Most wanted # 1 – Te désirer – Julie Kenner

Éditeur : Michel Lafon
Nombre de pages : 415
Date de parution : 12 juin 2014
Prix : 16,95€ Notepaillons2

51JYrL0FbiLRésumé : Sauvage et d’une beauté rare, Evan Black incarne tout ce que les femmes désirent chez un homme. Sûr de son pouvoir de séduction, il cache derrière cette hardiesse un passé tumultueux… « Je sais exactement quand ma vie a basculé. À cet instant précis où ses yeux ont croisé les miens et où je n’y ai plus vu le regard insipide de l’habitude mais le danger, le désir et la faim. J’aurais sans doute dû m’enfuir. Je ne l’ai pas fait. J’avais envie de lui. Plus encore, j’avais besoin de lui. De l’homme et du feu qu’il avait allumé en moi… On m’avait prévenue de ne pas m’approcher de lui. On m’avait mise en garde. Peut-être aurais-je dû écouter ? Peut-être aurais-je dû m’échapper ? Mais mon désir était trop fort. Il y a des tentations auxquelles on ne peut pas résister. La première fois que sa main a frôlé ma peau, j’ai su qu’il était trop tard. La passion nous consumait déjà. Nous en serions changés à tout jamais. »

Mon avis : Dans la lignée des livres soft porn que l’on rencontre beaucoup maintenant, Te désiré a réussi à m’attirer avec sa couverture et son résumé. Pourtant ce n’est pas vraiment le genre de lecture qui me plait, mais cela fait un moment que j’ai envie de m’essayer au genre et avec celui-ci j’ai sauté le pas.

Angelina a le béguin pour Evan depuis qu’elle a 16 ans. Mais elle sait parfaitement que le beau brun ténébreux est hors de portée. C’est simple jamais il ne la regarde autrement que comme une petite sœur. Seulement les choses ne sont pas toujours comme elles paraissent l’être…
Le pich posé, l’intrigue a de quoi me séduire. Je ne suis pas une grande fan de romance, mais de temps en temps mon cœur laisse libre cours à son côté guimauve et ne dit pas non à quelques sentiments bien tournés. Mais là, il a été déçu. En même temps, j’aurais dû le savoir, je savais quel est le genre du roman, mais ma curiosité a eu le dessus et j’ai voulu le lire.
Les personnages ne sont pas inintéressants, loin de là. L’auteure nous les campe bien. Ils ont leur caractère bien défini et sont même assez attachants. Non, c’est juste que l’histoire est très longue à démarrer : la moitié du livre se déroule sur 3 jours et la seconde sur 3 semaines. Je ne suis un peu ennuyée sur la première partie et sur la seconde ça allait un peu trop vite. Toutefois la romance entre Evan et Angie est sympathique, un peu cliché par moment, mais la fraicheur d’Angie donne un peu d’originalité à l’ensemble. De plus, l’écriture de l’auteure est fluide avec pas mal de dialogue se qui rend la lecture très facile.
Enfin, je n’ai pas du tout apprécié les scènes de sexe, mais ce n’est pas nouveau, je n’aime pas trop ça quelque soit le roman. Surtout quand c’est du sexe pour du sexe sans vraiment de raison par rapport à l’histoire. Alors là oui, je sais c’est une romance et dans les romances les gens ne se font pas que des bisous platoniques (on n’est plus dans les harlequin des années 60 je sais bien) mais c’est définitif, ça ne passe pas toujours avec moi. Et j’ai vraiment eu du mal avec la répétition de certains mots et certaines expressions. Il paraît que c’est typiquement américain et qu’eux ça ne les gêne pas mais je crois qu’au bout de la 5ème fois j’avais compris qu’elle avait les seins lourds de désir.
Je conclurai donc en confirmant que ce genre n’est vraiment pas pour moi, mais que les fans du genre y trouveront plus que surement leur compte.

Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture.

 

Publicités

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s