La fille de braises et de ronces tome 3 – Le royaume des larmes – Rae Carson

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 511
Date de parution : 10 avril 2014
Prix : 18,90€ Notepaillons4

1002957_10151701728416473_756066175_nRésumé : La reine Lucero-Elisa, porteuse de la Pierre Sacrée du Destin, est en fuite. À la Porte des Ténèbres, ses ennemis ont enlevé Hector, l’homme qu’elle aime et le commandant de sa garde. Son royaume est au bord de la guerre civile, ses propres soldats ont même ordre de l’abattre…
Pour reconquérir son trône et sauver Hector, Elisa doit mener ses trois fidèles compagnons au coeur d’un pays de neige, de glace et de magie destructrice.
Les terribles secrets qu’elle découvrira durant ce périple pourraient bien changer le cours de l’Histoire…

Mon avis : Cette série est celle avec laquelle j’ai découvert la Collection R et c’est une de mes séries chouchoute. C’est donc toute fébrile que j’ai entamé le troisième et dernier tome.

Je ne vais pas vous faire de résumé personnel de peur de trop vous en dévoiler, la 4ème de couverture en explique déjà pas mal.

J’ai eu un peu de mal à me plonger dans ce livre, tant le précédent m’avait marqué, parfois c’est un peu dur de faire la transition. Mais une fois que je m’y suis mise j’ai suivi les aventures d’Elisa et ses amis avec entrain.
Dans ce dernier volet la jeune Reine doit sauver son amoureux et son royaume, deux choses qui ne sont pas faciles quand on n’y a pas été préparé. Mais elle s’en sort haut la main. Elisa dévoile qu’elle a du caractère, de la ressource et que c’est une excellente tacticienne. Elle perd de sa jeunesse et de sa naïveté pour prendre en assurance et en confiance en soi. Elle apprend à devenir reine, à gouverner, à faire des choix pour le bien du plus grand nombre, à faire des sacrifices… On suit son évolution depuis le début et la demoiselle avec un léger embonpoint qui n’était pas sur d’elle, laisse place à une femme avec des formes qui sait ce qu’elle veut et comment l’obtenir. C’est une évolution logique et celle qu’on attendait mais je dois avouer que j’ai un peu regretter l’Elisa des débuts.
L’intrigue est bien menée, mais elle traine un peu en longueur au début pour s’accélérer vers la fin. Je le trouve un peu mal équilibré. Peut-être aurait-il fallu avoir un début plus rythmé et une fin plus détaillée, ou alors scinder ce troisième et dernier tome en deux pour faire durer le plaisir ?
Les personnages secondaires, compagnons de lutte et de voyage d’Elisa prennent de l’ampleur et on devine le rôle qu’ils vont tenir dans le futur royaume d’Elisa. On devine l’ébauche de ce que sera ce pays après le passage de cette Reine douce, intelligente et décidée.
J’ai pressenti pas mal de choses qui sont arrivées dans cette fin de trilogie mais l’auteure a toutefois réussi à me surprendre sur certaines choses… Par contre, je continue à me poser des questions sur certains éléments qui pour moi ne sont pas exploités à fond… Peut-être que l’auteure a une idée derrière la tête pour continuer dans cet univers… Ça s’rait bien !

Je remercie Robert Laffont et la Collection R pour cette lecture.

58/65

58/65

La Trilogie de braises et de ronces, tome 3

La fille de braises et de ronces tome 2 – La couronne de flamme – Rae Carson

 Éditeur : Robert Lafont / Collection R
Nombre de pages : 417
Date de parution : 17 octobre 2013
Prix : 16,90€ Notepaillons5

994156_10151701728311473_1357611300_nRésumé : Le deuxième volet de la trilogie de braises et de ronces, une perle de l’heroic fantasy pour les fans de la série Game of Thrones.
Au coeur de son royaume, comme au royaume de son coeur, le chaos menace…

Elisa est devenue une héroïne malgré elle. Secondée par le fidèle Hector et par ses compagnons du Malficio, elle a mené son peuple à la victoire grâce au pouvoir de sa Pierre Sacrée en terrassant une armée menée par des sorciers tout-puissants, les Animagi. Le trône de Brisadulce lui revient de droit, mais les membres de la cour complotent contre cette reine de dix-sept ans. Elisa échappe de justesse à plusieurs tentatives d’assassinat. Elle ne peut accorder sa confiance à personne et se rend vite à l’évidence, la mort dans l’âme : elle doit unir sa vie à celle d’un seigneur de Brisadulce si elle veut asseoir son autorité. Suivra-t-elle la voie de la raison quand ses sentiments à l’égard d’Hector sont de plus en plus forts ? Pour conquérir le pouvoir dont elle a désespérément besoin afin de vaincre ses ennemis et accomplir sa destinée d’Elue, Elisa part à la recherche d’une source de puissance illimitée, le mythique zafira. Une quête périlleuse qui l’entraînera dans un extraordinaire jeu de piste par-delà les océans. Dans cette quête l’accompagnent ses amis les plus chers, le garçon qui l’a trahie, et l’homme qu’elle aime. Si la chance est avec elle, elle en sortira vivante. Et plus puissante que jamais. Mais il y a un prix à payer.

Mon avis : J’avais lu le premier tome début 2012 et il m’avait plus qu’enchanté ! Seulement j’ai été une des rares à passer la couverture et à le lire, du coup il ne s’était pas bien vendu. Robert Laffont a alors tenté une opération de sauvetage en commandant de nouvelle couverture à Larry Rostant et le résultat a enthousiasmé tout le monde. Perso je les trouve super belle ! Bref tout ça pour dire que le tome 2 a été publié et que je l’ai dévoré !

Après avoir vaincu l’ennemi Élisa accède au trône de Brisadulce, mais même en étant reine tout ne coule pas de source. Elle a beau être très intelligente son rôle n’est pas accepté de tous et elle doit faire ses preuves.

Dire que j’attendais ce livre impatiemment serait un euphémisme. J’avais adoré le 1er qui nous présentait une héroïne atypique, pas super jolie mais avec un physique passe-partout et une vie plutôt banale (autant que peut l’être celle d’une princesse de fantasy) qui bascule du jour au lendemain et qui fait face avec ses moyens. J’aime ce genre de personnage qui se cherche tout le long du récit et qui évolue. Je voulais donc vite découvrir ce qu’allait donner l’Élisa reine.
Près de 22 mois s’étant écoulés entre mes deux lectures, j’ai eu du mal à me souvenir de certains événements mais ce la n’a pas gêné ma lecture. Ce livre est l’épisode suivant du premier, même si l’on ne se souvient plus totalement de comment est arrivée Élisa sur le trône, le livre y fait peu référence, il aborde une nouvelle étape de la vie d’Élisa, celle d’appréhender le rôle de reine. Elle découvre que malgré son intelligence, les intrigues et les manigances de la cours sont plus fourbes qu’elle ne pensait. Mais elle fait face, elle apprend, elle est toujours peu sûr d’elle, mais son courage compense.
Comme dans le premier tome, nous voyons Élisa poursuivre son chemin, évoluer, grandir, devenir femme et surtout reine. C’est ce que j’adore dans ce livre, la voir évoluer. Elle n’a vraiment plus rien à voir avec la jeune fille boulote, choyée et épargnée des débuts. Son évolution est logique face aux situations qu’elle a dû affronter.
L’histoire par elle-même est également entrainante. Le début est un peu plus long, présentant la cours et son mode de fonctionnement fourbe mais une fois l’action lancée, on ne peut plus lâcher le livre.
On est au cœur d’un vrai récit de fantasy avec une quête et une étape différente à chaque tome, et c’est peu dire que j’ai vivement envie de connaître la suite et fin qui paraitra normalement début 2014.

Le petit plus : découvrez le travail de l’illistrateur et photographe Larry Rostant ICI.

 

19/60

19/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.