S.T.A.G.S. tome 1 – Partie de chasse – M. A. Bennett

♦ Éditeur : Bayard
♦ Nombre de pages : 379
♦ Date de parution :  21 novembre 2018
♦ Prix : 17,90€
Achat: Amazon

Résumé : Meurtrière. Mais sans avoir l’intention de tuer.
J’ai donc des circonstances atténuantes.
Et avant que vous ne perdiez toute compassion, je n’ai pas donné la mort de mes propres mains. Nous étions en groupe. Comme dans une chasse à courre.
D’abord, je dois vous parler de mon lycée. Tout part de là. STAGS est la plus vieille école d’Angleterre. La partie la plus ancienne date de 683…
Et puis, bien sûr, il y a Henry de Warlencourt.
Vous avez peut-être entendu parler de lui sur le Net ? Ou alors vous avez vu sa photo aux infos ? Personne n’aurait pu imaginer quel monstre il était.
Moi non plus.
Jusqu’à ce que je reçoive l’Invitation…

Mon avis : Le résumé m’a intrigué, l’atmosphère avec quelques mots avait déjà l’air très pesante et j’ai eu envie d’en savoir plus.

Greer est boursière dans une école privée très guindée dans laquelle a du mal à se faire des amis. Mais tout pourrait changer après la réception de cette mystérieuse invitation à une partie de chasse.

Je me suis assez vite laissée porter par l’histoire de Greer (même si je dois avouer que j’ai eu du mal avec son prénom – je ne sais d’ailleurs toujours pas comment cela se prononce). C’est un personnage simple, actuel auquel on s’attache vite. Son (début) d’histoire est plutôt classique, mais c’est ensuite que cela devient assez fou !
L’école est vraiment glauque, je pense que j’aurais eu beaucoup de mal à m’y faire, mais avec un petit effort, je m’y serais habituée. Par contre, j’aurais eu beaucoup plus de mal avec les autres élèves. J’ai beaucoup de mal avec le genre ados hautains et suffisants grâce à l’argent de papa-maman. J’ai admiré la patience de Greer.
Pour ce qui est de l’histoire elle est très oppressante. Rien n’est vraiment étonnant, on s’attend à tout ce qui arrive à Greer et ses futurs amis, mais ce qui est marquant c’est l’ambiance décrite par l’auteure. On navigue toujours avec un degrés de malaise plus ou moins important.
J’ai toutefois été un peu déçue par la fin de l’histoire que j’avais vu venir… Je l’ai donc trouvé un peu facile. Heureusement tout cela a été rattrapé par les toutes dernières pages qui mènent au tome suivant que j’ai hâte de découvrir.

Je remercie Bayard pour cette lecture.

14/65

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.