Mosquitoland – David Arnold

Éditeur : Milan
Nombre de pages : 349
Date de parution : 22 mars 2017
Prix : 15,90€

Résumé : Mary Iris Malone, que tout le monde appelle Mim, ne voit pas le monde comme tout le monde. Atteinte de troubles mentaux, elle navigue entre le monde réel et le monde qu’elle s’invente. Le jour où elle apprend que sa mère est très malade, elle part bille en tête la retrouver, même s’il faut pour cela traverser les États-Unis. Commence un surprenant et émouvant road movie. La route, les bonnes et les mauvaises rencontres, l’espoir et la désillusion. Et, au bout de chemin, une ado qui fait face à ses propres démons.

Mon avis : Je lis très peu de livres qui parlent de Road trip pourtant j’aime beaucoup ça. Du coup, dès que j’ai lu le résumé de Mosquitoland, je me suis dis que ce livre devrait me plaire.

Mim a tout quitté sur un coup de tête suite à une mauvaise nouvelle : son école, sa maison, son père et surtout sa belle-mère. La voilà sur les routes bien décidée à aller vivre chez sa mère.

Dès le début Mim (Mary Iris Malone)  m’a entrainée dans sa folle aventure et c’est avec plaisir que je me suis retrouvée avec elle sur les routes. Pas une seule fois je ne me suis ennuyé avec ce roman, bien au contraire ! Min est un peu (beaucoup) loufoque, elle a des idées saugrenues que j’ai adorées, des manies qui m’ont fait rire et une façon de voir la vie totalement rafraîchissante. Je pense qu’avoir une amie telle que Min doit redonner le sourire chaque jour, même si elle doit aussi agacer parfois, les mauvais jours.
Son voyage est rempli de magie. Même si ce n’est pas tout le temps facile, elle arrive à rebondir et surtout à faire de jolies rencontres. Elle touche tous les gens qu’elle croise et eux lui permettent d’évoluer, de grandir, de faire sa propre expérience de la vie. Elle apprend beaucoup de chose lors de son voyage Min, et nous aussi par la même occasion. On l’apprivoise petit à petit, on découvre les secrets qu’on lui a caché, on voit qu’elle est devenue plus mature et que ce voyage la changée, on s’attache… et le livre se termine, nous laissant alors un goût de trop peu.

Je remercie Milan pour cette très jolie lecture.

53/65

 

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s