Glitch tome 3 – Insurrection – Heather Anastasiu

 Éditeur : Robert Lafont / Collection R
Nombre de pages : 4463
Date de parution : 14 novembre 2013
Prix : 17,90€ Notepaillons5

1014133_10151701728651473_1246824468_nRésumé : La bataille ultime est proche de son terme, et tout espoir semble s’être envolé : Zoé et ses compagnons de la Résistance battent en retraite après avoir perdu leur base et leur chef. Ils sont écrasés en nombre et en puissance de feu par l’omnipotente corporation qui a asservi le monde. A sa tête, la cruelle Chancelière est à deux doigts d’exécuter un plan à même de détruire la quasi-totalité de l’humanité.
La seule option qu’il reste à Zoé, c’est de réaliser son rêve de toujours : mettre un terme à l’odieux système du Lien, et de ce fait libérer la population du joug informatique qui bride leurs pensées et leurs émotions, en espérant ainsi déclencher une révolution. La mission de Zoé d’infiltrer la redoutable Communauté est presque impossible, mais elle est pourtant la seule à pouvoir la mener à bien.
Pire, les visions prémonitoires d’Adrien se scindent désormais en deux futurs bien distincts : l’un où, ensemble, Zoé et lui réussissent, et l’autre où l’humanité glisse vers l’extinction… Et tout repose entre les mains de Zoé.

Mon avis : Après la fin très « mais c’est quoi ce bordel » j’étais plus qu’impatience de connaître la fin de cette trilogie ! Du coup sitôt reçu, sitôt dévorée.

Vous commencez à avoir l’habitude, pas de résumé perso pour ce dernier tome, ça serait dommage de vous spoiler bêtement.

Je me suis plongée avec délice dans ce livre. J’ai retrouvé Zoé et le nouveau Adrien avec plaisir. Zoé est vraiment une héroïne que j’ai adoré. Elle est droit et franche avec ce qu’il faut de manque d’assurance pour la rendre attachante. Ce qui ne l’empêche pas de faire face à ses responsabilités avec une maturité peu commune pour une jeune fille de 17 ans. Elle est consciente de la situation et sait qu’ils n’obtiendront pas la victoire sans certains sacrifices. A côté de ça, elle a toujours le cœur d’une ado et elle gère comme elle peut la situation compliquée dans laquelle elle se trouve (je sais, c’est obscure, mais c’est voulu, seuls ceux qui auront lu le tome 2 comprendront).
Adrien est aussi un personnage intéressant, j’ai apprécié le voir évoluer et frémi avec chacun de ses progrès. J’ai gardé dans un coin de ma tête pendant toute ma lecture l’incertitude de la fin de son « évolution ».
Il est un peu à l’image de l’intrigue. Jusqu’aux dernières pages, nous ne sommes pas assuré de 100% de la victoire des rebelles. C’est ce qui m’a le plus plu lors de ce tome, cette incertitude, le fait de ne pas deviner à l’avance la fin de l’histoire, comme c’est le cas dans pas mal de romans. C’est vraiment plaisant de dévorer les pages sans savoir ce que l’on va trouver sur la suivante. La plume de l’auteure est vive, son style rapide au diapason avec l’intrigue.

Vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment avec cette saga et je ne peux que fortement vous la conseiller !

 

 

 

Je remercie la collection R pour cette lecture.

 

20/60

20/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Glitch tome 1 – Heather Anastasiu

 Éditeur : Collection R
Nombre de page : 366
Date de parution : 6 septembre 2012
Prix: 16,90€

Résumé : Il y a deux siècles de cela, l’humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d’éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte.
Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d’identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d’incontrôlables pouvoirs télékinésiques…
Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoe lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d’autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l’omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d’être désactivés, voire pire…

Mon avis : Voici la nouveauté de la collection R. Une dystopie dont la couverture aux tons roses et mauves ont attiré l’œil dès le premier regard.

Zoel vit dans une société reconstruite suite à une « grande guerre » où le monde a été totalement détruit. Chaque habitant est doté d’une puce sensée gérer la vie de chacun pour éviter tout débordement et que les hommes recommencent à se détruire. Sauf que Zoel Glitch, sa puce se déconnecte du réseau et elle commence à ressentir des choses, des sentiments, alors que la puce doit les anesthésier. Difficile de cacher tout ça et d’évoluer comme les autres quand son propre corps risque de la trahir.

Tout d’abord une tite définition du mot Glith : défaillance sans importance de l’alimentation électrique d’un circuit électronique, désignant par extension tout petit problème passager sans importance (Trouvé sur le site dico info). Bein oui, c’est ce que j’en avais déduit, mais je préférais vérifier.
J’ai beaucoup aimé ce livre, dès les premières pages on fait la connaissance de Zoel et de son dysfonctionnement, c’est à travers ses yeux quand elle n’est pas sous le contrôle du lien que nous découvrons son univers. L’auteure réussi à nous présenter les personnages, le monde et l’intrigue en même temps sans nous perdre. Du coup, il n’y a pas de pause dans ce livre, on se laisse de suite emporter par l’action, la découverte du monde de Zoel et de son entourage. Je ne suis pas une adepte des longues descriptions et pour moi l’auteure réussi à nous plonger comme il faut dans le récit, en nous donnant toutes les informations essentielles sans alourdir l’histoire. Tout est rapide et concis comme j’aime.
J’ai beaucoup apprécié le personnage de Zoel, elle est fraiche, découvrir le monde et ces petites choses qui font partie de mon quotidien (comme les couleurs) a été un vrai plaisir. Elle est sensible, forte et raisonnée, comme doit l’être une héroïne pour réussir.
Elle découvre l’amour, et sans que ce soit vraiment touchant, c’est vécu rapidement et intensément comme tout ce que vit et expérimente Zoel.

 

Cliquez si vous souhaitez acheter.