Ma sœur, serial killer – Oyinkan Braithwaite

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages :  280
Date de parution : 3 juin 2020
Prix : 7,20€
Acheter : Amazon

Résumé : Korede s’est donné pour mission de protéger sa cadette envers et contre tout, et ce n’est pas une mince affaire. Non contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Ainsi, au fil du temps, Korede est devenue experte pour faire disparaître les traces de sang et les cadavres. « Seulement, avec Femi, ça fait trois. Et à trois, on vous catalogue serial killer… » À l’instar d’une Jane Austen des temps modernes, Oyinkan Braithwaite interroge les liens du sang, tout en pratiquant une critique en règle de la société nigériane : sa corruption, ses différences de classe, son machisme exacerbé…
Une comédie noire et décalée, aussi mordante que glaçante.

Mon avis : En grande amatrice de serial killer, ce livre n’avait besoin que de son titre pour me séduire. Le résumé y a également contribué.

Korede est une jeune femme accomplie, avec un métier qui lui plait. Elle n’a qu’un seul cailloux dans sa chaussure, sa jolie petite sœur qui ne lui crée que des ennuis.

Sur la 4ème de couverture, les critiques sont élogieuses sur l’humour caustique de ce roman, mais je dois admettre que je n’ai pas souri une seule fois. Je dois être imperméable à ce genre d’humour. Si humour il y a, parce que personnellement, je le cherche toujours… Dommage, parce que j’aime l’humour grinçant ou loufoque dans les romans noirs.
Quant à l’intrigue, elle est elle vraiment originale. On connait des serial killers attachant dans le genre redresseur de tort comme Dexter, mais on aborde moins le point de vue de l’entourage parfois entrainer dans la folie meurtrière du tueur. Cet angle de vue est vraiment différent et intéressant.  Même s’il est aussi frustrant, car l’histoire est écrite du point de vue de Korede et que jamais nous ne connaissons vraiment les motivations de sa sœur Ayoola. Nous avons bien quelques pistes mais elles restent vagues et n’apporte pas vraiment de précisions. J’ai refermé le livre avec énormément de questions. Bon, d’accord, l’histoire est plutôt basée sur la dynamique qui s’installe entre les deux sœurs, comment elles en sont arrivées là et pourquoi, et ça c’est vraiment intéressant, mais il m’a manqué quelque chose pour que ma curiosité soit pleinement satisfaite.
Je vous laisserai vous faire votre propre avis.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Une réflexion sur “Ma sœur, serial killer – Oyinkan Braithwaite

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.