Des mensonges dans nos têtes – Robin Talley

Éditeur : Mosaïc
Nombre de pages : 341
Date de parution :  2 septembre 2015
Prix : 17,00€

51IkOUl2vNLRésumé : Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah. Rien que des mensonges? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les cœurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

Mon avis : Dans les livres jeunesses je n’aime pas que les fictions, j’aime aussi ceux qui parlent du passé et qui m’en apprennent sur ce que les générations précédentes ont vécu et qui ont marqué notre histoires.

Sarah est une jeune noire de 17 ans qui va faire sa rentrée pour la première fois dans un lycée d’élèves blancs. Elle sait que cela ne sera pas facile, en 1959 les noirs ne sont toujours pas bien considérés dans les États du sud des États-unis. Linda est une blanche de 18 ans qui voit son lycée changer quand les noirs viennent y suivre leur scolarité, et elle est bien décidé à les décourager.
Vaille que vaille elles défendent leur position. Sauf que rien n’est jamais tout blanc ou tout noir.

Alors je vous l’accorde, ce livre est aussi une fiction, je doute que Sarah et Linda aient vraiment existé, mais leur histoire s’inscrit dans l’Histoire. Celle des noirs américains qui ont lutté pour avoir les mêmes droits que les blancs. Et j’ai pu la comprendre autrement qu’à travers les livres d’histoires ou les documentaires cette partie de l’histoire américaine.
Ce livre est un nuancier de gris. Il part du noir profond au blanc éclatant. Que ce que l’on pensait noir est peut être finalement gris foncé et que cette couleur peut même varier avec le temps. Qu’il est bon de défendre ses idées, mais qu’il ne faut pas oublier les individus qui se perdent au milieu des idéaux. Que les certitudes sont faites pour être bousculées. On y découvre qu’il est important de se mettre à la place de l’autre pour découvrir son point de vue. On n’est pas obligé d’y adhérer, mais commencer par le comprendre est déjà un bon début.
Si j’arrête les métaphores, je dirais que ce livre parle des différences qui font peur car elles sont inculquées dès le plus jeune âge sans vraiment avoir de fondement. Que parce qu’il est plus facile de se reposer sur des habitudes, des coutumes qu’on pratique depuis des années, alors même qu’on en a oublié l’origine depuis longtemps. Ce qui est dangereux c’est la méconnaissance La l’autre. En s’ouvrant les uns aux autres, on est capable de grandes choses.
Sarah et Linda nous montrent que lorsqu’on ouvre son esprit, même juste un peu, qu’on prend le temps de réfléchir et de donner sa chance à l’autre, on peut avancer ensemble sans s’oublier au passage, mais en s’enrichissant des différences de l’autre.
Je pense que je peux me passer de vous préciser que j’ai adoré ce livre, que j’ai aimé Linda et Sarah, que j’étais pleinement à leur côté tout le temps de ma lecture. Que j’ai frémis avec elles, que j’ai eu peur avec elles, que j’ai appris avec elles, que j’ai compris avec elles, bref j’ai vécu toute l’histoire avec elle. Et pourtant je suis certaine qu’une relecture ne me ferait pas de mal, j’ai dû passer à côté de quelques nuances.
Ce livre est destiné à la jeunesse et je conseille à tous les jeunes de le lire. Mais il peut également faire beaucoup de bien aux plus grands.

Je remercie Mosaïc pou cette lecture.

86/100

86/100

Publicités

4 réflexions sur “Des mensonges dans nos têtes – Robin Talley

  1. froggy80 dit :

    Ce livre risque de me toucher personnellement… Ayant moi-même vécu ça… Une entrée d’une mulâtre dans un école avec des « blancs ». J,ai vécu le racisme et je dois dire que c’est un sujet qui vient me chercher et qui touche une corde sensible…

  2. Kallyane dit :

    Je recherche de plus en plus à lire ce type de livres, je n’en ai lu qu’un seul en VO et j’avais aimé sur la ségrégation et j’en passe.
    Hop je le note lui aussi ! Merci pour cet avis 😀

    xx

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s