Thérapie du crime – Sophie Jomain et Maxime Gillio

Éditeur : J’ai lu
Nombre de pages :  414
Date de parution : 2 octobre 2019
Prix : 8,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Alice Rivière est une psychologue peu conventionnelle. L’incongruité, c’est son truc. Elle ne fait rien comme personne et c’est même la raison pour laquelle on vient la voir. D’ailleurs, si elle pouvait parler de ce qu’on lui confie lors de ces séances, elle aurait des centaines d’histoires à raconter. Mais la discrétion est une règle d’or. Une règle fortement ébranlée par la réapparition du commandant Xavier Capelle, qui vient lui soutirer des informations sur un de ses patients. Encore faudrait-il qu’elle accepte de l’aider et qu’elle lui pardonne l’humiliation subie seize ans plus tôt. Et pour ça, il peut toujours courir…

Mon avis : J’aime beaucoup ce qu’écrit Sophie Jomain et, comme vous devez le savoir maintenant, je suis dans une période où j’ai envie de lire des policiers. Voilà l’occasion de faire d’une pierre deux coups et d’en plus faire la « connaissance » de Maxime Gillio.

Alice est psychologue et ces clients sont un peu spéciaux. Et cela lui plait. Elle a bien établi sa vie et sa routine. Mais tout pourrait être chamboulé quand un client, par la force des choses, fait revenir son passé dans sa vie.

J’ai passé un très bon moment lecture avec ce livre. Tellement qu’il a même réussi à augmenter ma vitesse de lecture. Cela fait un moment que j’ai un peu de mal à me mettre dans mes lectures, mais celui-ci m’a vraiment donné envie de le lire.
Alice fait partie des personnages que j’apprécie tout particulièrement. Bon, d’accord, elle est parfois un peu stéréotypée, mais dans l’ensemble, elle me fait penser à quelqu’un de normal à qui il arrive des choses parfois loufoques. Elle a son petit caractère, est un peu têtue mais dans l’ensemble elle est plutôt attachante. Et surtout, c’est assez plaisant pour le mentionner, elle n’est pas cruche. J’entends par là que je n’ai pas eu envie de la secouer.
Ce n’était pas forcément le cas avec Xavier. Lui, il était un peu trop beau pour être vrai, mais c’est aussi ce qui fait rêver. J’ai en tout cas beaucoup aimé les échanges entre ces deux personnages.
L’enquête est aussi très bien ficelée. Même si certaines ficelles sont connues et prévisibles, cela ne gâche pas le plaisir de la découverte. J’avais vu arriver la fin, dans les grosses lignes, mais je lis tout de même pas mal de romans policiers.
Bref, ce livre est un pur bonheur pour se vider la tête tout en frissonnant un peu.

Je remercie J’ai lu pour cette lecture.

Et tu entendras le bruit de l’eau – Sophie Jomain

Éditeur : &H
Nombre de pages : 378
Date de parution : 6 mars 2018
Prix : 15,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Marion Verrier est Fendie Miller. Ou plutôt Fendie Miller est Marion Verrier. Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille ? Poussée à bout, Marion craque et décide de s’échapper en baie de Somme. Un bungalow cosy perdu dans la nature pour se retrouver et réfléchir à ce qu’elle va faire de sa vie, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais, au « Bruit de l’eau », Marion découvre qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait ; quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, que le destin n’aura de cesse de remettre sur sa route.

Mon avis : Je suis Sophie Jomain depuis ses débuts avec les étoiles de Noss Head et une discussion à bâton rompu par téléphone. Et même si je suis moins fan de la romance, de temps en temps, j’en lis un quand même.

Marion en a marre de sa vie actuelle. Elle ne s’en serait pas rendue compte si un événement au travail ne lui avait pas mis le nez dedans, mais maintenant elle a besoin de recul. Et quoi de mieux pour ça que de se retrouver dans la nature sauvage de la baie de Somme ?

Dès le début j’ai senti que cette romance serait différente de celle que j’ai lu dernièrement. Je dirais même que ce n’est pas la romance le thème principal de ce livre, mais il est accès sur Marion qui tente de retrouver un sens à sa vie, une fois qu’elle s’est aperçue que son métier ne lui convient plus. Et c’est ce qui m’a plu, suivre Marion sur le chemin de sa reconstruction. Découvrir ses doutes, ses certitudes, ses envies… La voir prendre son temps pour réapprendre à se connaitre et à se recentrer.
C’est son histoire qui m’a touchée, plus que celle qu’elle entretient avec son mystérieux voisin. Son histoire et surtout la découverte de la baie de Somme et de ses animaux marins. On sent que Sophie a fait un travail de recherches poussé et que c’est un sujet qui la touche. Celui-là ainsi que les deux autres abordés dans le roman. J’ai aimé ce personnage de Marion entier qui se laisse submerger par les émotions créées par les paysages, les situations et cette réalité française qui est parfois très moche.
Vous voyez, je ne retiens quasiment rien de la romance de ce livre, je ne retiens que le combat de Marion, son épanouissement et sa nouvelle façon de prendre la vie à bras le corps.
J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman, et si Sophie tu as des envies d’en écrire d’autres de ce style, je suis fan !

Je remercie &H pour cette lecture.

Fais-moi taire si tu peux ! Sophie Jomain

Éditeur : &H
Nombre de pages : 337
Date de parution : 7 mars 2018
Prix : 14,90€
Acheter sur : Amazon ou sur Bookwitty

Résumé : Elle fleurit les mariages, lui les détruit.
Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d’un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée… Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard.

Mon avis : J’ai découvert Sophie Jomain il y a quelques années avec sa série les étoiles de Noss Head et depuis je la suis régulièrement. Je dois bien avouer que je suis moins fan de ses romances que de ses romans fantastiques, mais pour une fois je me suis laisser tenter.

Louise est fleuriste et participe à de nombreux mariages. Sa vie est plutôt monotone entre amis et travail, jusqu’au jour où un saboteur de mariage va chambouler toute sa vie.

Comme je vous le disais, je voulais essayer une romance écrite par Sophie Jomain, d’une parce que j’ai déjà été séduite par sa plume sur d’autres types de romans et de deux parce que je voulais voir ce que donner sa romance, ou plus précisément cette comédie romantique.
Et une partie de moi est contente de l’avoir fait et une autre que je n’aurais pas dû… Oui, je suis très mitigée sur ma lecture. Je suis contente parce que j’ai retrouvé la plume de Sophie et que je l’aime beaucoup. L’écriture est fluide et légère,  les dialogues sont dynamiques et drôles tout ce que je connais de Sophie, c’est un plaisir de retrouver son style.
Par contre, j’ai beaucoup moins accroché à l’histoire. Peu de romance trouvent grâce à mes yeux et celle-ci n’a pas réussi à relever le défit. Je l’ai trouvé un peu tiré par les cheveux, bien sûr c’est une comédie, mais Louise cumule quand même un peu trop les catastrophes à mon goût. Heureusement que j’ai beaucoup aimé Louise, elle ne se laisse pas abattre et garde sa répartie cinglante dans la majorité des cas. J’ai été moins séduite par Loïc qui m’a paru trop sur de lui et un chouilla manipulateur.
Aucune surprise au niveau de la fin du roman. Je pense que ce livre saura séduire les fans de comédies romantiques, c’est un livre léger qui peut faire passer un bon moment.

Je remercie &H pour cette lecture.