Promis, on reste amis ! – Juliette Bonte

♦ Éditeur : &H
♦ Nombre de pages :  378
♦ Date de parution : 7 avril 2021
♦ Prix : 16,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Janhvi aimerait vraiment que sa vie sentimentale soit aussi simple et naturelle que le cycle migratoire des baleines. Malheureusement, elle lui donne autant de fil à retordre que la préparation de sa future exposition, et pour cause : elle vient de se faire larguer. Encore.
Peter aimerait vraiment guérir son addiction à Janhvi comme il soigne les animaux éclopés qui échouent dans son cabinet. Car il doit se rendre à l’évidence : à trop attendre, il est en train de passer à côté de sa propre vie.
Graham aimerait vraiment que la procédure d’adoption initiée avec son mari, Leandro, aboutisse enfin. Pour pouvoir être un père attentionné et présent  ; tout ce qu’il n’a pas eu la chance de connaître avec ses parents retranchés dans leur Écosse natale depuis son coming out.  
Leandro, lui, aimerait vraiment que le destin ait un meilleur sens du timing. Car devoir gérer le débarquement de ses beaux-parents, qui ignorent son existence, en plus des problèmes de cœur de ses amis, ça risque de faire beaucoup.

Mon avis : Je ne connaissais Juliette Bonte que de nom, et je n’en avais lu que des bons avis. J’ai eu envie de la découvrir par moi-même.

Quand quatre amis d’enfance décident de vivre ensemble, ce n’est pas simple tous les jours. Surtout quand se s’entremêlent secrets et envies de chacun.

J’ai besoin d’une lecture légère, mais pas trop et surtout qui fasse du bien au moral. Et ce livre en a rempli tous les critères.
Tout m’a plus dans ce livre. L’histoire, les personnages, l’ambiance… Juliette Bonte arrive parfaitement à retranscrire l’atmosphère que l’on retrouve dans une collocation. Même si personnellement, j’aurai bien aimé en apprendre plus sur la disposition de la maison, le nombre de salle de bain et l’organisation de la colloc’. Mais ça c’est mon côté carré et ma vie en collocation qui ont pris le dessus. Pis mon côté curieux aussi.
L’histoire n’est pas vraiment originale mais ce n’est pas ce qu’on lui demande. On lui demande de nous changer les idées et de nous divertir. On veut passer un moment agréable et léger à penser à autre chose que son quotidien, et ce livre y arrive très bien. Les personnages sont attachants autant par leurs défauts que leurs qualités et les voir échanger est un véritable plaisir. Chacun a son caractère et trouve sa place dans la vie de l’autre. Ils sont complémentaires et on ne les voit pas vivre autrement que tous les quatre.
Bon, la fin est un peu téléphoné mais c’est ce qu’il fallait pour finir totalement sur un roman feel good idéal pour l’été.

Je remercie &H et Netgalley pour cette lecture.

Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige – Juliette Bonte

♦ Éditeur : &H
♦ Nombre de pages : 365
♦ Date de parution :  31 octobre 2018
♦ Prix : 6,90€
Achat: Amazon

Résumé : Ils n’étaient pas censés s’aimer…
Dès leur première rencontre, une complicité naturelle les relie.
Dès leur premier fou rire, leur amitié devient une évidence.
Mais, lorsque le désir s’immisce entre eux, tout se complique…
Depuis qu’elle a menacé Luke avec une fourchette lors de leur première rencontre – épique –, Allison le considère très naturellement comme son meilleur ami. Il aime se moquer de son obsession pour les cookies maison et de sa façon de manger les hot-dogs ; elle adore l’écouter parler d’architecture et le remettre à sa place. Mais plus ils passent du temps ensemble, et plus Allison prend conscience que Luke est bien plus qu’un ami… À ses côtés, elle découvre de nouveaux sentiments, plus intenses, plus troublants. Des sentiments qu’elle ne devrait pas éprouver. Car Luke est le seul homme qu’elle n’a pas le droit d’aimer.

Mon avis : les romances de Noël, on en voit fleurir partout sur les blogs à l’arrivé de l’hiver. J’ai voulu céder au mouvement, mais comme je n’aime pas faire les choses comme tout le monde, je l’ai lu mi-janvier ! Na !

Allison est en couple avec Carl depuis plus d’un an. C’est un couple un peu spécial, mais un couple quand même. Quand elle fait connaissance du meilleur ami de Carl, Luke, toutes ces certitudes basculent.

Je ne suis pas la plus grande fan de romance, c’est maintenant (presque) de notoriété publique. Mais j’aime bien en lire de temps en temps. Ça me libère l’esprit. Attention, pas trop hein, sinon je ne fais que lever les yeux aux ciels quand je trouve les héros trop cruches. Mais passons, revenons au roman que je viens de terminer.
J’ai beaucoup aimé ma lecture qui a rempli son office de me vider la tête. La preuve ? je l’ai lu en quelques jours ! J’ai beaucoup aimé le personnage d’Allison, qui pour une fois, n’est pas trop cruche ni trop rêveuse. Elle est plutôt normale et c’est rassurant. Elle est parfois un peu naïve mais cela s’excuse encore. Son petit ami est parfaitement odieux et c’est un plaisir de le détester ! (j’ai d’ailleurs souvent eu envie de le baffer). Et que dire de Luke si ce n’est qu’il est craquant et qu’il a l’air trop parfait pour être vrai…
L’histoire est une romance somme toute assez classique mais elle se laisse lire. J’ai souvent souri aux dialogues et apprécié certains rebondissements que je n’avais pas vu venir.
Cette romance rempli parfaitement son rôle de nous vider la tête, nous donner le sourire et nous faire un peu rêver. Je ne connaissais pas l’auteur mais je me renseignerais sur ses autres livres.

Je remercie &H pour cette lecture.