La légende de la femme louve tome 1 – Cheveux-de-feu – Sylvie Wolfs

 Éditeur : Lokomodo
Nombre de page : 487
Date de parution : 23 octobre 2012
Prix : 8,20€

Résumé : Cheveux-de-Feu, premier tome de la trilogie de la Femme-Louve de Sylvie Wolfs est un roman qui a pour toile de fond à la fois l’Irlande du 19e siècle en pleine famine et les Etats-Unis à l’époque des tribus amérindiennes et de la grande conquête de l’Ouest. Mêlant western et légendes indiennes, spiritualité et action sans relâche, Sylvie Wolfs nous livre un roman à la croisée entre le western, et le célèbre Gangs of New York de Martin Scorsese. (Nous pourrions aussi citer Dans avec les Loups comme référence cinématographique) Nous suivrons ici le destin de deux jeunes gens hors-du commun que tout oppose : un indien de la tribu des Sioux et une jeune irlandaise en fuite, qui vont affronter chacun à leur manière la cruauté de deux mondes qui s’effondrent. Un roman fort et puissant, porté par le souffle des grands espaces américains et des westerns, et qui puise ses racines au cœur des légendes amérindiennes, dans ces tribus si fascinantes que nous allons pouvoir apprendre à découvrir aux côtés de l’auteur. La légende hors-du commun d’une femme forte et rebelle, libre et passionnée. Une Femme-Louve.

Mon avis : J’ai découvert Sylvie Wolfs il y a plus d’un an grâce à Babelio et à son titre Traque sauvage publié à l’époque chez Les nouveaux auteurs. J’ai beaucoup aimé son univers et j’avais très envie de découvrir la préquelle Cheveux-de-feu. J’ai un peu hésité jusqu’au moment où j’ai vu, sur la page facebook de l’auteur, que la série allait être rééditée chez Lokomodo, avec la préquelle intégrée en tant que tome 1 et le tout au prix du format poche.

Jewell est une enfant qui a eu le malheur de naitre pauvre au moment de la grande famine d’Irlande au milieu du dix-neuvième siècle. Mais elle est forte et survit envers et contre tout. Son histoire est une épopée, comme seule savait en faire naitre ces époques où l’homme blanc ne dominait pas encore la totalité de la planète. Depuis les champs affamés de l’Irlande, en passant par les bas fond de New-York, pour arriver dans les grandes pleines de l’ouest, suivez Jewell dans sa course pour la survie.

J’avais beaucoup apprécié Traque sauvage et j’avais hâte de découvrir ce qui avait façonné le caractère de Jewell, cette force de la nature qui avance envers et contre tout, et même si certains aspects de son passé sont évoqués dans ce premier livre (premier par ordre de lecture chronologique, pas dans la suite de l’histoire), Cheveux-de-feu nous explique tout dans son intégralité.

Ce livre est très dur, à l’image de la vie de cette époque, où seuls survivaient les plus forts, ceux qui s’accrochaient à la moindre lumière, qui rendaient coup pour coup et avaient la force d’avancer. Jewell fait partie de ces personnes qui allient juste assez de forces et d’humanité pour continuer sans pour autant écraser les autres. Moi qui aime beaucoup l’intra-histoire, j’ai particulièrement aimé découvrir le quotidien de la population de cette époque, suivant les pays et les régions. L’auteur a fait un énorme travail là dessus, de documentation essentiellement pour rester fidèle aux us et coutumes. Si pour les Irlandais et les pionniers cela n’a rien d’exceptionnel, c’est autre chose pour ce qui est des indiens (à mes yeux). En savoir autant sur ce peuple si ancien et mystérieux et nous le faire partager avec autant de passion ! Bref, j’ai adoré !
Beaucoup de personnages qui croisent la route de Jewell sont caricaturaux, mais cela ne dénature vraiment pas le récit de sa vie. Car malheureusement ces gens ont réellement existé. Ce qui parfois m’a dérangé c’est que Jewell en rencontre autant en une seule vie, et encore juste sur les premières années de sa vie. Mais la narration est tellement prenante que l’on se laisse porter par l’histoire, qu’on continue à lire et qu’on oublie vite tout ça, pressé de voir comment notre héroïne va s’en sortir.
À côte de cela, l’auteure nous immerge dans la vie d’une tribus Sioux, nous faisant découvrir leurs coutumes, leur religion, leur façon d’appréhender le monde, celle de voir les hommes blancs qu’ils ne comprennent pas. J’en ai appris beaucoup et, même si cela n’est pas nouveau pour moi, a vraiment remis en perspective les bons et les méchants de cette époque. Avoir un autre point de vu, ça aide à vraiment à comprendre pas mal de choses…

Au delà de l’histoire qu’il narre, ce livre est un mélange d’horreur, celle dont est capable la nature humaine, et d’espoir, celui dont seul savent encore avoir ceux qui ont vécu le pire. Un vrai condensé de la nature humaine, qui malgré le temps, n’évolue finalement pas beaucoup.

Le petit plus : le tome suivant est prévu chez Lokomodo pour le printemps 2012, et si tout va bien une interview de l’auteure sera disponible sur le blog prochainement.


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

7 réflexions sur “La légende de la femme louve tome 1 – Cheveux-de-feu – Sylvie Wolfs

  1. Zina dit :

    J’avais lu égalerment Traque sauvage et je n’avais pas du tout adhéré, pourtant j’aimais bien l’idée de départ 😦

  2. FLECK dit :

    Je crois que je vais acheter Cheveux de Feu, pour me plonger dans ces 443 pages de lecture. J’attends un peu, juste le temps de me décider…

  3. froggy80 dit :

    Je suis curieuse de connaître l’univers de cette auteure. Je dois dire que la couverture est tout de même troublante… Merci de cette découverte 🙂 xox

  4. Sylvie Wolfs dit :

    Pour Zina : Traque Sauvage et Cheveux-de-Feu sont deux romans très différents. J’aurai peut-être l’occasion d’en parler !
    Merci aux autres…
    Sylvie

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s