Les princes charmants n’existent pas – Maïa Brami

 Éditeur : Nathan
Nombre de pages : 296
Date de parution :  3 avril 2014
Prix : 14,90€

Notepaillons581g5AkA4imL._SL1500_Résumé : À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d’une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu’un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l’action. Nora ne peut s’empêcher de rêver à une histoire d’amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

Mon avis : De temps en temps, j’aime lire une romance jeunesse, simple, fraiche, drôle, naïve et divertissante. Du coup les princes charmants n’existent pas m’a tentée et je l’ai dévoré en quelques heures.

Nora est complexée, elle a 15 ans, est en 3ème est ressemble encore à une enfant, la transformation en femme tarde et elle préfère rester enfermer chez elle que d’affronter les moqueries de ses camarades. Jusqu’au jour où elle découvre une lettre sur son balcon et qu’elle commence à échanger des courriers avec son voisin.

Dès le début le ton est donné ! Notre narratrice, Nora, 15 ans, a un humour auquel j’ai totalement adhéré ! J’ai souris dès les premières pages et tout au long de ma lecture. Sa plume est vive, sans détour, avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision. Elle a une vision sur elle-même à la fois très négative et naïve. Comme tous les ados elle trouve que sa vie ne va pas assez vite, que la vie ne l’épargne pas, que les adultes ne la comprennent pas, les caliméros ont encore de beaux jours devant eux 😉 Malgré tout ça je la trouve plutôt positive et pas mélodramatique, c’est une jeune fille peureuse mais avec la tête sur les épaules.
La romance est fraiche et pour une fois pas trop facile, de la faute de Nora il faut l’avouer. Sa peur ralenti pas mal les choses et parfois j’ai eu envie de la secouer. Mais je dois avouer qu’à son âge, je n’étais pas super franche non plus et comme elle j’avais peur des garçons. Sans parler que j’avais plutôt le même physique. C’est peut-être aussi pour ça que j’ai aimé ce livre, je me suis beaucoup retrouvé dans Nora.
C’est un petit livre sans prétention, qui a rempli sa fonction de divertissement et qui a même réussi à me sourire en plus de me faire vibrer pour l’histoire de Nora.

Merci aux éditions Nathan pour cette lecture.

46/60

46/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

11 réflexions sur “Les princes charmants n’existent pas – Maïa Brami

  1. Fany dit :

    J’ai bien aimé cette lecture, une histoire toute mignonne, fraîche et qui se lit très rapidement.

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s