Les souliers de Mandela – Eza Paventi

Éditeur : Kennes Editions
Nombre de pages : 426
Date de parution : 4 juin 2014
Prix : 20,95€ Notepaillons5

81gx6ZlAwYL._SL1500_Résumé : Lorsque Fleur Fontaine débarque en Afrique, c’est un être fané que le continent accueille. La jeune femme, qui a eu la chance de naître du bon côté de l’équateur, avance sur un fil de fer. Dans un pays en reconstruction, elle affronte ses propres territoires ravagés. Inspirée par le père de la nation sud-africaine, Nelson Mandela, elle apprivoise ce que l’on a oublié de lui transmettre; comment se reconstruire, comment pardonner. Mais pour marcher sur ce long chemin vers la liberté, les souliers de Mandela lui semblent de bien grosses pointures à chausser…
Pour son premier roman, l’auteure vous offre d’habiles dépaysements: un voyage en terre africaine, mais aussi, et surtout, un voyage intérieur. Car au contact de l’Autre, ne sommes-nous pas obligés de nous définir ?

Mon avis : Les éditions Kennes ont décidé de publier des romans canadiens tel quel, en prenant le parti de ne pas changer les expressions québecoises, pour faire profiter au lecteur de la richesse et la diversité de cette langue. J’étais curieuse de découvrir cette collection et j’ai donc commencé les souliers de Mandela.

Fleur a décidé de partir en Afrique du Sud, pour se remettre d’une rupture. Elle ne sait plus du tout où elle en est et compte sur cet stage journalistique dans ce pays en pleine reconstruction sociale pour l’aider à avancer.

Comme je vous l’ai dit plus haut, la curiosité première pour moi était de découvrir la façon de parler des francophones de l’autre côté de l’atlantique. Et j’ai été presque déçue, parce que les expressions et la façon de parler n’est pas vraiment différente de la notre. Bien sur certains mots sont différent des nôtres, tel s’assoyer, mais dans l’ensemble le tout est compréhensif et quand on est captivé par l’histoire qu’on les remarque parfois après coup.
La plus agréable des surprises a été le roman en lui même. C’est un livre qui m’a beaucoup touché et qui a trouvé résonance en moi. On a tous connu une rupture qui nous a laissé sans dessus dessous, comme vide et ne trouvant aucune envie de continuer. C’est l’histoire de Fleur, elle veut se remettre pour continuer à avancer et sortir de cet état où elle n’a envie de rien ! Fleur nous livre tel quel son ressenti, face à ce pays qu’elle découvre, cette société si différente de celle dans laquelle elle a grandi, devant ces gens qui n’ont rien et qui gardent malgré tout l’espoir que demain sera meilleur. Ce livre est une leçon de vie. Tant sur la façon d’affronter les épreuves de la vie, que sur la manière dont il faut relativiser face aux réalités, celle qu’on essaye parfois de ne pas voir, auxquelles on ne veut pas toujours penser. Fleur est une jeune femme fragile qui ouvre les yeux sur un monde qu’elle ne connait pas, ne comprend pas toujours et qu’elle veut changer, où elle veut participer à sa façon pour faire le bien autour d’elle. En parallèle elle nous explique pourquoi elle est arrivée, pourquoi elle s’est exilée à l’autre bout de la planète pour affronter son épreuve personnelle. Ces six mois en Afrique vont profondément la changer, pas forcement la rendre meilleur mais qui lui font prendre conscience de ses limites.
Je n’ai pas vu passer le temps avec ce livre, j’ai aimé accompagner Fleur dans son cheminement, découvrir l’Afrique et ses paysages merveilleux, grandioses, apprendre ce qu’est la vie dans ce bout dAfrique où il y a encore quelques dizaines d’années les noirs n’avaient aucun droit. J’ai aimé deux choses dans ce livre, la douce, fragile et déterminée Fleur et ce pays qui gagne à être découvert.

Je remercie les éditions Kennes pour cette très jolie découvert.

 

Publicités

3 réflexions sur “Les souliers de Mandela – Eza Paventi

  1. froggy80 dit :

    Très bel avis !!! Tu sais, nous apprenons la langue française tout comme vous llllollol Nous avons nos propres expressions par ici, mais personnellement, y’a peu de livres québécois qui vont vraiment utiliser notre « jouale » ou nos expressions différentes des vôtres. 😉 Dans l,ensemble, ça se ressemble.

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s