La rivière des disparues – Liz Moore

♦Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages : 570
♦Date de parution : 12 octobre 2022
♦Prix : Papier : 9,50€ ; Numérique : 14,99€
♦Acheter : Amazon

Résumé : Kensington, Philadelphie. Dans ce quartier gangréné par la drogue se croisent deux soeurs autrefois inséparables. Aujourd’hui, tout les oppose. Mickey, l’aînée, la protectrice, a rejoint la police. Kacey a sombré dans la drogue et se prostitue pour acheter des opioïdes.
Quand Kacey disparaît à nouveau, alors qu’une série de meurtres fait rage dans le quartier, Mickey n’a plus qu’une obsession : retrouver le coupable, et sa sœur, avant qu’il ne soit trop tard.

Mon avis : Vous ai-je déjà dit que je suis retournée dans ma période polar ? Il me semblait bien 🙂 Ce livre je l’ai repéré lors de sa sortie en grand format et je suis assez fière de moi d’avoir attendu sa sortie en poche.

Mickey est simple flic dans la ville de Philadelphie. Elle a eu une enfance difficile et est malgré tout parvenue à s’en sortir. Elle est fière de ce qu’elle est aujourd’hui. Ce n’est pas le cas de sa petite sœur, Kacey, qui elle a plutôt choisie le mauvais chemin. Kacey se prostitue pour pouvoir payer ses doses. Un jour la sœur de Mickey disparait, et elle n’a qu’une obsession : la retrouver, quitte à tout y perdre.

Je n’ai vraiment pas été déçue par ce livre. Malgré ces 570 pages, je n’ai pas vu le temps passer. Les pages se tournent vite et à chaque fois j’avais envie d’en apprendre plus. Parce que l’autrice prend son temps. Elle nous parle de la Mickey d’aujourd’hui, mais elle n’oublie surtout pas celle d’hier. Il est important de connaitre l’enfance de Mickey et Kacey pour comprendre comment elles en sont arrivée là maintenant. Liz Moore n’oublie aucun détail et j’ai vraiment beaucoup aimé cela. Tout est vu par l’œil de Mickey et c’est un personnage que j’ai très apprécié car elle est entière. L’intrigue policière en viendrait même en second plan. Oui on est inquiet pour Kacey et la mort de toutes ses filles, mais on est aussi très curieux de découvrir l’enfance des deux filles.
C’est un livre fait de nuance de gris. Ils nous montrent que deux gamines qui ont eu la même enfance, n’en font pas la même chose. Que le caractère de chacun y est pour beaucoup. Il montre que la vie n’épargne personne. Quelques soit la fin, tout le monde y laisse des plumes et une partie de soi. On ressort toujours changé des événements qui composent notre vie.
Plus qu’un livre policier, ce roman est un clicher de la vie qu’on certains américains des quartiers pauvres des grandes villes. Ce sont les oubliés d’une redistributions qui font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont.
Je vais tout de même dire deux mots de l’enquête. Elle ne m’a pas mené là où je pensais, mais j’étais peut-être un peu plus obnubilée par la vie personnelle de Mickey. Il y a tellement d’informations dans ce roman, qu’on passe à côté de quelques une essentiel. Ouvrez l’œil !

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Une réflexion sur “La rivière des disparues – Liz Moore

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.