Bas les masques – Pieter Aspe

Éditeur : Albin Michel
Nombre de pages : 3312
Date de parution : 2 novembre 2016
Prix :  18,50€

51prncubqllRésumé : Qui a assassiné la belle Katja au cours d’une folle nuit de carnaval à Blankenberge près de Bruges ? Joris, la dernière personne avec laquelle on l’a aperçue, reste introuvable. Sa mère, une femme dépressive au passé mystérieux, prétend ne pas savoir où il se trouve. Pourquoi n’a-t-elle jamais voulu révéler qui était le père de Joris ? Liesse populaire, secrets de famille, prostitution, meurtres… entre deux bocks de Duvel et quelques péripéties conjugales hautes en couleurs, le commissaire Van Inn et son fidèle adjoint Versavel mènent une enquête qui ne sera pas de tout repos !

 

l_avis10
…Sophie : Katja Geenen, belle jeune femme insouciante, est retrouvée assassinée en pleine période de carnaval. Le Commissaire Van In et l’inspecteur en chef Versavel sont chargés de retrouver son meurtrier. Joris, jeune homme de 18 ans et dernière personne aperçue avec la victime, reste introuvable. Au fur et à mesure de leurs investigations les policiers découvrent que tous les protagonistes de l’histoire ont un passé trouble. Charge à eux d’éclaircir tous ces mystères pour résoudre leur enquête.

J’ai trouvé ce livre un peu « lourd »à lire. J’entends par là que bien que je tourne des pages, j’ai eu l’impression de ne pas avancer dans l’histoire. Malgré tout la curiosité m’a poussé à poursuivre ma lecture pour découvrir l’assassin de Katja. Une mauvaise rencontre ou une personne de son entourage? Très vite le récit s’oriente vers Joris, le jeune homme qui accompagnait la victime la dernière fois qu’elle a été vue. Malheureusement le récit s’enlise quelques peu et s’éloigne du sujet principal pour se concentrer sur certains suspects. Trop de passages dans les bistrots où nos policiers vont boire leur bière pour réfléchir. J’ai trouvé aussi l’auteur quelques peu imbu de sa personne dans la mesure où il y fait référence deux fois au cours du récit. Par contre, rendons à césar ce qui est à césar, j’ai été très agréablement surprise par le dénouement de l’histoire qui n’est malheureusement développée que sur quelques pages à la fin du livre.

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s