Samedi 14 novembre – Vincent Villeminot

Éditeur : Sarbacane / Exprim’
Nombre de pages : 216
Date de parution : 2 novembre 2016
Prix : 15,50€ Notepaillons4.5

61txqgiklalRésumé : Vendredi, 13 novembre 2015. B. était à la terrasse d’un café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s’en sort indemne.
Il quitte l’hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d’un passager.
Il reconnaît le visage de l’un des tueurs et décide de le suivre.

Mon avis : Je commence a beaucoup apprécier Vincent Villeminot depuis que j’ai lu U4 (Instinct m’avait beaucoup moins séduite), il fallait donc absolument que je lise celui-ci, d’autant plus qu’il aborde un sujet qui nous touche tous.

B. fait partie des victimes des attentats du 13 novembre 2015. En sortant de l’hôpital, au petit matin du 14 novembre, il croise dans le métro un des terroriste. Encore sous le choc et fatigué, il décide de le suivre.

Je m’attendais à un livre plein d’émotions, et il l’est, mais pas comme je l’imaginais. Vincent Villeminot n’a pas voulu faire dans le voyeurisme en nous exposant en long en large et en travers comment se sont déroulé les attentats, mais plutôt comment ont réagit les gens après. Pas forcément ceux qui ont été touché directement, mais ceux qui ont eu des proches dans les victimes. Mais ne ne faisant surtout pas dans le « pato ».
Il aborde surtout le sujet de « comment réagirions-nous si nous avions croisé un des terroristes supposé ». B. décide de suivre ce terroriste, il ne sait pas pourquoi au début, ne sait pas ce qu’il va faire au juste, mais il veut le faire, il ne veut pas qu’il s’en sorte et surtout il veut comprendre pourquoi. Un peu comme tout le monde.
L’auteur a décidé de nous montrer que tous, victimes comme terroristes, ont des familles, des proches, accablés par la disparition de certains ou par l’incompréhension des agissements des autres. La vie de toutes ses personnes est changée, profondément, par le chagrin, l’incompréhension ou même la honte.
C’est un sujet délicat, que Vincent Villeminot a décidé d’aborder un peu pour exorciser ce qu’il a ressenti ce samedi, un peu comme nous tous. Un très joli roman, qui peut parfois déranger mais qui est criant de vérité.

Je remercie Exprim’ pour cette lecture.

21/65

21/65

Publicités

4 réflexions sur “Samedi 14 novembre – Vincent Villeminot

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s