Journal d’une enfant survivante – May Kham

Éditeur : Les nouveaux auteurs
Nombre de pages : 301
Prix : 16,90€

Résumé : L’histoire racontée dans ces pages, avec une sensibilité à fleur de peau, est celle d’une jeune Hmong du Laos. Depuis son enfance auprès d’un père général allié des Occidentaux, jusqu’à son exil en France, en passant par les terribles camps de la jungle thaïlandaise, mouroirs à ciel ouvert. Maykham, gamine singulière puis adolescente révoltée, est forcée de se battre contre la faim, la mort et l’oubli, mais aussi l’incompréhensible abandon d’une mère, l’éclatement d’une famille dans un milieu rétrograde, face à une société incompréhensible, une culture nouvelle et des amours insensées. Pourtant le courage de Maykham, qui parvient à nous faire sourire dans cette tourmente, précipitera son destin. Pour la première fois aussi intimement retracé, le destin tragique des Hmongs, « supplétifs indigènes » d’Asie, abandonnés à leurs ennemis après les guerres de décolonisation. L’espoir aussi de nombre de réfugiés qui rêvent d’une France de l’accueil.

Mon avis : J’aime beaucoup lire des livres relatant des histoires vraies. Connaître la vie des gens. J’ai peut-être un petit côté voyeur… J’aime d’autant plus ça, quand ces livres parlent de pays et de civilisations que je connais peu, j’aime découvrir de nouveaux horizons.

Le journal d’une enfant survivante conte l’histoire d’une jeune laotienne au lendemain de la victoire des communistes en 1975. On y voit l’exile des populations et leur survie dans des camps thaïlandais, et plus précisément la vie de la famille de Maykam, tout juste 5 ans, et leur exile en France dès 1979.

Je connais peu cette partie de l’histoire du monde et encore moins l’histoire du Laos, j’ai donc découvert pas mal de chose sur le pays, ces ethnies, ces coutumes… mais surtout sur la dignité d’un peuple même dans la misère.

Ce livre est très poignant, certaines scènes ne sont pas tendres, mais il ne tombe jamais dans le mélodrame au rabais, l’émotion est présente mais l’auteure ne fait rien pour se victimiser. Elle nous raconte juste son histoire, le plus fidèlement possible à ce qu’elle a ressenti.

Maykham est une enfant très intelligente, précoce pour son âge. À 5 ans elle a déjà des réflexions d’adulte et une vision non édulcorée sur le monde qui l’entoure. Elle ne mâche pas ses mots pour nous faire découvrir avec ses yeux ce qu’elle a vécu, depuis sa vie de fille de générale aisé, de son exil , à ses études dans une fac parisienne en passant par la vie dans une cité HLM d’Avignon. Après la réalité des camps de réfugiés, nous est relaté la vie quotidienne du famille d’émigrés fraichement débarquée en France.

J’ai adoré ce livre que j’ai lu en 2 jours à peine. Le style fluide permet une lecture rapide et l’histoire de l’auteure racontée sans chichi est vraiment passionnante. Je le conseille vivement, pour découvrir ce qu’est la vie de tous ces réfugiés et surtout pour s’apercevoir que la France n’est pas toujours le pays d’accueil qu’il se dit être.

Une réflexion sur “Journal d’une enfant survivante – May Kham

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.