L’enfant perdu – John Hart

Éditeur : JC Lattès
Nombre de pages : 494
Prix : 22,00€

Résumé : Un soir, alors qu’elle rentrait chez elle, la jeune Alyssa Merrimon disparaît. Un an après, Johnny, son frère jumeau, fouille toujours leur petite ville de Caroline du Nord, rue par rue, s’introduisant chez des hommes soupçonnés de comportements déviants, au risque de se faire prendre. Clyde Hunt, le policier chargé de l’affaire, le surveille discrètement, tout comme sa mère qui reste inconsolable. Mais la disparition d’une deuxième fillette, suivie de plusieurs découvertes macabres vont ébranler toute la petite communauté et menacer Johnny.

Mon avis : En grande fan de thrillers et de policiers, ce livre m’avait tapé dans l’œil il y a quelques mois. Une fois qu’il a atterri sur ma PAL (Pile À Lire) il n’y est pas resté longtemps, il me tentait trop.

Dès les premières pages, l’auteur plante lentement le décor.Il nous décrit précisément chaque personnage, mais pas physiquement, plutôt profondément, nous dévoilant un peu du caractère de chacun et beaucoup de leur histoire. Le premier tiers du livre est donc plus introspectif, avec peu d’action. Mais cela ne m’a pas déplu, j’ai aimé découvrir le monde dans lequel évolue Johnny, son entourage et savoir pourquoi ce garçon de 13 ans en était venu à mener l’enquête.

La sœur jumelle de Johnny a été enlevé il y a un an. Depuis sa famille s’est disloquée, son père est parti, sa mère a sombré et lui, vaille que vaille, il tente de maintenir le cap. Il joue de malice pour que les services sociaux ne découvrent pas que sa mère est devenue un zombie et qu’il doit se débrouiller seul, tout en prenant soin de sa maman. À côté de ça, il mène l’enquête de son côté sur la disparition de sa sœur quadrillant la ville sans relâche, interrogeant chaque habitants méthodiquement.

J’ai été littéralement bluffée par Johnny !! Il a 13 ans mais est très loin des préoccupations des ados de son âge. Il a été catapulté dans la vie d’adulte lors de l’enlèvement de sa sœur, et a réagi dignement, intelligemment… comme un adulte, mieux qu’un adulte ! Malgré les souffrances, les épreuves, il encaisse et avance, coûte que coûte. De toute façon, il n’a plus que ça.

L’auteur nous décrit aussi toute une galerie de personnages plus vrais les uns que les autres, tous attachant à leur manière. On retrouve les personnages typiques de l’Amérique profonde et traditionnelle. Pour rester dans les clichés, nous avons droit aussi aux jeux de pouvoir typiques de la police américaine, avec le chef qui pense avant tout à sa carrière. L’originalité étant donnée par la touche de magie et superstition.

Mais le génie de l’auteur réside dans sa façon de nous manipuler. Je me suis faite balader depuis le début sans même le soupçonner, peut être étais-je trop inquiète pour Johnny ? J’ai suivi les déductions des personnages, persuadée d’avoir un coup d’avance sur eux en habituée des thriller, éh bien non ! Je me suis faite avoir comme une débutante et suis restée comme deux ronds de flans devant le dénouement.

Bref ! Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre, et je remercie les éditons JC Lattès de m’avoir permis de le découvrir.

Le petit plus : Compagnon idéal de l’été, si le forma du livre vous déplait, ce livre sort en poche à la rentrée donc n’hésitez plus !


Cliquez si vous souhaitez acheter.

2 réflexions sur “L’enfant perdu – John Hart

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.