Lire est dangereux (pour les préjugés) – Dave Connis

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  298
Date de parution : 12 août 2020
Prix : 15,90€
Acheter : Amazon

Résumé :  Quel est le point commun entre L’Attrape-cœurs et Hunger Games ? Ce sont des romans. Des romans interdits dans le lycée de Clara. Quand la jeune fille découvre que, depuis des années, des oeuvres y sont censurées sans que personne n’en sache rien, elle décide d’entrer en résistante. Son plan ? Monter une bibliothèque clandestine dans son casier. Et montrer qu’en aucun cas, les livres ne peuvent être dangereux.

Mon avis : Un livre qui parle d’une fille qui défend les livres ? Pour une fille qui aime les livres comme moi, c’était à ne pas manquer.

Clara apprend le jour de la rentré, que le comité de direction du lycée privé qu’elle fréquente, a censuré une liste de 50 livres. Sauf qu’elle ne va pas laisser passer ça !

Tout comme Clara ferme « Ne me marchez pas dessus » en prenant une claque, je n’ai pas fermée Lire est dangereux (pour les préjugés) en restant indemne.
La première chose notable pour moi, c’est que je me suis notée plein de classiques à lire. Dont l’attrape-cœurs que je me suis déjà acheté, il va falloir maintenant le casé dans mon « planning ».  Et il m’a aussi donné envie de relire des romans que j’avais déjà lu 🙂
La seconde c’est que j’ai adoré le personnage de Clara. Elle est comme je les aime, c’est-à-dire que même si elle a des certitudes, elle se remet en question et évolue tout le temps du livre. Elle est déjà l’ébauche d’une femme forte et on sent qu’elle fera de grandes choses.
L’histoire est pleine de bon sentiments et cela m’a fait beaucoup de bien ! Cela commence mal, mais les jeunes ne sont pas des moutons et ils n’ont pas l’intention de se laisser faire. En faisant leur révolution « locale », ils apprennent à se connaitre et à se comprendre. Ils vont au-delà des préjugés. Ce qui ne pensaient pas aimer lire, se découvre une passion. Ceux qui aiment lire deviennent plus indulgents avec ceux qui découvre la lecture…
Parfois tout cela est un peu trop guimauve, mais ça fait du bien de temps en temps. Mais surtout, ce qui fait vraiment du bien c’est de voir que les livres laissent des traces, qu’ils font réfléchir, que parfois même ils peuvent changer les choses. Et pour cela, il n’y a pas besoin d’obtenir de grands prix littéraires. Il faut juste que le livre trouve la bonne personne.

Je remercie Milan et Pages turners pour cette lecture.

38/50

 

4 réflexions sur “Lire est dangereux (pour les préjugés) – Dave Connis

  1. Zina dit :

    Gros coup de coeur pour l’attrape coeurs en ce qui me concerne. Je te le recommande chaudement, mais il faut savoir que ce livre, en général, ça passe ou ça casse 😉

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.