Waste Experiment – Sophie Dabat

Éditeur : Hachette
Nombre de pages : 396
Date de parution : 2 mai 2019
Prix : 18,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Rosalie est tombée amoureuse du garçon le plus populaire du lycée. Mais de reine, elle est devenue le souffre-douleur officiel, celle sur qui tous s’acharnent. Un jour, prise d’un accès de rage, elle attaque son principal bourreau… qui meurt sous ses coups.
La société veut faire de Rosalie un exemple. Mais si la loi la condamne à mort, elle lui offre une autre option : l’enfermement dans un Waste, un no man’s land aux conditions de vie inhumaines. C’est ainsi que Rosalie est larguée dans la centrale nucléaire défectueuse d’Ake-Kule en Chine. Là-bas, elle doit se faire une place parmi les autres détenus et trouver de quoi se nourrir. Mais surtout, elle doit survivre aux radiations et à la violence omniprésente.
Alors que tout meurt autour d’elle, Rosalie décide qu’elle ne sera pas une victime du Waste et qu’elle ne partira pas sans se battre.

Mon avis : Je suis intriguée par l’autrice depuis plusieurs années, mais je n’ai jamais eu l’occasion de lire un de ces livres. Ce roman m’a permis d’assouvir ma curiosité.

Rosalie est coupable de meurtre. Elle est alors condamnée à être internée dans un Waste. Une zone radioactive où sont enfermés plusieurs repris de justice. La vie sur place s’organise même si elle n’est pas facile.

J’ai commencé ce livre avec beaucoup d’envie, mais mon enthousiasme est vite retombé.
L’action commence assez vite et l’intercalage d’article de presse rythme la lecture la rendant plus facile, mais je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages et tout particulièrement à Rosalie. Je n’ai ressenti aucune émotion.
Pourtant l’histoire est originale, bien menée et le style est rapide et facile à lire.  Mais je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire. Je suis restée distante sans jamais m’émouvoir. Rosalie m’a même clairement gonflé. Il est très difficile d’avancer dans sa lecture dans ces cas là.
Même la fin n’a pas réussi, à mes yeux, à remonter « le niveau ». Elle est pourtant elle aussi originale et cohérente avec l’intrigue, mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas.
Ce n’est pas pour autant que je ne lirai pas d’autres livres de l’autrice, je tenterais encore une fois de faire sa connaissance à travers d’autres ouvrages.

Je remercie Hachette pour cette lecture.

43/65

2 réflexions sur “Waste Experiment – Sophie Dabat

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.