Les nuits de la Saint-Jean – Viveca Sten

Éditeur : Le livre de poche
Nombre de pages : 432
Date de parution : 4 mai  2016
Prix :  7,60€

812rdi2dgelRésumé : Sur l’île de Sandhamn, une jeune fille a disparu au cours de la nuit. L’inspecteur Thomas Andreasson et son équipe ratissent les lieux, mais Lina Rosén est introuvable. L’enquête conclut à une noyade accidentelle. Quelques mois plus tard, Nora Linde, l’amie d’enfance de Thomas, décide de prendre quelques jours de vacances sur l’île avec ses enfants. En jouant dans la forêt, ses deux garçons font une découverte macabre : des restes humains enfouis dans un sac sous la neige. Est-il possible que ce soit le cadavre de Lina ? Et quelle est cette ombre qui menace les Rosén ? Malgré l’absence de pistes, Thomas et Nora ont un étrange pressentiment : l’assassin de Lina n’en a pas fini avec sa sinistre mission.

l_avis10

…Sophie : Polar scandinave aux noms suédois imprononçables qui rendent la situation des personnages parfois difficile.

A la base une bonne intrigue; une jeune fille disparaît. Quelques mois plus tard des restes humains sont retrouvés, les recherches policières qui avait été arrêtées reprennent.

Malheureusement le récit s’enlise et n’avance pas. Une histoire de déboires amoureux développée à outrance et sans aucun intérêt pour l’enquête. Des chapitres historiques qui tombent comme des cheveux sur la soupe. Pourtant habituée des Mary Higgins Clark et de ses détails à n’en plus finir, j’ai trouvé ce livre long, creux et ennuyeux avec un dénouement prévisible plusieurs chapitres avant une fin bâclée.
Une grosse déception pour moi qui découvrais cet auteur.

Ne t’inquiète pas pour moi – Alice Kuipers

Éditeur : Le livre de poche
Nombre de pages : 242
Date de parution :  2 mars 2011
Prix : 5,60€ Notepaillons5

61hViJjN07LRésumé : « Bonne chance pour ton contrôle aujourd’hui, ma chérie. Désolée de ne pas être là pour le petit déj’. La cage de Jeannot a besoin d’être nettoyée. À ce soir. Bises, Maman. P.-S. : N’oublie pas ta clé ! »

Une correspondance par Post-it interposés sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l’espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l’oreille l’importance de ceux qu’on aime…

Un livre indispensable aux mères comme aux filles.

Mon avis : J’ai découvert ce livre au hasard de mes divagations sur le net, il me faisait envie depuis quelques temps et Mycoton32 a eu la gentillesse de me l’offre pour mon anniversaire. Comme il est court, je l’ai vite lu histoire de faire un peu baisser ma PAL.

Claire et sa mère ont l’habitude de communiquer à travers des post-it collés sur le frigo. Entre les études de l’une et le travail de l’autre, elles n’ont pas toujours le temps de ce dire tout ce qu’elles voudraient. Et certaines choses sont plus faciles à écrire qu’à dire en face…

Mon avis sera court. Chaque page de ce livre est composé d’un mot laissé sur le frigo. Il se lit très vite, j’ai à peine mis 1 heure pour le dévorer mais ce n’est pas pour autant qu’il ne fait pas ressentir énormément d’émotions !
Le début est classique, on lit des échanges entre la mère et la fille, des lites de courses, des « je rentre tard ce soir », des mots de la vie quotidienne. On découvre ainsi la relation entre Claire et sa mère. Et finalement par le biais de ces petits mots on apprend plein de choses. Le métier de l’une, les amis de l’autre, leurs activités. Petit à petit les mots prennent un tournant plus intime, on entre au cœur de ce foyer, on en apprend les secrets, on creuse les personnalités, on assiste aux divergences mère/fille… Tout ce que l’auteure aurait pu nous raconter avec une narration classique passe à travers ces post-it, pas une fois je ne me suis sentie lésée par le manque d’informations. On va droit à l’essentiel et ça nous suffit.
La fin m’a bouleversée. Je n’ai pas pu retenir mes larmes. Ce petit livre est une pépite sur laquelle je ne m’attendais pas à tomber et que j’aurais presque envie de relire car je suis certaine que j’ai raté quelques subtilités…