Les profondeurs – James Grippando

Éditeur : Mosaïc
Nombre de pages : 393
Date de parution :  30 septembre 2015
Prix : 18,90€ Notepaillons3

511BmJGHgILRésumé : Les marais des Everglades sont troubles, ce matin. On vient de trouver le corps d’une femme. Une femme noire. Abe est procureur, réputé irréprochable et sans tache et, pour lui, cette scène de crime n’est pas différente d’une autre. Mais quand on identifie le corps, et que l’agent Victoria Santos lui demande s’il connaît cette femme, Abe hésite à répondre… Une seconde d’hésitation qui le propulse du côté des suspects. Et l’entraîne dans les profondeurs d’une spirale infernale le jour où sa propre femme, Angelina, disparaît à son tour.

Meurtres en série. Infidélités conjugales. Secrets inquiétants. Machination.
Qu’y a-t-il vraiment sous la surface des êtres et des choses ?

Mon avis : James Grippando a écrit plusieurs romans policiers dont beaucoup ont été traduits en français. Je n’a jamais eu l’occasion d’en lire un (même si j’ai découvert en écrivant cet article que j’en ai un dans ma bibliothèque). Ce livre m’a permise de faire la connaissance de l’auteur.

Abe est subsitut du procureur. Il est appelé un lundi matin sur une scène de crime. De prime abord la victime a été tuée par un tueur en série qui sévit actuellement. Mais plus l’enquête avance et moins cela est évident.

Grande fan des thrillers mettant en scène des tueurs en série (cela fait partie de mon côté sombre), je n’ai pas hésité à lire ce livre. J’ai trouvé qu’il commençait étrangement, l’auteur nous parle d’un des dernier esclave noir américain et je n’ai pas compris de suite le lien avec l’histoire annoncée au dos de la 4ème de couverture. Je pense d’ailleurs que c’était fait exprès. En effet, tout le long du livre James Grippando alterne le récit sur l’enquête du Cutter et celui sur son passé. Je dois avouer que parfois je m’y suis perdue, ne comprenant pas où il voulait en venir. Pas que ce qu’il racontait n’était pas intéressant mais je ne voyais pas pourquoi tout cela m’était raconté.
L’enquête par elle-même prenante prend aussi des détours qui m’ont paru longs. Les suppositions des différents enquêteurs m’ont parue tirées par les cheveux. Même si je sais, à force de lire des policiers que rien ne doit être mis de côté, certaines théories paraissaient bancales, un peu comme si tout se liguait contre un seul personnage, c’était quand même un peu gros.
À part ces défauts qui m’ont quand même un peu gênée, j’ai passé un bon moment lecture. Même si l’auteur prend pas mal de détour pour arriver au coupable, j’étais vraiment curieuse de connaître la fin. Parce que comme dans tout roman policier, j’avais établi pas théorie et j’avais hâte de découvrir si j’avais la bonne. Et si vous voulez savoir, oui, j’avais la bonne et je dois admettre que l’auteur a autant réussi à me guider qu’à me piéger. Si vous voulez vous faire votre propre théorie, il faudra lire le livre 😉

Je remercie Mosaïc pour cette lecture.

Publicités

2 réflexions sur “Les profondeurs – James Grippando

  1. Kallyane dit :

    J’aime bien les policiers et les thrillers, je le garde en tête, merci pour ton avis. Bon j’ai peur de m’y perdre cela dit, j’aime quand c’est clair, net, précis ! 😀

    xx

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s