Le réveil d’Isabelle – Nadia Lakhdari King

Éditeur : Kennes
Nombre de pages : 224
Date de parution : 26 novembre 2014
Prix : 16,95€  Notepaillons5

81BpnHy+JULMon avis : Après un Noël au bord de la crise de nerf, un imbroglio aux douze coups de minuit, le 31 décembre, chamboule le début d’année d’Isabelle et Émilie!

Le 14 février approche à grands pas, et pour Émilie, c’est une date qui compte : non seulement c’est son anniversaire, mais aussi celui de sa rencontre avec Charles, en plus d’être la Saint-Valentin ! Bref, c’est la grosse pression : la chasse au cadeau le plus merveilleux est lancée, pas question de se rater sur ce coup-là ! Pendant ce temps, Isabelle a beau essayer de se persuader du contraire, difficile de nier qu’une complicité de plus en plus tendre s’établit avec Seb… Ajoutons à cela un mariage de campagne qui déraille, une rivale machiavélique et un dîner de Pâques musclé, et voilà réunis les ingrédients d’une comédie à la fois drôle et tendre, en compagnie de deux héroïnes attachantes en diable !

Mon avis : Dans la foulée du premier livre de l’auteur, Le party d’Émilie (dont vous trouverez l’avis ICI), j’ai lu celui qui parle d’Isabelle. Ça fait parfois du bien de rester dans ce style de lecture.

Isabelle est la meilleure amie d’Émilie. Célibataire qui papillonne elle a l’impression de contrôler sa vie, seulement tout ne se passe pas toujours comme prévu… Et Émilie voit l’échéance de son anniversaire – saint Valentin – anniversaire de couple sans avoir d’idée de cadeau génial.

J’ai aimé retrouver le ton léger de l’auteure et continuer le jeu des devinettes pour savoir ce que voulait dire les expressions et le vocabulaire canadiens.
Je pensais que l’histoire serait vraiment centrée sur Isabelle mais en fait c’est une continuité La l’histoire précédente où l’on a moitié/moitié la vie d’Isabelle et Émilie en alternance. On découvre Isabelle et on en apprend un peu plus sur Émilie. J’ai été un peu déçue parce que je m’attendais vraiment à ne « voir » qu’Isabelle et un peu d’Émilie (à l’inverse du premier) mais finalement suivre les mêmes personnages, en apprendre plus sur eux a permis de vraiment s’attacher à eux et l’envie d’en savoir plus.
Le livre est court, du coup la période racontée qui est sur 4/5 mois est menée tambour battant, on n’a pas le temps de s’ennuyer ni de souffler. Un peu à l’image des deux héroïnes qui sont souvent sur tous les fronts. Les événements qui se succèdent ne sont pas vraiment originaux (notamment les déboires professionnels), je dirais qu’ils sont classiques dans le thème de la chik-lit. Mais cela ne gâche pas le plaisir de la lecture, quand on commence ce genre de livre ce n’est pas pour avoir de profondes pensées philosophiques, mais pour passer un bon moment à se détendre.

Je remercie les éditions Kennes pour cette lecture.

Le party d’Emilie – Nadia Lakhdari King

Éditeur : Kennes
Nombre de pages : 217
Date de parution : 29 octobre 2014
Prix : 16,95€  Notepaillons4

41fUXve9fdLRésumé : Quand la magie de Noël se transforme en super galère !

Émilie, jeune trentenaire, a décidé que cette année, ce serait elle qui prendrait les choses en main pour Noël. Ses parents préfèrent partir en croisière, quitte à laisser la famille en plan ? Qu’à cela ne tienne, elle va organiser le traditionnel souper familial du 25 décembre : avec son frère, la copine de celui-ci, des amis… et Charles, son nouveau chum. Certes, Émilie n’est pas vraiment une fée du logis, mais quand on veut, on peut, non ? En théorie oui… à condition qu’il n’y ait ni tempête de neige, ni désistements de dernière minute, ni ex-petit ami qui débarque à l’improviste, ni ado en crise. Et de ce côté-là, c’est la totale: l’ado en crise, c’est la fille de Charles…

Une comédie romantique pimentée d’un humour volontiers mordant, à dévorer sans modération avant le marathon des fêtes de fin d’année !

Mon avis : Les éditions Kennes ont pris le parti de publier des romans canadiens sans les arranger à la « sauce française », en les laissant dans leur jus avec leur vocabulaire et leurs expressions, c’est assez déstabilisant au début puis on se prend au jeu de découvrir ce que ça peut bien vouloir dire en « français français ».

Émilie reçoit ses amis ainsi que son petit copain et ses enfants pour Noël. Sauf qu’elle n’a jamais eu à organiser de repas de Noël et que la préparation se révèle beaucoup plus compliqué que prévu.

Il est des livres qui font du bien, ces livres qui racontent des histoires légères et qui font rire. Ces livres qu’on ouvre en sachant qu’on va passer un bon moment qui va nous permettre de déconnecter. Ces livres qui nous permettent de couper avec le quotidien comme une parenthèse d’air frais. Le party d’Émilie en fait partie.
Bon, je vous accorde qu’il a un petit côté prévisible. J’avais vu venir certains rebondissements et souvent je n’ai pas été surprise. J’ai parfois l’impression qu’il est difficile de se renouveler dans le genre.
Mais le côté positif c’est que j’ai beaucoup aimé Émilie et son caractère décidé,. Si parfois elle est de mauvaise foi, c’est toujours pour le plus grand plaisir de la lectrice. Les personnages sont un peu caricaturaux mais ils sont aussi très attachants et l’alternance de point de vue permet de bien rythmer la lecture, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Malgré un récit très rapide, sans descriptions trop longue, on est vraiment dans l’action et on arrive bien à cerner chaque personnage, même ceux qui ne sont pas beaucoup présents. Je pense vraiment que l’âme La ce livre repose plus sur les différents personnages et leur caractères que sur l’histoire elle même qui est, somme toute, assez banale.
De toute façon moi ce livre je lui demandais juste La passer un bon moment et c’est ce qui s’est passé avec ce samedi soir sous la couette, donc : « mission accomplie » !

Je remercie les éditions Kennes pour cette lecture.