Bérénice Libretti tome 2 – A la recherche des mots égarés – Magali Lefebvre

♦Éditeur : Alter Real
Nombre de pages : 250
♦Date de parution : 2 septembre 2022
♦Prix : Papier : 20,00€, Numérique : 5,99€
♦Acheter : Amazon

Résumé :  Rien ne va pour Bérénice : elle ne maîtrise pas son pouvoir et Nils ne lui adresse plus la parole.
Elle n’a pas le choix, elle doit trouver des réponses et comprendre pourquoi son pouvoir lui pose tant de problèmes, et pour ça, une seule option : les Bibliothèques Divines. L’idéal pour un rat de bibliothèque comme elle. Mais les réponses ne sont pas si simples à obtenir, surtout qu’une encre aux étranges propriétés fait son apparition. Et que Fhtagn, son collègue, disparaît.
Un nouveau défi pour Bérénice dans cet urban fantasy entre suspense et humour.

Mon avis : J’ai lu le premier tome il y a quelques mois. Il ne m’avait pas totalement convaincu mais j’étais tout de même curieuse de connaitre la suite et d’en savoir plus sur les bibliothèques divines.

Maintenant que Bérénice a découvert la vérité sur les bibliothèques divines elle doit maintenant trouver en quoi consiste son pouvoir de bibliomencienne.

Je ressors encore moins convaincue par la lecture de ce tome 2 que par le premier. Je l’ai trouvé très long. D’accord, il ne fait que 250 pages, mais il traine en longueur. La moitié de l’histoire repose sur les états d’âmes de Bérénice par rapport à sa relation avec Nills. Et elle ne fait que se répéter à longueur de pages et je n’ai fait que lever les yeux au ciel. Autant quand elle l’a fait dans les premières pages cela m’a permis de bien me remettre dans la fin du tome précédent, autant en remplir la moitié du livre c’est trop, beaucoup trop. Cela étouffe complétement l’histoire, qui elle aurait mérité d’être mise en avant et plus développée. Parce qu’au final, on s’aperçoit qu’on apprend peu de choses sur l’histoire des bibliothèques divine alors que c’est le cœur de la saga.
Du coup Bérénice n’a fait que m’agacé. Elle est beaucoup plus cruche dans ce livre que dans le premier. J’ai eu parfois l’impression de ne pas avoir affaire à la même personne que dans le premier tome. C’est dommage parce que l’intrigue et l’univers ont un grand potentiel mais les remises en question permanentes de Bérénice m’ont gâché le plaisir de lecture au point de ne même pas avoir envie de continuer à lire les prochains tomes. Où j’attendrai les premiers avis pour voir si ça évolue dans le bon sens…

Je remercie Alter Real pour cette lecture.

Bérénice Libretti tome 1 – A la recherche du livre perdu – Magali Lefebvre

♦Éditeur : Alter Real
♦Nombre de pages :  220
♦Date de parution : 17 décembre 2021
♦Prix : 18,00€
♦Acheter : Amazon

Résumé : Bérénice vient de décrocher un nouveau boulot : bibliothécaire.
Mais pas dans une bibliothèque comme les autres. Cachée dans le cagibi d’une entreprise parisienne, Babel-Babylone abrite des ouvrages magiques, et son directeur est une divinité mésopotamienne. Rien que ça !
Bérénice adore ce job, même si elle ne comprend pas pourquoi on l’a choisie. Elle travaille avec un homme-poulpe et un spectre. Normal qu’elle s’interroge !
Et puis un jour, un livre est dérobé.
On charge Bérénice de l’enquête. Oui, oui, elle, malgré son manque d’expérience.
Des indices l’amènent à Nils, un métamorphe sexy, au sourire à tomber. Elle, sous le charme ? Pas du tout… Son truc, c’est les livres. Enfin, presque toujours !
Bérénice va découvrir que derrière ce vol de livre se joue un conflit dont les enjeux la dépassent.
Sauf si elle est plus que ce qu’elle croit …

Mon avis : J’avais envie de revenir un peu vers l’urban fantasy. Avec un personnage féminin qui me donne envie de m’évader. Il m’a suffi de jeter un œil à cette couverture pour me laisser tenter. Bon, le résumé n’était pas mal non plus…

Bérénice est bibliothécaire. Mais pas une bibliothécaire comme les autres. Elle garde des livres magiques avec un fantôme et un homme-poulpe. Sa petite routine installée depuis un an bascule lorsqu’un livre est dérobé…

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Elle est courte et rapide et pas un instant je ne me suis ennuyée. Passé les 20 premières pages qui plantent le décor, on rentre directement dans l’action. Ce que j’apprécie dans les livres, c’est être portée par l’histoire sans être accablée de descriptions ou de tergiversations. Et ici j’ai été servie ! L’autrice va droit à l’essentiel, ne nous expliquant que ce dont nous avons besoin pour pouvoir comprendre l’intrigue et le monde magique dans lequel vit Bérénice. Le tout est simple, rapide et complet. Ou presque. J’ai quand même dû chercher ce qu’était un Éfrit (bein oui, je ne connais pas toutes les créatures magiques et divines).
Le monde est bien pensé et l’intrigue se tient très bien. J’ai dévorée les pages pour connaitre la fin. Les personnages sont attachants. Bérénice est une femme qui sait ce qu’elle veut, même si elle n’a pas toujours confiance en elle. Elle est maline et s’adapte vite. J’ai aimé le trio qu’elle forme avec le fantôme et l’homme-poule, ils sont complémentaires et cela leur permet de vite résoudre les énigmes.
Ce roman comporte tout ce que j’aime : de la magie, un monde qui sort du commun, des personnages forts et attachants, un peu de romance avec une intrigue qui nous porte vite et qui donne surtout envie de découvrir la suite des aventure de Bérénice.

Je remercie Alter Real pour cette lecture.