Crimes de Seine – Danielle Thièry

♦ Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages : 504
♦ Date de parution : 1er mai 2019
♦ Prix : 8,20€
Achat: Amazon

Résumé : Alors que Paris est noyé sous des pluies diluviennes, Edwige Marion, commissaire chevronnée et respectée, est abattue d’une balle dans la tête près des voies de la Gare du Nord. S’agissait-il d’une embuscade ? Valentine Cara et Luc Abadie, ses deux fidèles collaborateurs, mènent l’enquête et trouvent bientôt de quoi aiguiser leurs doutes. Et ça ne s’arrange pas quand Marion, dans le coma, disparaît des urgences. Cara et Abadie se débattent dans une ville paralysée pour la retrouver mais le temps leur est compté, d’autant que la crue de la Seine leur réserve quelques surprises…

Mon avis :

J’ai découvert Danielle Thièry il y a un peu plus d’un an et depuis, je ne m’en lasse pas !

Alors que Paris est aux prises avec la crue du siècle qui pourrait dépasser toutes les autres, les cadavres s’accumulent. Edwige Marion faisant partie des victimes, elle ne peut pas aider sa brigade, qui, en plus de vouloir résoudre son agression, est face à des momies qui sortent de nulle part.

Tout comme avec les romans précédents, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette enquête. Même si je dois avouer que j’ai trouvé certains éléments un peu tiré par les cheveux. Heureusement le tout retombe pas mal sur ses pattes.
Il faut avouer aussi que cet état d’urgence dû à la montée des eaux, ajoute à l’angoisse ambiante. On se représente très bien le ciel bas et sombre qui n’arrête pas de pleuvoir et qui crée des situations difficiles voire catastrophiques.
On en apprend de plus en plus sur les personnages récurrents,. Même si je lis les romans dans le désordre, ce n’est pas gênant, au contraire, ça comble certains trous.
Pour une fois, je n’étais pas encore trop à la ramasse sur le coupable, même si l’auteure arrive toujours à faire plus et à m’étonner. Petit à petit elle arrive à nous mener là où elle le veut. On sent que tout est bien réfléchi et que tout s’emboite parfaitement à la fin. Jusqu’à cette fin d’ailleurs qui pose encore plus de questions qu’elle ne donne de réponses. Vivement la suite !

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Féroce – Danielle Thièry

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 540
Date de parution : 13 mars 2018
Prix : 8,30€
Acheter : Amazon

Résumé : Un inconnu suit une petite fille. Il l’observe comme un animal. Il la veut, il l’aura.
Des ossements sans têtes sont découverts au zoo de Vincennes dans l’enclos des lions. Des enfants. Alix de Clavery, la criminologue de l’OCRVP, fait immédiatement le lien avec la jeune Swan, dont la disparition au zoo de Thoiry six ans auparavant continue à l’obséder. S’agit-il du même prédateur ? Alors que les forces de l’Office sont mobilisées pour démanteler une filière pédophile, les voilà atteintes en plein coeur : l’adjoint de la commissaire Marion est retrouvé inconscient, les mains en sang, et une brigadière a disparu. Mais le pire est encore à venir. Une alerte enlèvement est déclenchée : il s’agit d’une petite fille…
De l’homme ou l’animal, on ne sait qui est le plus féroce.

Mon avis : J’ai découvert Danielle Thiéry il y a peu, et je dois avouer qu’à chaque nouvelle lecture je suis de plus en plus fan. (Retrouvez mon avis Des clous dans le cœur ICI et ce lui de Tabous ).

Alors que des ossements sont découvert dans un zoo lors d’une rénovation, ressortent de vieilles histoires non classées et un commissaire est impliqué dans une histoire louche. Encore du fil à retordre pour l’équipe d’Edwige Marion.

Bon, si ça continue comme ça Danielle Thiéry va devenir une de mes autrices françaises de polar préférée ! J’ai dévoré ce livre en un week-end et une fois bien entrée dedans impossible de le lâcher ! Cela m’arrive rarement mais là j’ai hésité jusqu’à la fin sur l’identité du grand vilain. Oui, parce qu’il y en a plusieurs dans l’intrigue. Je me suis faite balader une bonne partie de l’histoire, allant d’un suspect à l’autre. Ayant une idée puis non. Pensant à un personnage et impasse… Jusqu’à la fin que je n’avais vraiment pas vu venir. Et c’est ce que je préfère dans les romans policier : être surprise.
J’ai aimé retrouver les personnages des romans précédents, même si je me suis aperçue que j’avais sauté pas mal de tomes entre ceux que j’ai déjà lu et celui-ci. Chacun a son caractère et sa particularité essentielle au déroulement de l’enquête. Ils sont complémentaires et c’est leur façon de réfléchir, de travailler ensemble qui fait que tout fonctionne très bien. Que le coupable est démasqué à la fin et que tout fini, presque, bien.
J’ai vraiment tout apprécié de ce roman, j’ai passé un excellent moment et je sens que je vais vite me replonger dans les histoires de l’équipe d’Edwige Marion.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

 

Des clous dans le cœur – Danielle Thiéry

Éditeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 348
Date de parution : 14 mars 2018
Prix : 7,20€ ou
Acheter sur : Amazon ou Bookwitty


Résumé :
« Il y a des affaires qui te pourrissent la vie…,elles restent en toi, plantées dans ton cœur comme un clou qu’un mauvais plaisant s’amuserait à manipuler… »
Miné par ses excès et la maladie, le commandant Revel crache le sang et sa haine de l’hypocrisie. Bourru, taiseux et rogue, il enrage devant les affaires non résolues à la PJ de Versailles : morts suspectes, disparitions…
Comment la vérité pourrait-elle sortir de la bouche d’un enfant autiste ?
Son équipe respecte les mystères du « patron » et, au-delà de la simple « vérité due aux familles », la vérité complexe d’un grand flic dont le courage en impose à la mort, celle des autres comme la sienne !

Mon avis : J’avais déjà lu un roman de Danielle Thièry, Tabous (retrouvez mon avis ICI) et, séduite par son écriture, j’ai eu envie d’en découvrir un autre.

Alors qu’un double meurtre qui a eu lieu il y a quelques années et qu’il n’a pas réussi à résoudre revient sur le tapis, le commandant Revel doit aussi enquêter sur la mort d’une rock star sur le déclin.

Tout comme le premier livre que j’ai lu de cette auteure, Des clous dans le cœur a réussi à me séduire. J’aime le style de l’auteure, qui nous distille des informations sur tous les personnages, petit à petit au fil des pages, on apprend à les apprivoiser, à les connaitre et commencent à faire partis de votre vie. Même si je n’ai mis que 3 ou 4 jours à lire ce polar, j’ai eu l’impression de connaitre tous les personnages intimement, j’ai eu du mal a les laisser et à reposer mon livre une fois celui-ci terminé.
L’intrigue est complexe, mêlant présent et passé, les choses ne sont pas ce qu’elles ont l’air d’être et même si au départ on est un peu (beaucoup) perdu, tout ce met en place petit à petit. Il y a eu parfois quelques longueurs mais ça n’a fait que rallonger mon plaisir de lecture.
Bref, j’ai beaucoup aimé ma lecture et je sens que Danielle Thiéry va devenir une de mes auteurs de romans policiers préférés.

Je remercie j’ai lu pour cette lecture.

Tabous – Danielle Thiéry

 Éditeur : J’ai lu
♦ Nombre de pages : 410
 Date de parution : 11 octobre 2017
♦ Prix : 8,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : À quelques jours de Noël, Celia Laporte et son bébé de quatre mois disparaissent brutalement d’une maternité. Le père de l’enfant, issu d’une puissante famille iranienne, est introuvable. L’affaire est complexe. La PJ de Bordeaux décide d’appeler en renfort l’OCPVP de Paris. Edwige Marion, la directrice du service, se rend immédiatement sur place avec son équipe et la jeune psychocriminologue Alix de Clavery. C’est l’occasion pour la nouvelle recrue, spécialiste des crimes sur enfants, de faire ses preuves sur le terrain. Alors que l’enquête des forces de police se heurte à la puissance des tabous, Alix va découvrir une vérité plus terrifiante encore.

Mon avis : Je ne connaissais pas l’auteure, mais le sujet abordé dans la 4ème de couverture m’a toujours interpelé, mon côté voyeur surement. J’ai donc eu envie de lire ce roman.

Une femme et son bébé disparaisse dans un hôpital à quelques jours de Noël du côté d’Arcachon. Une équipe spécialisée de Paris est alors appelé à la rescousse pour aider les enquêteurs locaux.

J’ai lu rapidement ce policier tant j’étais emportée par l’intrigue.
Après une rapide présentation des personnages principaux, l’auteure nous entraine dans l’enquête. En pleine tempête hivernale, personne n’est épargné. Tant par les éléments que les événements. Le sujet abordé n’est pas simple, puisqu’il s’agit de l’inceste, mais il est abordé avec beaucoup de retenu et de pudeur. L’auteure ne fait pas dans le voyeurisme mais plus dans les faits et les explications.
On suit beaucoup de personnage dans ce roman, les narrateurs alternants tout le long des chapitres, entre la capitaine Cara Valentine , Edwige Marion la directrice, le commissaire et même un des suspect, mais ma préféré a été Alix la psychocriminologue. J’ai aimé sa retenue, sa façon d’analyser discrètement mais sans jamais perdre de vue son intuition.
L’enquête n’est pas simple, on suit parfois des mauvaises pistes, les sujets abordés sont tellement délicats, qu’on ose à peine imaginer ce qu’il a pu se passer. La réalité est parfois tellement moche qu’on n’ose pas imaginer qu’on puisse avoir raison.
La réelle force de ce livre c’est la sobriété avec laquelle Danielle Thiéry aborde tout ça. Tout est juste et elle n’en dit pas trop, ne s’étale pas sur ce qui aurait pu être gênant. Bref c’est écrit avec beaucoup de justesse.
La fin n’est pas très reluisante, mais elle est aussi la réalité de notre société…

Je remercie j’ai lu pour cette lecture.