Enterrées vivantes -Arno Strobel

♦ Éditeur : L’archipel poche
 Nombre de pages : 309
 Date de parution : 2 mai 2018
♦ Prix : 7,80€
♦ Acheter : Amazon ou Bookwitty 

Résumé : Quand elle ouvre les yeux, rien. Le noir total. Si elle essaie de bouger, elle se cogne de tous côtés. Elle se sait prise au piège. Enfermée vivante dans une caisse en bois, d’où personne ne peut l’entendre crier. Elle se débat…
Quand elle se réveille, Eva comprend qu’elle vient de faire un cauchemar. Mais le soulagement est de courte durée : son corps porte des traces récentes de blessures, comme si elle avait réellement essayé de s’extraire d’un cercueil…

Mon avis : Je suis dans une période où j’ai envie de lire des policiers et j’avais vu il y a quelques temps passer ce livre d’Arno Strobel qui me faisait très envie. Voilà que l’envie est assouvie.

Rêver d’être enfermé vivant dans un cercueil, cela peut arriver à tout le monde, mais avoir les traces de la séquestration au réveil, c’est moins commun…

J’ai beaucoup aimé ce policier. Je l’ai lu très vite et pour une fois, je n’ai pas trouvé le coupable avant qu’Arno Strobel ne me le dévoile ! J’ai bien émis quelques hypothèses, mais elles étaient à chaque fois refroidies par les éléments que distille petit à petit l’autre. Il faut dire que j’ai rarement vu au auteur avec l’esprit aussi retors. Bon, il faut aussi avouer que je lis moins de policiers qu’à un certain moment et que j’ai peut-être raté des auteurs encore pire !
Mais revenons à Enterrées vivantes… les gens qui aiment se retourner les méninges et ceux qui aiment les histoires qui font froid dans le dos vont être conquis ! Il y a de quoi séduire tout le monde.
L’enquêteur doit être récurent, du moins c’est ce que j’ai compris en lisant des choses qui s’étaient déroulées avant, j’ai fait quelques recherches mais comme je ne lis pas l’allemand, elles ont un peu tournées court… Si parmi ceux qui passent par ici, l’un d’entre vous a l’information, je prends ! Donc l’enquêteur, l’inspecteur Bernd Menkohff (je vous confie que j’ai autant de mal avec les noms et prénoms allemands qu’avec les scandinaves) est taciturne à souhait et aussi très obstiné. Il est entouré d’une équipe qui a l’air d’avoir l’habitude de travailler ensemble, le tout saupoudré d’une certaine rivalité, et la recette prend plutôt bien.
Je suis heureuse d’avoir découvert cet auteur et je pense que je vais continuer à le lire. D’ailleurs Souvenirs effacés est déjà dans ma PAL !

Je remercie l’Archipel pour cette lecture.

Publicités

2 réflexions sur “Enterrées vivantes -Arno Strobel

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.