In real life tome 3 – Réinitialisation – Maïwenn Alix

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  469
Date de parution : 26 février 2020
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : Dernier tome des aventures de Lani, une jeune fille de 17 ans évoluant dans une société futuriste où les humains sont asservis à un réseau numérique nommé le Système, auquel elle tente d’échapper.

Mon avis : J’ai lu les deux premiers tomes que j’ai beaucoup aimés et j’avais hâte de connaitre la suite des aventures de Lani et Alexander.

Comme le résumé du dessus est plutôt bien fait pour en rien vous dévoiler des tomes précédents, je vais également éviter de vous spoiler avec mon résume personnel.

J’étais heureuse de retrouver Lani, Alexander et leur petite bande. La fin du tome 2 me laissait pleine d’interrogations et j’avais hâte de d’avoir les réponses à mes questions, et j’ai été servie !
La première partie du roman est plutôt longue, j’ai trouvé que ça n’avançait pas. Ça piétine pas mal. On sait que c’est nécessaire au moment de la lecture, que tout ce qui se passe va déboucher sur la fin, qui se construit petit à petit, mais il n’empêche que j’ai trouvé ça long… Lani en est même arrivée à m’agacer parfois, c’est dire ! Bon, je maintiens que c’est utile à la compréhension de la fin, mais quand même, c’est long (je pense que vous l’aurez compris).
La fin par contre est plein de rebondissements. Sur les 100 dernières pages on va de révélations en révélations, j’ai même eu parfois du mal à suivre. Je ne m’attendais d’ailleurs pas à un tel dénouement ! J’étais un peu sur le cul. Par contre, après avoir posé mon livre et réfléchi à cette fin, j’y ai vu quelques incohérence… Qui ne gènent pas du tout la lecture au moment où l’on tourne les pages, mais on s’en aperçoit après.
Je ne sais pas si l’autrice avait déjà pensé à une telle fin en écrivant les premières pages du tome un mais elle a parfaitement réussi son effet de surprise.
J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec cette Trilogie et je recommande Maïwenn comme autrice française à suivre.

Je remercie Milan pour cette belle découverte.

18/50

In real life tome 2 – Mémoire vive – Maïwenn Alix

Éditeur : Milan
Nombre de pages :  475
Date de parution : 26 juin 2019
Prix : 17,90€
Acheter : Amazon

Résumé : La suite des aventures de Lani. Elle est confrontée à un conflit de loyauté. Un récit qui amène à se demander si combattre un système revient également à lutter contre tous ceux qui le composent.

Mon avis : J’avais beaucoup aimé le premier tome (vous trouverez mon avis en cliquant ICI) et j’avais hâte de découvrir la suite des aventures de Lani et Alexander.

Comme c’est une suite et qu’il s’est déjà pas mal passé de chose dans le tome précédent, je préfère éviter de faire un résumé personnel.

Le rythme du roman est beaucoup plus rapide que dans le premier. Dès le début ça bouge. Après une fin comme celle du premier roman, il ne pouvait de toute façon pas en être autrement. Il fallait que Lani et ses nouveaux amis réagissent. Et ils n’ont fait que ça tout au fil des pages. Peut-être même parfois un peu trop. J’ai eu du mal à suivre… Avec l’arrivée de nouveaux personnages, c’est parfois difficile.
Mais l’histoire est tout de même bien ficelée. On apprend plein de choses sur le monde dans lequel vit Lina et prend conscience de toutes ses ramifications. Cet univers est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait. J’ai beaucoup aimé apprendre tout ça parce que malgré tout, ça laisse la part belle à l’imagination.
J’ai eu plus de mal avec les trahisons à toutes les pages… Trop c’est trop ! Bon, je sais que la nature humaine est loin d’être « sage » et pure, mais là ça faisait un peu beaucoup.
C’est dommage parce que l’autrice réussit encore une fois à nous surprendre sur sa fin. Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Encore une fois nos héros ne sont pas sauvés et vont devoir affronter le système et leur plus grandes peurs.
Comme pour le premier tome, j’ai hâte de découvrir la suite.

Je remercie Milan pour cette lecture.

44/65

In real life tome 1 – Déconnexion – Maïwenn Alix

♦ Éditeur : Milan
♦ Nombre de pages : 399
 Date de parution : 22 aout 2018
♦ Prix : 16,90€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Dans un futur postapocalyptique, les humains vivent dans de petites implantations agricoles, travaillant à régénérer les écosystèmes endommagés. Chaque individu est connecté au Système. À travers ce vaste réseau numérique, les gens peuvent communiquer par la pensée et visiter pendant leur sommeil des « rêves éveillés », des rêves si réels qu’ils permettent aux membres du Système de vivre une existence virtuelle en parallèle de leur vie dans l’implantation. Chaque nuit, les adolescents s’affrontent dans des épreuves de construction de rêves. Le jour de la Répartition, les plus doués quitteront leur implantation pour consacrer leur vie à l’élaboration des rêves éveillés. Brutalement arrachée au Système alors qu’elle est sur le point de remporter le Tournoi des constructeurs, Lani découvre un monde « hors connexion », dans lequel son pouvoir d’élaborer des rêves lui offre un destin inattendu.

Mon avis : Depuis que le blog existe, je lis beaucoup de dystopie, même si c’est un peu moins ces dernières années. Ce qui est encore plus rare c’est que cette dystopie soit française. Il fallait donc absolument que je lise le roman de Maïwenn Alix.

Lani vit dans une communauté soudée qui reconstruit doucement la planète après que l’homme l’a dévastée. Ils échanges leur ressources avec d’autres groupes répartis sur la planète. Tous sont connectés et vivent à travers Le Système qui leur apprend tout ce qu’il faut savoir. Jusqu’au jour où toutes ses certitudes ont volé en éclats.

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce roman et à le lire. En fait non, j’ai mis beaucoup de temps. Pas parce qu’il n’était pas bien mais parce que j’avais du mal à y accrocher. Je vous explique.
L’univers créé par l’auteure est bien pensé, il est détaillé et bien décrit. Je veux dire par là qu’il est décrit comme je l’aime : avec des explications simples et des descriptions qui ne sont pas trop longues. Ce qui n’alourdit pas ma lecture. Maïwenne a beaucoup d’imagination et elle sait la retranscrire de manière à ce qu’on la comprenne simplement et rapidement.
C’est avec Lina que j’ai eu plus de mal, je ne m’y suis pas vraiment attachée. Je la trouvais apathique au début (ce qui trouve aussi une explication) et moi qui aime les personnages qui ont du caractère, j’ai été un peu déçue. Mais tout change petit à petit et elle est remontée un peu dans mon estime. J’ai eu le même ressenti avec les autres personnages, pas vraiment de coup de cœur…  Heureusement la fin du roman a tout « remonté » ! Certaines révélations sont assez faciles, voire une carrément prévisible, mais dans l’ensemble j’ai envie d’en apprendre plus. Et même si tous les personnages ne m’ont pas séduite, j’ai envie de découvrir ce qu’ils vont devenir dans le prochain tome !
En résumé c’est une histoire qui commence doucement mais qui demande à être suivi.

Je remercie Milan pour cette lecture.

58/60