Pierre, feuille, ciseaux – Catherine Kalengula

 Éditeur : Hachette romans
Nombre de page : 316
Date de parution : 7 août 2013
Prix : 13,90€ 5

41jZkEj2pWLRésumé : Alice a perdu ses parents dans un accident de voiture. Accueillie par sa grand-mère qui vit à Oxford en Angleterre, elle s’enferme peu à peu dans une bulle de solitude et de souffrance. Shane est un jeune homme rebelle et torturé. Adopté par un couple d’Anglais lorsqu’il était petit, il sent que ses origines coréennes et la difficulté d’être différent l’éloignent de ses parents adoptifs. Artiste contrarié, il se console dans les bras de jeunes femmes qu’il rejette ensuite sans scrupules. Tout sépare donc Alice et Shane, qui vont se trouver pourtant être réunis, le temps d’une panne d’ascenseur. A la faveur de l’obscurité, les carapaces se fissurent, des liens se nouent, une étincelle naît. Alice parviendra-t-elle à apaiser la colère et la violence de Shane ? Shane pourra-t-il redonner à Alice le goût à la vie ?

Mon avis : Ce livre est une vraie découverte. Je n’avais pas prévu de le lire, je n’avais même pas spécialement remarqué sa sortie prochaine. Mais l’occasion m’a été donné de le lire et j’ai passé un très bon moment.

Alice a perdu ses parents renversés par un chauffard et elle vit chez sa grand-mère en Angleterre. Shane est un asiatique qui a été adopté par des anglais en pleine rébellion. Pas facile de trouver sa place dans un pays européen avec un physique asiatique. Ces deux âmes écorchées vives vont se rencontrer et donner lieu à une très belle histoire.

L’histoire commence avec Alice, qu’on découvre peu à peu, essentiellement à travers sa douleur. La perte d’êtres chers est toujours difficile (je sais, c’est un euphémisme). Elle est recroquevillée sur elle-même fuyant les autres, même sa grand-mère. Elle doit prendre sur elle pour se rouvrir au monde et nous avançons pas à pas avec elle. Sa rencontre avec Shane va chambouler sa vie et celle du jeune homme.
Je me suis laissé emporter par leur histoire certes un peu convenue, il n’y a pas vraiment de surprise, on se doute bien de comment va évoluer le roman, mais l’auteur prend son temps et nous décrit en profondeur les personnages. Je me suis vraiment attachée aux deux héros, à leur âme écorchée, à leurs souffrances, à leurs espoirs… J’étais plus curieuse de les découvrir que de les voir se mettre ensemble. Bein oui, parce que ce livre est une romance. Oui, je sais, j’en lis pas normalement, mais celui-là m’a vraiment touchée. Il est simple, frais et juste. L’auteure ne nous pond pas une histoire abracadabrante ni une histoire trop entendue.
Ce que j’ai trouvé aussi intéressant c’est d’avoir le point de vue de Shane. On a rarement le point de vue masculin dans les livres de romance et ça aide à comprendre pas mal de choses, voire à anticiper d’autres événements.

J’ai lu ce livre très vite et j’ai passé un excellent moment, je n’avais pas envie de le quitter, j’aurais bien passé un peu plus de temps avec les personnages.

Merci à Hachette romans pour cette lecture.

Le petit plus : Catherine Kalengula est aussi l’auteure de la série London Fashion.

28/35

48/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

I love violet

Publicités

4 réflexions sur “Pierre, feuille, ciseaux – Catherine Kalengula

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s