The edge of nowhere tome 3 – Les flamme de Whidbey – Elizabeth George

Éditeur : Presse de la cité
Nombre de pages : 399
Date de parution :  414 octobre 2015
Prix :  19,00€ Notepaillons5

41Z7Y-ClEGLRésumé : Voilà un an que Becca s’est installée sur l’île de Whidbey, après avoir fui son dangereux beau-père. Elle espère toujours des nouvelles de sa mère, partie chercher un endroit où elles pourraient, ensemble, tout recommencer. En attendant, elle mène une vie normale de lycéenne avec Derric, son petit copain, et Jenn, sa meilleure amie. Une vie normale, ou presque. Depuis quelques semaines une série d’incendies criminels fait rage et la jeune fille a des soupçons sur l’identité du coupable. Mais, pour obtenir des preuves suffisant à son arrestation, elle va devoir apprendre à mieux contrôler son pouvoir, qui semble prendre une direction inattendue : elle entendait jusque-là des  » murmures « , elle a maintenant des visions… Entre recherches, enquêtes et secrets, le quotidien de Becca n’a jamais été si mouvementé.

Mon avis : Je ne suis pas une fan des livres policiers de l’auteure mais j’adore sa série pour ado qui mêle enquête et paranormal.

Becca attend sa maman sur l’île où elle l’a déposée même si rien ne s’est passé comme prévu. Elle vit chez Ralf le grand-père de Seth et continue à se faire discrète.

J’ai encore apprécié de me plonger dans l’univers de Becca. C’est vraiment un personnage attachant, elle est mature pour son âge et, malgré son petit côté mêle tout, elle sait se faire aimer et pardonner. Je trouve sa façon de s’adapter à la situation délicate dans laquelle elle se trouve admirable. Pour une ado elle gère ça très bien, à part quelques moments de panique, elle analyse bien la situation et s’adapte, fait front. Elle rationalise et ce n’est pas donné à tout le monde, même à des adultes.
J’aime également sa petite bande d’amis, certes un peu caricaturale parfois (le premier de la classe, la lesbienne qui ne se l’avoue pas) mais très réaliste également. Ce sont des adolescents débrouillards qui font face à des situations peu courantes (heureusement d’ailleurs). Dans chaque tome on en apprend un peu plus sur eux, l’auteure axant l’action sur différents personnages suivant les tomes cela lui permet de plus les dévoiler.
L’intrigue principale suit son court : en plus d’attendre sa mère Becca essaye de la retrouver et de lui faire passer un message. L’enquête principale porte sur une série d’incendies et les soupçons ricochent sur toute une série de personnages venant d’être introduits dans le roman. Et je dois bien avouer que je me suis laisser balader de la même manière que nos héros.
J’ai passé un bon moment avec ce livre et même si j’ai été un peu déçue que ce ne soit pas le dernier, parce que je veux connaître la fin, au final je suis contente de retrouver la petite bande dans un autre livre.

17/80

17/80

The edge of nowhere tome 2 – L’île de Nera – Elisabeth George

 Éditeur : Presse de la cité
Nombre de pages : 398
Date de parution : 3 octobre 2013
Prix : 19,00€ Notepaillons5

51uTYP7ZaELRésumé : Tous les ans, à la même date, les habitants de Whidbey assistent avec émotion à un événement incroyable : l’arrivée sur l’île d’un phoque baptisé Nera, dont la particularité est d’être entièrement noir. Cet animal étrange suscite l’hystérie collective, mais aussi l’intérêt de la communauté scientifique. Anny Taylor, biologiste marine, est venue spécialement du continent pour étudier ce spécimen unique. Sa théorie ? Nera serait le fruit d’une mutation, conséquence d’une marée noire ayant eu lieu 17 ans auparavant. Elle encourage Jenn Daniels, l’ennemie jurée de Becca , à prendre des cours de plongée afin de l’assister dans ses recherches. De son côté, Ivar Thorndyke, président de l’association des observateurs de phoques, demande la même chose à Becca. Contre toute attente, les deux jeunes filles, que tout oppose, vont se rapprocher autour de cet animal mystérieux dont elle ne tardent pas à découvrir qu’il est bien plus qu’un simple phoque…

Mon avis : J’ai lu le premier tome l’année dernière et j’avais complétement adhéré au monde de Becca. La fin de ce premier opus ne m’avait d’ailleurs laissé qu’une seule envie : connaître la suite ! Et voilà qui est chose faite vu que j’ai pu lire ce deuxième tome avec grand plaisir !

Becca prend ses marques sur l’île de Whidbey. Ce n’est pas tous les jours facile si loin de sa maman mais elle fait de son mieux et les quelques amis qu’elle a l’aide à passer le cap. C’est alors que l’événement annuel de l’île, la venue du phoque Nera vient chambouler sa petite routine. Pourquoi se phoque revient-il tous les ans sur l’île ? Pourquoi met-il certains habitants dans un tel état ? Becca va essayer de découvrir tout ça, même si Jen essaye de lui mettre des bâtons dans les roues.

L’immersion dans ce livre a été aussi rapide que pour le 1èr tome. Je ne connais Elisabeth Georges que de nom. Grâce à maman j’ai quelques policier à elle dans ma bibliothèque mais je n’ai jamais pris le temps de les lire. Pourtant le style d’écriture de l’auteur vif et simple et tout bonnement addictif. Elle va droit à l’essentiel dans sa présentation des personnages, des décors et des faits nous permettant ainsi de nous concentrer directement sur l’intrigue.
Les personnages sur hypra attachant. On change de narrateurs régulièrement ce qui nous permet d’avoir plusieurs angles de vue sur l’histoire et de comprendre ainsi les tenants et les aboutissants de l’enquête. On apprend aussi à mieux cerner les personnages et ceux qui paraissaient comme méchants au départ nous dévoilent leur faiblesses ce qui les rends plus humains à nos yeux, et surtout beaucoup moins détestable.
J’ai beaucoup aimé en apprendre plus sur Becca, la voir évoluer, même si cela veut dire qu’elle grandit prématurément. Ce livre présente également une belle tranche de la vie américaine d’aujourd’hui saupoudrée d’enquête policière et de paranormal. C’est tout ce qui fait sa force. Ce paranormal si justement dosé qu’au final il nous laisse sans voix.

La fin du livre laisse supposer qu’il y en aura au moins un autre et j’ai hâte de découvrir la suite. Surement l’année prochaine.

Je remercie Presse de la cité pour cette lecture.

11/60

11/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Saratoga woods tome 1 – Elizabeth George

Éditeur : Presse de la cité
Nombre de page : 423
Date de parution : 21 février 2013
Prix : 19,00€ 5

saratoga_woods_elizabeth_georgeRésumé : La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs « murmures », comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l’envoyer sous une nouvelle identité chez une amie, sur l’île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King…

Mon avis : J’aime les livres jeunesses et les policiers, donc quand les deux sont réunis, je ne peux que me laisser tenter à lire ce livre.

Hannah a 14 ans et elle a un don particulier, elle entend les pensées des gens. Pas distinctement, mais elle les perçoit grossièrement et comprend alors leur intentions. C’est d’ailleurs ce don qui lui apprend que son beau-père a commis un meurtre. Pour la protéger sa mère décide alors de la confier à une de ses amies de lycée qui vit sur une île au large de Seattle. Mais arrivée sur place l’amie en question est morte et Hannah devenue Becca doit se débrouiller seule.

J’ai de suite accrochée avec Becca. L’auteure a réussi à créer un personnage crédible, même si un peu plus débrouillarde que la moyenne des ados de 14 ans. Peut-être est-ce dû à son don… Tous les ados ne sont pas des enfants persécutés par les adultes et mal dans leur peau;) J’ai donc aimé Becca et la suivre dans ses pérégrinations. C’est une jeune fille simple et intelligente qui aime aller à l’école (oui, ça existe). Elle est aussi obéissante et fait ce qui lui dit sa maman, même si pour le coup, ça aussi pourrait donner un côté fantastique au récit.
Je connais l’auteur de nom, mais n’ai jamais lu aucun de ses romans (de mémoire) pourtant ma maman dévore ses romans et m’en a prêté quelques uns qui attendent bien sagement dans ma bibliothèque. Je me déciderai donc d’ici quelques temps à attaquer un de ses « livres pour adultes ». L’intrigue est très bien menée et j’ai aimé avancer pas à pas avec Becca sur les traces du coupable.
La richesse de l’histoire vient aussi de la diversité des narrateurs. Le personnage principal est Becca, mais l’auteur n’hésite pas à nous donner d’autres points de vue. Ceux des protagonistes secondaires enrichissant ainsi l’intrigue. On en apprend aussi plus sur les autres personnages et je me suis attaché à tout ce petit monde. L’auteur m’a donnée envie de découvrir l’île.
La fin du roman est une vraie torture et aussi le meilleur moyen d’avoir envie de lire la suite le plus rapidement possible.
Je connaissais donc l’auteur en tant que maitresse incontestée du polar et son essai en tant qu’auteur de policier jeunesse est réussi avec ce titre également ! Si vous aimez les policiers ou aimez déjà cette auteure, je pense que vous devait lire Saratoga woods !

Je remercie Babelio et les éditions Presse de la Cité pour cette lecture.

 
Cliquez si vous souhaitez acheter.

mutipetit2 copie copie

13/35