L’équation de l’amour et du hasard – Jennifer E. Smith

Éditeur : Le livre de poche jeunesse
Nombre de pages : 427
Date de parution :  15 août 2015
Prix : 6,90€ Notepaillons3.5
81unE+mJHYLRésumé : Quelles étaient les probabilités statistiques pour que Graham et Ellie se rencontrent un jour ? Minimes, négligeables, voire nulles : Graham Larkin habite à Los Angeles, Ouest des États-Unis, tandis qu’Ellie O’Neill réside dans une petite ville du Maine sur la côte Est. Pourtant, un jour, Graham envoie par erreur un email à Ellie. Il n’en faut pas plus pour que les deux internautes commencent à échanger une série de messages drôles et touchants et, petit à petit, discutent de leur vie, leurs espoirs et leurs peurs. Mais le filtre virtuel permet aussi de cacher ses secrets… Ellie ignore que Graham est un acteur connu dans le monde entier et Graham ignore tout du sombre passé familial d’Ellie. Décidé à rencontrer la jeune fille pour tenter une relation dans le monde réel, Graham parvient à organiser son prochain tournage dans la petite ville d’Ellie. Mais est-ce qu’une star aussi connue que Graham peut réellement sortir avec une fille ordinaire comme Ellie ? Et pourquoi la mère d’Ellie veut-elle à tout prix éviter d’attirer l’attention médiatique ? Si le destin vous envoyait un email, y répondriez-vous ?
Mon avis :  Je connais l’auteure par un autre de ces livres que j’ai lu à la rentrée dernière « La distance astronomique entre toi et moi », et j’avais apprécié sa plume. J’avais donc envie de découvrir un autre de ses livres.

Ellie et Graham se mettent à échanger des mails par erreur. Une faute de frappe est le message envoyé par Graham arrive chez Ellie. Après l’échange écrit et les petites confidences, vient la curiosité de faire connaissance, mais rien n’est jamais simple…

J’étais très enthousiaste à l’idée de commencer l’histoire d’Ellie et Graham, j’aime beaucoup les histoires qui commencent par de échanges de mails (oui les lettres c’est moins courant de nos jours) et celle-ci ne m’a pas déçue dès les premières pages. Leurs échanges sont légers, on en apprend sur eux même si ce ne sont que des détails et ça donne envie d’en savoir encore plus, de les connaître encore plus.
L’histoire prend vite un tour que je n’avais pas prévu et ça fait du bien d’être surprise. Par contre, ce début qui avait l’air prometteur m’a ensuite paru long. J’ai eu l’impression que l’auteure brodait avant d’arriver sur la fin, que je sentais prévisible. C’est ce milieu de roman qui m’a un peu déçue. Même si j’appréciais les personnages, l’histoire m’a semblait faible, parfois un peu facile. De la même façon du côté des sentiments ressentis par les personnages, je suis un peu passée à côté, peut-être que ce n’était pas une bonne période.
Heureusement j’ai apprécié la fin ouverte qui a fait travailler mon imagination. Et cela ne m’a pas enlevé l’envie de lire d’autres livres de l’auteure.


82/100

82/100

La distance astronomique entre toi et moi – Jennifer E. Smith

Éditeur : Hachette roman
Nombre de pages : 384
Date de parution : 22 octobre 2014
Prix : 15,90€ Notepaillons4

7108XhgBemLRésumé :   Panne de courant généralisée à New York. Immobilisés dans l’ascenseur, Owen et Lucy font connaissance. Lui, le fils du gardien, qui vient de perdre sa mère. Elle, la solitaire, aux parents globe-trotteurs. Ils ont juste une nuit, une nuit féérique où la ville est éteinte, à partager en haut d’un toit, à contempler les étoiles et à rêver de voyage. Jusqu’où une seule nuit peut-elle les emmener ?

Mon avis : De temps en temps j’aime lire de petites romances faciles qui se lisent très vite et qui vide la tête. Je ne leur demande rien de plus. Je pensais que ce livre de Jennifer E. Smith remplirait cette fonction, et je l’ai vite commencé.

Owen et Lucy font connaissance dans un ascenseur lors d’une coupure La courant. Cette rencontre fortuite se transforme en nuit sans électricité passée sur le toit de l’immeuble. Ces deux là n’auraient pas dû se rencontrer et n’ont pas grand chose en commun. Mais parfois la vie vous tire de drôle de pied La nez.

Ce livre a remplit le rôle que je lui ai donné haut la main. Je l’ai lu très vite et j’ai passé un excellent moment avec ses personnages. La douce Lucy, solitaire, un peu effacée et grande lectrice m’a séduite dès le début. Owen est un garçon courageux qui fait face aux épreuve de la vie avec beaucoup de philosophie. Les deux sont un peu à l’opposé mais finalement leur rencontre donne une histoire très jolie. Je pensais que le livre durait le temps de la panne de courant, mais l’auteure nous emmène bien au delà de cette nuit. On suit les personnages sur plusieurs mois et on apprend à bien les connaître, on les voit évoluer, grandir… et j’aime beaucoup voir les personnage changer, découvrir le cheminement qui les fait devenir plus mur, plus adulte. Même si ici, les deux personnages sont assez raisonnables dès le départ.
L’auteure nous entraîne aussi dans une partie La cache-cache sans qu’on sache si finalement les deux héros se retrouveront à la fin ou pas… On imagine alors des fins en se disant que toutes sont plausibles et qu’elles pourraient être belles. Bien entendu j’avais ma petite préférence concernant cette fin, mais on aime tous les happy end.

Ce roman n’a pas de prétention, mais il remplit très bien ce que je demande à un livre, le divertir, me faire rêver, me faire sourire, me faire douter… bref, j’ai passé un très bon moment avec cette romance jeunesse toute douce.

Je remercie les éditions Hachette pour cette lecture.

 

12/100

12/100