en traversant l’Atlantique. Mais on ne peut pas tourner le dos à son passé, bien souvent il vous rattrape et toujours au plus mauvais moment…

Marie Vareille a réussi à me captiver dès les premières pages. Dans certains livres, il me faut parfois plusieurs dizaines de pages pour accrocher, là je n’en ai pas eu besoin. Tout  de suite je me suis attachée à Alice. Pourquoi ? Parce que nous sont présenté d’emblée ses faiblesses et qu’on a qu’une seule envie c’est la prendre dans nos bras en lui disant que tout va bien se passer. Petit à petit Alice se dévoile. Elle nous raconte sa vie et celle de sa soeur à travers son journal intime, nous dévoilant leur passé sans filtre. Ces passages alternent avec son présent, celui à Paris où elle essaye de reprendre pieds.
Après quelques chapitres, j’ai relevé quelques incohérences, en me disant que Marie n’avait pas fait très attention. Mais non, c’est moi qui allait trop vite, il fallait attendre le défilement des pages pour comprendre. Du coup, j’étais contente d’avoir relever les choses qu’il fallait. Même si j’imagine que je ne suis pas la seule. D’ailleurs si vous l’avez lu, je suis curieuse si vous aviez relever les mêmes choses que moi.
Ce sont les dernières 80 pages qui m’ont tenues en haleine, je n’ai pas su poser le livre avant de l’avoir terminé (au grand bonheur du chat que je devais nourrir et avec lequel j’avais prévu de passer un peu de temps en lisant – 2h en tout finalement). J’avais envie de tout découvrir et j’ai vraiment était surprise. Parce que même si l’idée de départ n’est pas des plus originale (mais je ne vous dirais pas quoi) la façon de l’exploiter est elle plutôt bien pensée, limite tortueuse.
J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, où les sentiments se sont mêlés : colère, tristesse, frustration… J’en suis ressortie chamboulée avec la boule dans la gorge.
Merci Marie pour cette lecture. Quand tu veux pour la prochaine, mais tu as mis le niveau assez haut cette fois-ci 😉

Un second souffle – R.S. Grey

Éditeur : &moi
Nombre de pages : 299
Date de parution : 12 juin 2019
Prix : 14,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Deux mois plus tôt, Abby n’avait guère de perspectives d’avenir. Mais désormais, avec un cœur tout neuf, elle a une seconde chance, et elle compte bien en profiter. Quoi de mieux qu’un road trip pour découvrir le monde et faire de nouvelles expériences ? Si elle avait l’intention de partir seule, c’était sans compter l’irruption de Beck. Drôle, spontané, irrésistible : avec lui, le voyage pourrait bien prendre une nouvelle tournure.

Mon avis : L’été se prêtant aux lectures légères, celle-ci m’a donnée envie pour couper un peu du quotidien.

Abby a eu une greffe du cœur qui lui permet de revivre. Elle veut alors profiter de chaque instant et décide de faire un raod trip. Ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que Beck s’inviterait avec elle.

Ce roman a rempli ses promesses et m’a fait passer un bon moment de lecture. C’est une romance qui se laisse lire, même si elle est un peu téléphonée. Pas de grandes révélations, de sentiments qui chamboulent tout… Juste une histoire d’amour prévisible mais gentille qui se laisse lire.
Abby est parfois un peu naïve, mais qui ne le serait pas en ayant vécu une partie de sa vie dans les hôpitaux, couvé par maman et sans jamais avoir réellement affronté la vraie vie ? Beck est vraiment trop beau pour être vrai : beau, intelligent et riche… D’ailleurs question argent, je me suis souvent demandé d’où Abby sortait le sien… Ses parents n’ont pourtant pas l’air de rouler sur l’or. Bref, j’ai relevé pas mal d’incohérences qui n’ont pas été occultées par l’histoire. Je n’ai été étonnée par aucun « rebondissement » (si tant est qu’on puisse les appeler comme ça). Tout était vraiment prévisible. Heureusement que c’est une lecture d’été et qu’on ne lui demande pas plus que de nous divertir.
Ce roman ne me laissera pas un souvenir impérissable même si vous pouvez l’emmener dans votre valise pour le lire sur la plage ou sur le bord de la piscine.

Je remercie &moi pour cette lecture.

Voisins, amis et rien de plus – Anna Premoli

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 316
Date de parution : 5 juin 2019
Prix : 13,90€
Acheter : Amazon

Résumé : La vie de Julie Morgan, auteure de romances historiques, est chamboulée le jour où elle rencontre Terrence Graham, son nouveau voisin. Il emménage bruyamment au-dessus de son appartement avec son équipement musical. Tout les sépare et, entre l’écrivaine sereine et le musicien extravagant, la guerre est déclarée.

Mon avis : J’ai déjà lu un roman d’Anna Premoli que j’avais beaucoup aimé (Mon avis ICI). Et j’ai donc commencé ce roman avec beaucoup de curiosité.

Julie est auteure de romance historique se déroulant dans l’Angleterre du siècle dernière. Elle est nostalgique de cette époque et surtout de son étiquette. Tout se passe bien dans son petit monde, jusqu’à l’emménagement d’une star du rock au dessus de son appartement. Difficile d’écrire avec autant de bruit. C’est pas grave, elle va aller lui en parler…

Sur les première pages, je me suis dit que j’allais avoir du mal. Les phrases étaient longues et un peu alambiquées, et l’auteur avait l’air d’être atteinte d’une diarrhée verbale difficilement contenable. Elle s’égarait un peu dans ce qu’elle disait, nous donnant des précisions parfois superflues. Puis, je me suis habituée au style de l’auteure et j’ai pris beaucoup de plaisir dans ma lecture.
Le personnage de Julie est drôle, un peu fantasque mais surtout elle a conscience de qui elle est. Les dialogues entre Julie et ses amis, Julie et Terry sont très drôles. J’ai beaucoup aimé la répartie de chacun. Sans oublié les situations un peu rocambolesques dont l’héroïne a parfois du mal à se sortir.
L’histoire est gentillette. C’est une romance actuelle qui se laisse très bien lire. Elle n’est pas toujours très réaliste, mais elle est surtout là pour nous faire oublier notre quotidien et elle remplie très bien son office. J’ai apprécié sa spécificité (ATTENTION SPOILER ALERTE) qui réside dans la différence d’âge entre les personnages. Il est rare de voir des romances où l’héroïne est plus âgée que le héros. Ça fait du bien de lire une histoire un peu différente et qui colle tout de même avec la réalité actuelle.
C’est une jolie romance contemporaine idéale pour l’été.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Ombre et mystère tome 1 – Envoûtée – Jennifer L. Armentrout

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 447
Date de parution : 17 avril 2019
Prix : 14,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Julia vient d’accepter un poste d’infirmière à domicile, où elle a pour tâche de veiller sur une jeune fille à l’état fragile. Ses employeurs sont les frères De Vincent, propriétaires d’un domaine au cœur du Bayou dont ils viennent d’hériter. Quand Julia découvre l’imposant manoir, elle éprouve une étrange sensation. Les lieux semblent empreints d’un lourd secret, voire hantés. Plus surprenant encore, l’homme qui l’accueille, Lucian De Vincent, n’est autre que le séduisant inconnu avec lequel elle a flirté la veille au soir…

Mon avis : Cela fait longtemps que je vois passer des romans de l’autrice sur la toile, beaucoup de mes copinautes sont fans de ses livres, alors moi aussi j’ai voulu la découvrir.

Julia quitte tout pour devenir l’infirmière de la fille d’une très riche famille de Louisiane. Quand elle arrive sur place elle découvre qu’un de ses frères n’est autre que l’homme qui l’a séduite la veille au bar, lors de sa soirée de départ. Ajoutez à ça une vielle demeure hantée où les femmes ne vivent pas vieilles et vous aurez de quoi attirer mon attention.

J’ai commencé ce roman pleine de curiosité. J’avais vraiment hâte de faire connaissance avec l’autrice. Même si je sais qu’elle écrit de la romance, je me disais que je côté paranormal et mystère allait compenser. Sauf que non.
D’abord, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Pour moi ils étaient trop caricaturaux. La fille forte et naïve à la fois, celle qui se trouve moche alors qu’en fait elle est une bombe atomique, celle qui pense qu’elle n’est capable de rien mais qui arrive à tout faire… Opposé à l’homme beau qui le sait, à qui rien ne résiste, qui en plus de ça est riche, misogyne et égoïste. Vous voyez arriver la suite ? Il lui fait prendre conscience que c’est une belle femme digne d’intérêt, elle lui fait prendre conscience qu’il a un cœur et qu’il est capable d’aimer et faire confiance… Bon, admettons, c’est souvent la trame d’une romance et c’était donc assez prévisible.
Non, ce qui m’a vraiment déçue c’est que l’intrigue elle aussi est cousue de fil blanc. Là où j’attendais du paranormal et une sorte d’enquête je n’ai eu que des clichés et des actions prévisibles. Rien de vraiment palpitant.
Heureusement c’est bien écrit et cela se lit très vite. La série comporte trois tomes, les suivants étant basés sur les autres frères, mais je pense que je ne les lirais pas.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Aspiration – Lauren Rowe

Éditeur : &moi
Nombre de pages : 350
Date de parution : 3 avril 2019
Prix : 14,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Flambeur, play-boy, joueur… Josh Faraday est tout le contraire de Jonas, son frère jumeau. Et il a l’habitude de toujours obtenir ce qu’il veut. Ce qu’il veut désormais, c’est Kat Morgan. Car comment résister à celle que l’on surnomme la « party girl », à la fois effrontée, épicurienne et diablement sexy ? La rencontre entre ces forts caractères va forcément faire des étincelles.

Mon avis : Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de romances sulfureuses et j’avais envie de me faire rougir les joues. Aspirations avait l’air totalement prêt à remplir cet effet.

Quand Jonas doit aller aider son frère et sa nouvelle petite amie Sarah qui a des ennuis, il ne savait pas en atterrissant à Seattle qu’il allait tomber sous le charme de la meilleure amie de cette dernière. Mais le charme opère de suite et il espère bien qu’ils ne vont pas se tourner autour trop longtemps.

Avec les premières pages on fait connaissance des personnages et dès le départ ça ne l’a pas fait. Je ne les ai pas trouvés intéressants. En plus j’étais plutôt perdue parce que ce tome est présenté par l’éditeur comme le premier d’une série mais en fait c’est le 4ème de la série Le club. Il me manquait pas mal d’informations et j’avais du mal comprendre. Je ne suis d’ailleurs pas sur de ce qu’est réellement ce Club dont on parle à longueur de pages. Mais là c’est un défaut de la maison d’édition et pas de l’auteure.
Je n’ai pas du tout aimé l’histoire que j’ai trouvée plate. Aucun intérêt. L’intrigue était trop simple et l’histoire amoureuse sans envergure. Les dialogues étaient fade parfois limite vulgaire. Attention, je n’ai rien contre la vulgarité, je dois jurer une bonne cinquantaine de fois par jour, mais là elle n’avait aucun intérêt. Elle était sensée prouver que l’héroïne est forte et indépendante et elle l’a fait passer pour une blonde grande gueule qui parle à tort et à travers. Certaines réparties m’ont fait sourire, mais dans l’ensemble j’ai plus souvent levé les yeux au ciel que souri.
C’est dommage, j’étais pleine d’espoir au commencement de ma lecture et j’ai refermé le livre déçue. Je ne pense pas que continuerai la série ni que je lirai celle du Club.

Je remercie &moi pour cette lecture.