Jungle park – Philippe Arnaud

Éditeur : Sarbacane / Exprim’
Nombre de pages : 277
Date de parution :  4 mai 2016
Prix :  15,50€ Notepaillons3.5

81IKPDWdHNLRésumé : Année 2050.
L’Afrique, continent prison gardé par des drones, est devenue le dépotoir des déchets industriels occidentaux, et le lieu où l’on parachute les condamnés à mort américains.
Tony Belluin est un de ces condamnés à mort, directeur d’un parc d’attractions célèbre, injustement accusé de terrorisme. Sauvé de la mort par Jean-Baptiste, le chef d’un réseau de résistants, il accompagne celui-ci au coeur de la jungle.
Pendant ce temps, la fille de Tony découvre la preuve qu’il n’est pas mort, puis la trace des auteurs du complot dirigé contre lui…

Mon avis : J’aime les livres décalés de la collection Exprim’ et j’ai commencé celui-là avec enthousiasme.

Tony a été emprisonné pour terrorisme et condamné à la peine capitale qui fait foi en 2050 : être parachuté sur le continent africain qui est devenu le dépotoir du monde. Sa fille ne croit pas en sa culpabilité. Elle va tout faire pour le retrouver et l’aider.

Notre planète s’asphyxie lentement à cause de nos pollutions et les autorités on du mettre en place une solution drastique en ont condamné un continent.
L’auteur nous dépeint ici un monde très proche dans le temps et c’est surement pour ça qu’il fait tant froid dans le dos. Que les hommes aient pu en arriver à de telles extrêmes me fait toujours autant  frissonner. Pourtant la nature de l’homme pourrait bien nous en faire arriver là. Je suis toujours étonnée de voir ce que les auteurs sont capables d’imaginer et encore plus quand le temps nous montre qu’ils peuvent tomber près de la future réalité.
Voilà pour le décor. L’histoire est elle aussi très bien menée et imaginée. J’ai aimé suivre Tony traversant l’Afrique et découvrant la réalité de son monde. Je me suis beaucoup attachée à Joannie qui ne baisse pas les bras et tente de retrouver son père pour reconstruire leur famille. Grâce à eux on découvre les tenants et les aboutissants mis en place par les grands de ce monde, ceux qui manipulent tout et sont près à sacrifier des populations entière pour satisfaire leurs envies et leurs besoins.
C’est une conspiration aboutie qui est présentée par l’auteure. Mais certains points sont restés dans le flou pour moi. J’aurais aimé en savoir plus. L’explication est rapide et parait alors survolée, peu complète. Ma curiosité n’a pas été totalement assouvie.
J’ai passé un très bon moment lecture avec ce roman qui fait réfléchir sur la conséquence de nos actes d’aujourd’hui sur le futur.

Je remercie les éditions Sarbacane t la collection Exprim’ pour cette lecture.

45/80

45/80

Indomptables – Philippe Arnaud

Éditeur : Sarbacane / Exprim’
Nombre de pages : 200
Date de parution : 3 septembre 2014
Prix : 15,50€ Notepaillons3.5

81GhVrnwCFLRésumé : Ils vivent dans deux mondes différents. Jean-Jules grandit à ciel ouvert dans son pays, le Cameroun, à l’abri du manguier où il retrouve chaque jour son ami Mohamadou. Olivier naît en France, en guerre contre le monde entier sans savoir pourquoi. De l’enfance à l’adolescence, Jean-Jules mord la vie à pleine dents, pendant qu’Olivia déchire la sienne de toute sa rage. Pour se rencontrer, il leur faudrait traverser les mers et les enfers…

Mon avis : Je continue mes découvertes de la collection Exprim’, je n’hésite plus maintenant, je décide de les lire les yeux fermés (enfin c’est façon de parler, j’ouvre finalement les yeux pour les lire).

Jean-Jules vit au Cameroun, sa vie n’est pas tous les jours facile, mais il s’en accommode et est heureux entouré de sa famille et avec son ami Mohamadou. Olivia est une enfant à vif, qui ne trouve sa place nulle part. Ces deux là vont se rencontrer alors que rien ne laisser à penser que cela soit possible…

Ce livre est une présentation du Cameroun comme j’aime en lire. Il ne l’édulcore pas, ne le noircit pas, il nous le présente tel qu’il est quand on y vit tous les jours. J’aime découvrir d’autres modes des vie, réaliser à quel point je vis dans le confort, à quel point il est facile pour moi de remplir mon assiette tous les jours alors que pour d’autres c’est la question qui revient chaque jour « comment trouver de quoi remplir les assiettes ? ».
J’ai aimé suivre Jean-Jules, c’est une personne simple qui pose un regard lucide sur le monde qui l’entour. Il n’a pas une vie facile, mais comme c’est la seule qu’il connaît il ne s’en plaint pas. S’il est assez épargné, ce n’est pas le cas des son ami Mohamadou qui cumule les mauvais coups du sort. Ils sont tous les deux attachants et cela m’a fait un pincement au cœur de les voir traverser ces épreuves.
Olivia est peu présente dans le livre, on la « croise » parfois, jute le temps La prendre son mal-être en pleine face sans vraiment le comprendre, il est tellement en décalage par rapport à ce que vivent Jean-Jules et Mohamadou. Mais il a une raison, que nous découvrons sur la fin.
Ce livre nous passe un message, ce n’est pas parce qu’on vit simplement qu’on est malheureux, mais si les événements s’acharnent contre vous, cela peut changer. Toutefois, il faut garder espoir car on ne sait jamais ce qui nous attend plus loin sur le chemin.

Je vais continuer à lire les livres de la collection Exprim’, parce qu’ils racontent de jolies histoires en plus de faire réfléchir.

Je remercie la collection Exprim’ pour cette lecture.

 

98/100

98/100