A la place de l’autre – Guy Rechenmann

♦ Éditeur : Éditions Cairn
♦ Nombre de pages :  288
♦ Date de parution : 3 Mars 2021
♦ Prix : 10,50€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Des Landes au Bassin d’Arcachon, Marie, Clémence, Marina, trois générations de femmes ont gardé bien des secrets… Pour être, qui sait… À la place de l’autre. Moi, Anselme Viloc, le flic de papier jamais je n’aurais pensé qu’en cherchant simplement à trouver l’identité d’une femme amnésique, statufiée en position de yogi face à l’océan je remonterais le fil du temps pour tomber sur une disparition non élucidée datant de la période trouble de la deuxième guerre mondiale. Une enquête, voire une énigme où l’aide de Léonard, médium-dessinateur, me sera nécessaire car nous faisons appel à lui au commissariat de Casteja lorsque nous sommes dans une impasse… En règle générale je fuis les enquêtes ordinaires, j’ai le don de dénicher le grain de sable qui grippe les belles mécaniques assassines. Je ne lâche aucune affaire ! Rien n’arrive par hasard c’est une certitude…

L’avis de Sofy : Quelle idée a-t-il eu, lui le Flic de Papier, de s’intéresser à cette yogi prostrée sur la plage, près de ce blockhaus? Cette femme semble venue de nulle part. Son identité? Inconnue.Après quelques recherches, il s’avère qu’elle se prénomme Marina. Malgré un suivi médical elle reste loin du monde réel à répéter en boucle qu’elle sait où se trouve son fils. Fils qu’elle ne peut avoir eu puisqu’il s’avère qu’elle est vierge. Au fil de ses investigations l’inspecteur en vient à se demander s’il ne serait pas face à un cas de réincarnation. Ne serait-elle pas à la place d’une autre? Son enquête le mène à retracer le parcours de cette «absente» et de son père, homme au passé douteux. L’avancée de l’enquête est pressée par le temps, si Viloc ne veut pas la voir classée sans suite.  

Ce roman nous entraîne dans l’histoire de plusieurs familles. Il met en lumière la façon dont le comportement capricieux, manipulateur d’une gamine peut mener à la folie. On y découvre les ravages que la guerre a pû produire sur de nombreux foyers et les dégâts que le désir de vengeance, qui en découle, peut provoquer. Une lecture compliquée pour moi qui me suis sentie trop entrainée vers le côté historique. L’ambiance policière est trop légère.
Les nombreuses références au bassin d’Arcachon et les allusions aux précédents opus de l’auteur sont un peu frustrantes pour qui ne connait ni l’un ni l’autre.L’arbre généalogique que l’on retrouve, dans les dernières pages, m’a été fort utile car j’avais quelques difficultés à relier entre eux les nombreux protagonistes et à les situer dans leurs histoires croisées.
C’est un récit au langage très soutenu, parfois à la limite du philosophique, qui ne trouvera pas sa place entre toutes les mains.
L’ambiance y est lourde, le récit est un peu tiré en longueur et tout se précipite vers la fin.
Un roman qui peut, toutefois, se lire facilement pour qui adhère au style et à la trame.

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.