La jeunesse de Merlin tome 5 – Les ailes de l’enchanteur – T.A. Barron

Éditeur : Nathan
Nombre de pages : 345
Date de parution : 1er juillet 2014
Prix : 15,90€ Notepaillons3

51-3hHCbNvLRésumé : L’esprit du mal Rhita Gawr se prépare à envahir Fincayra. Le seul espoir de le vaincre, c’est que tous les peuples de l’île s’unissent contre lui. Cette nouvelle mission revient à Merlin. Mais les Fincaryens sont plus divisés que jamais, le temps est compté et les dangers se multiplient dans l’île…

Mon avis : Ce tome est le dernier du premier cycle imaginé par l’auteur sur la vie de Merlin avant celle qu’on connait dans le mythe arthurien décliné sous toutes ses formes. Jusqu’à maintenant les 4 premiers m’ont laissé assez dubitative, mais j’étais curieuse d’en connaître la suite.

Je ne ferais pas de résumé personnel, de peur trop vous en dévoilé si vous n’avez lu aucun livre de la série, ou si vous en être au début. De la même manière mon avis sera un peu court, car c’est bien connu plus on avance dans une série, plus est difficile d’en parler sans se répéter et sans trop vous en faire découvrir.

Je vais commencer par une note positive, Merlin m’a moins agacé que dans les tomes précédents. Il est plus mature et moins boudeur. Parce que suivre un enfant, puis un ado qui ne fait que se plaindre que rien ne va assez vite, alors qu’on trouve soit-même l’histoire un peu lente, ça a de quoi agacer !
On découvre dans cette saga comment Merlin a acquis ses pouvoirs et son enfance/adolescence. L’auteur fait vraiment preuve d’imagination, j’ai bien aimé l’univers qu’il a créé, même si je incapable de vous dire s’il est en corrélation avec le Mythe d’Arthur et de la table ronde tant je suis novice en la matière. J’ai plutôt abordé le livre comme une nouvelle sage fantasy à découvrir comme si elle était totalement indépendante du Merlin si célèbre. Je ne sais pas si c’est comme ça que l’auteur voulait qu’il soit lu, mais comme je n’ai jamais lu l’histoire qui l’a inspiré, je n’avais d’autres choix.
Si je devais faire un bilan général de cette série, c’est que l’idée de départ est bonne, voir excellente, mais que le personnage de Merlin est exaspérant les ¾ du temps. Que le monde créé est passionnant, mais que l’auteur nous fait découvrir tout ça vraiment trop lentement à mon goût, certaines descriptions étant vraiment trop longues, faisant passer l’action au second plan.
Du coup, je ne suis même pas sure de continuer avec le prochain cycle… Mon côté incorrigible curieuse ayant envie de connaître la suite, mais j’ai vraiment peur d’être déçue…

Je remercie les éditions Nathan pour cette lecture.

82/100

82/100

Publicités

3 réflexions sur “La jeunesse de Merlin tome 5 – Les ailes de l’enchanteur – T.A. Barron

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s