The Young World tome 1 – Chris Weitz

Éditeur : MSK
Nombre de pages : 369
Date de parution : 7 janvier 2015
Prix : 17,00€ Notepaillons3

81xoqz5vtlRésumé : Manhattan, XXIe siècle. Un virus a décimé toute la population des États-Unis, à l’exception des adolescents. Plus d’électricité, plus d’eau courante, plus de transports, plus d’Internet, les jeunes sont livrés à eux-mêmes dans la ville qui ne dort jamais. L’Upper East Side est devenu le territoire des Résidentiels, tribu violente et machiste qui domine le marché noir. Dans le Village, plusieurs tribus coexistent plus ou moins pacifiquement. Parmi eux, les Washington Square. Il y a Donna, Jeff, Peter, Brainbox et Opaline. Cinq ados privés de repères qui ont vu leur avenir se désintégrer sous leurs yeux.
Lassés d’attendre la mort, ils partent à travers Manhattan pour tenter de retrouver l’origine du virus qui a décimé le continent.
Relecture moderne de Sa Majesté des mouches, The Young World happe le lecteur dès les premières pages grâce à des personnages bien campés et des rebondissements en chaîne.

Mon avis : MSK sort en ce début d’année pas mal de livres qui me donnent bien envie, et celui-ci n’a pas fait exception !

Les adultes ont tous disparus, décimés par une épidémie qui n’a pas non plus épargné les enfants. Ne reste que les ados, qui se sont organisés et survivent tant bien que mal dans la ville de New-York. Rassemblés en clan, ils s’affrontent dans ce qui est devenu la loi du plus fort.

La découverte du monde se fait petit à petit en même temps que celle des personnages principaux. On a le temps de s’imprégner lentement de l’atmosphère et de bien faire connaissance avec les personnages. J’ai bien aimé découvrir cet univers, vraiment bien imaginé. Tout comme la maladie qui a décimé une bonne partie de la population mondiale. Elle est tellement bien expliquée, qu’elle en devient réelle et fait froid dans le dos ! Je me suis dit que ça pourrait arriver et que malheureusement je ne suis plus ados :-P.
Nos héros, notre petite bande d’ados, décident de trouver un remède à cette maladie qui ne leur permet pas de vieillir, et les voilà parti à travers le New-York dévasté et les territoires régis par des lois différentes.
J’ai trouvé ma lecture un peu lente. Parfois tout s’enchaînait, et je me perdais un peu, parfois j’avais l’impression que cela traînait en longueur. C’est dommage, parce que j’ai adoré les personnages. Nous avons deux narrateur, Jefferson et Donna. Diamétralement opposés, l’alternance de narration donne une dynamique plaisante au roman. Jefferson est posé, réfléchit, cartésien avec un chouilla d’esprit fleur bleue. Donna est cynique, drôle et incisive. Elle ne croit plus à l’amour après ces tristes événements. Leur duo est touchant et parfois explosif, c’est ce que j’ai préféré dans le roman.
La fin a été un peu trop rapide pour moi, je ne suis pas sure d’avoir tout compris. Une suite est prévue, peut-être m’éclairera-t-elle un peu plus.

Je remercie les éditions MSK pour cette lecture.

 

32/100

32/100

9/60

9/60

Publicités

5 réflexions sur “The Young World tome 1 – Chris Weitz

  1. Raphie-Mama dit :

    Il m’a l’air génial ce roman! J’adore l’idée qu’une ville, voire le monde, soit voués au règne d’adolescents, c’est une imagination débordante pour trouver une intrigue comme celle-ci qui tient la route… Je le garde de côté celui-là, merci pour la découverte!

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s