Au bois dormant – Christine Féret-Fleury

Éditeur : Black Moon
Nombre de pages : 345
Date de parution : 11 juin 2014
Prix : 16,00€ Notepaillons5

1653359_857734867576663_1359009455_nRésumé : On l’appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu’il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire. Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s’enfuir plutôt que d’attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des évènements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d’identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu’elle ne le croit…

Mon avis : Dans la collection Blcak Moon destinée à la jeunesse et aux jeunes adultes, on trouve aussi des thrillers. Aimant les deux genres, je n’ai pas hésité une seconde avant de lire ce livre.

Le rouet prévient les parents, peu de temps après leur naissance, qu’il tuera leur fille le jour de ses 16 ans, et jamais il n’a manqué à sa promesse. Ariane fait partie de ses victimes désignées. Elle le découvre quelques mois avant ses 16 ans et ne veut pas se résigner. Elle a décidé de vivre…

Je ne connaissais pas l’auteure, mais en farfouillant avant ma lecture j’ai découvert qu’elle a écrit beaucoup de livres jeunesses et qu’elle s’essaye au polar pour la première fois. Ma curiosité a donc été redoublée.
Le roman commence doucement. On fait d’abord connaissance avec Ariane, sa famille et son mode de vie. L’adolescente ne le sait pas encore mais elle est traquée et depuis 15 ans elle essaye d’échapper à son destin. Ariane est une jeune fille attachante, qu’on prend plaisir à découvrir même si sa vie n’est pas classique, pleines de contraintes qu’elle ne comprend pas. Elle a appris à faire avec ces obligations et s’en sort plutôt pas mal.
Quand on découvre l’intrigue à proprement parler, on prend conscience de l’esprit machiavélique du tueur (ou de l’auteure). Celle-ci est particulièrement fouillée. On en apprend petit à petit, comme différentes couches qu’on creuse. À chaque fois qu’on pense avoir compris, saisi l’intrigue dans son entier, l’auteure sort un as de sa manche et on est obligé de réviser notre théorie. C’est ça que j’aime dans un thriller c’est de ne pas être sure d’avoir raison.
Les personnages se succèdent sans lien apparent mais ce n’est que pour mieux nous embrouiller. D’ailleurs la fin m’a laissée sur les fesses. Je n’avais pas pensé à ça ! L’auteure a vraiment bien travaillé sa trame et son enquête. Le public visé a beau être jeune, ce livre n’a rien à envier aux polars adultes. Je vous le recommande.

Je remercie les éditions Black Moon pour cette lecture.

 

71/80

71/80

 

Publicités

8 réflexions sur “Au bois dormant – Christine Féret-Fleury

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s