Pardonne-moi Leonard Peacock – Matthew Quick

Éditeur : Robert Lafont / Collection R
Nombre de pages : 313
Date de parution : 9 avril 2015
Prix : 16,90€  Notepaillons4

81hIHhIcD0LRésumé :  » En plus du P-38, le flingue de mon grand-père, il y a quatre paquets, un pour chacun de mes amis. Je veux leur dire au revoir correctement. Je veux qu’ils gardent un souvenir de moi. Qu’ils sachent que je suis désolé d’avoir dû leur fausser compagnie. Qu’ils ne sont pas responsables de ce qui va se passer…  » Aujourd’hui, Leonard Peacock a dix-huit ans. C’est le jour qu’il a choisi pour tuer son ancien meilleur ami. Ensuite, il se suicidera. Plus tard, peut-être, il se dira que c’est OK, voire important, d’être différent. Mais pas aujourd’hui. « 

Mon avis : Tous les livres (ou presque) de la collection R ont l’art et la manière de me séduire, celui-là ne fait pas exception. J’apprécie vraiment le genre de sujet qu’il aborde.

Leonard a décidé d’en finir avec la vie. Mais avant ça il a des comptes à rendre et des gens à remercier.

Le livre est écrit à la première personne et c’est Leonard qui nous raconte sa dernière journée. Il nous explique comment il en est arrivé là, quel est sa vie, son désespoir. Je pense que ce livre parlera à pas mal de personne, ado ou non, parce qu’on a tous ressenti ce mal être à un moment donner. Passer de l’enfance à l’âge adulte n’est facile pour personne. On découvre que pas mal de chose auxquelles on croyait n’existent pas, et que finalement quand on est adulte on ne fait pas toujours ce qu’on veut. Que nos obligations sont autres, mais tout aussi présente. Bref ! Leonard a grandi trop vite. Il a appris trop vite que finalement la vie n’est pas si facile. Même si dès le départ il est un peu différent des autres, en grandissant cette différence se creuse.
Ce livre se base sur deux faits a ne pas nier chez les adolescents, le mal être La grandir en trouvant sa place, en revendiquant sa différence, et cette envie d’en finir tout en laissant une trace derrière soi. Ce qui poussent quelques américains à faire des carnages dans leur lycée. L’auteur analyse ce qui peut pousser à ado à en arriver à cette extrémité.
Il m’est difficile de vraiment parler de ce livre, parce que le meilleur moyen de le découvrir c’est de le lire, parce qu’on a tous des sensibilités différentes et qu’il ne vous touchera pas de la même façon que moi. Que si je vous en parle plus, je me dévoilerai trop et ce n’est pas le but de cet avis. Je pense qu’il est a mettre entre toutes les mains, pour les ados perdus qu’il pourra peut-être aidé, aux adultes qui se comprendront mieux en plus de mieux comprendre les plus jeunes. Lisez-le !

Je remercie la collection R pour cette lecture.

56/100

56/100

Publicités

2 réflexions sur “Pardonne-moi Leonard Peacock – Matthew Quick

  1. Isa dit :

    j’ai hésité à le prendre mardi en librairie.
    si tu savais comme ça me déprime d’acheter des bouquins qui ne sont jamais empruntés…

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s