Lady scarface – Diane Ducret

Éditeur : Perrin Plon
Nombre de pages : 382
Date de parution :  18 avril 2016
Prix :  21,00€ Notepaillons4

51KLLKmdRYLRésumé : Elles sont meurtirères, frondeuses, séductrices, esprits rebelles et libres, elles ont choisi d’être des Lady Scarface, à la vie à la mort… De la naissance des bordels de Chicago à celle d’Hollywood, Diane Ducret nous plonge dans l’intimité des  » fiancées de la poudre « , les femmes du clan d’Al Capone et autres gangsters qui ont fait trembler le monde.
Elles s’appellent Mae alias  » Madame Capone « , Ada et Mina Everleigh, les  » Impératrices du vice « , Margaret Collins,  » la fille au baiser mortel « , Louise Rolfe,  » L’alibi Blonde « , Thelma Todd,  » la fiancée de la poudre « , Virginia Hill,  » la sulfateuse  » ou Bonnie Parker,  » la Juliette au revolver  » : elles sont les compagnes d’infortune comme de gloire, de whisky et de fêtes interminables d’Al Capone, Bugsy Siegel, Lucky Luciano… Traquées par le patron du FBI J. Edgar Hoover, muses de la prohibition, elles n’ont rien à envier aux hommes en matière de crime, les talons haut en prime.
Avec le brio qui la caractérise, Diane Ducret raconte autant d’histoires qui font l’histoire du crime, abordant toujours l’univers du crime dans la lignée de son best-seller  » Femmes de Dictateur ».

Mon avis : J’ai connu Diane Ducret avec son excellent livre « L’homme parfait existe, il est québécois » dont vous trouverez l’avis ICI. Celui-ci est d’un genre totalement différent mais j’avais envie de le découvrir.

Tout le monde connait les grands noms du banditisme américain pendant la période de la prohibition. Je pense même que le plus connu est Al Capone. Mais on connaît moins les femmes qui accompagnaient, de près ou de loin, leur quotidien. Diane Ducret a voulu combler cette lacune.

Cet ouvrage raconte la vie des femmes de gangsters. Comment elles en sont arrivées à épouser un de ces hommes ou à partager leur vie. Ces femmes qui sont originaires de la classe moyenne américaine ont soit épouser ces hommes pour assouvir leur désir de paillettes et de vie facile, ou se trompent totalement sur l’homme qu’elles ont épousés, se voilant totalement la face. D’autres ont-elles-mêmes soif de rébellion et épaulent leur conjoint dans leurs activités. Mais toutes ont suivi leur époux par amour. Ce livre est intéressant, peu aborde le sujet de la prohibition par ce regard féminin. Les femmes ont à l’époque une place très discrète dans la société et ces femmes de gangsters, pour certaines, ont contribué à un début d’émancipation. J’aime parfois lire des histoires vraies et avec celles-ci j’ai été servie ! On découvre des femmes exceptionnelles et on a également un aperçu de la vie à cette époque. Cela change de mes lectures habituelles et ça fait du bien de changer un peu, d’aborder un registre plus réel. Y’a pas que la fiction dans la vie !

Je remercie l’auteure Diane Ducret pour cette lecture ainsi que la maison d’édition Perrin Plon.

Publicités

Une réflexion sur “Lady scarface – Diane Ducret

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s