Pamphlet contre un vampire – Sophie Jomain

Éditeur : Rebelles éditions / Collection lune de sang
Nombre de pages : 362
Date de sortie : 20 décembre 2011
Prix : 18,80€ 
Résumé : S’il y a bien un truc qui m’agace, ce sont les romans à l’eau de rose sauce vampire. Mais qu’ont-elles, à la fin, ces amoureuses de Dracula d’opérette ? Ça ne tourne vraiment pas rond chez elles et ça commence à bien faire ; il est grand temps de rétablir la vérité : les vampires n’existent pas. Comment ça, « et s’ils existent ? » ? Eh bien, s’ils existent, je vais m’occuper de leur refaire le portrait, ça changera ! Je vais jeter sur mon blog un pamphlet ; un pamphlet contre les vampires. Et si, par le plus grand des hasards, un certain Hugo Rivoire – un garçon aussi mignon qu’effrayant – décide de me faire fermer mon clapet, il trouvera à qui parler ! Parfaitement ! Sauf que mon petit doigt me dit que je risque de le regretter…

Mon avis : Me revoilà avec un 3ème livre de Sophie Jomain, en attendant la parution de la suite des Étoile de Noss Head, celui-là est aussi destiné à un public adolescent – jeune adulte.

Dans le but d’aider son amie à décrocher de son addiction à la lecture de livres de vampire à la sauce romantique, Satine décide de créer un blog sur lequel elle publiera une satire pour démonter point par point le mythe du vampire romantique. Seulement elle ne pensait pas être à l’origine d’un tel remue-ménage lors de la publication de son pamphlet, elle est alors la cible de menaces et d’intimidations qu’elle n’avait pas prévues… Elle va même jusqu’à découvrir une réalité qu’elle était loin de soupçonner.

Je suis rentrée assez facilement dans le livre, Satine est un personnage vrai, franc, très attachant et il m’a été facile de suivre ses aventures. Alors que tout part d’une bonne intention (aider sa meilleure amie), Satine se retrouve embarquer dans une aventure qu’elle était loin d’imaginer.
Le roman commence doucement, le temps de planter le décor et les personnages, nous laissant le temps de faire connaissance, de nous acclimater à l’ambiance sur lycée de Satine et de nous installer dans sa routine de lycéenne. Ensuite la tension monte crescendo, nous poussant à nous interroger sur les motivations qui poussent ces gens à demander à Satine de retirer son pamphlet. C’est cette intrigue qui m’a le plus plus dans le livre. Savoir ce qui se cachait derrière ce grabuge crée par cette satire et savoir comme Satine allait s’en dépatouiller.
À côté de ça se dessine une histoire d’amour, une romance toute douce (un peu à la manière des Étoiles de Noss Head pour ceux qui l’ont lu) mais à laquelle j’ai eu du mal à accrocher… Peut-être parce qu’elle était un peu plus cousue de fil blanc ? Un peu trop prévisible à mon goût ? Manquait-elle de relief ? N’étais-je pas dans de bonne condition pour de la romance ? Toujours est-il que cette histoire m’est passée totalement à côté, ce n’est pas elle qui a aviver mon intérêt pour l’histoire.
J’ai aussi aimé découvrir cet univers vampirique, un peu différent de ce que j’ai lu, même si j’ai trouvé qu’il n’était pas assez développé, expliqué… certaines choses avaient l’air de couler de source, alors que pour moi elles restent une interrogation.

En résumé, je dirais que j’ai passé un moment assez agréable avec ce livre, mais que ce n’est vraiment pas celui que je préfère de l’auteure.

21/24



Cliquez si vous souhaitez acheter.

Publicités

9 réflexions sur “Pamphlet contre un vampire – Sophie Jomain

  1. Aidoku dit :

    Une lectrice qui dit que « décrocher de son addiction à la lecture de livres » est une « bonne intention », ça m’a bien fait rire. ^^
    Sinon, ce livre me tente bien, par curiosité.

  2. Luna dit :

    La quête de Satine contre les « vampires de romance » et l’ironie de cette histoire m’ont beaucoup plu : j’ai passé un excellent moment avec ce roman ! 🙂

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s