Héros – livre 2 : Générations – Benoît Minville

Éditeur : Sarbacane / Exprim’
Nombre de pages : 413
Date de parution : 12 juin 2019
Prix : 17,00€
Acheter : Amazon

Résumé : Six mois ont passé. Alors que Richard a disparu dans la dimension de Kraalnazgarath, Matéo a repris le quotidien… à ceci près qu’il a perdu toute inspiration pour le dessin. José, lui, voit sa communauté de followers grandir sur Youtube Les deux copains gardent leurs distances.
L’arrivée à Sainte-Forge de Manon, une adolescente mystérieuse, pourchassée par le Triumvirat et dotée elle aussi des pouvoirs des incarnations de Héros, fait basculer ce fragile équilibre.
Pendant ce temps-là, Costa enquête sur une secte de cultistes qui tente de faire sortir de sa léthargie un autre Grand Ancien : Cthulhu.

Mon avis : J’ai beaucoup aimé le livre 1 (mon avis ICI) et j’avais hâte de connaitre la suite et fin des aventures de Matéo, José et Richard.

La fin du premier livre m’avait laissée pleine d’interrogations, j’étais vraiment curieuse de découvrir la suite de l’histoire. Je ne vous ferais pas de résumé personnel pour éviter de trop vous en dévoiler sur les événements du premier livre.

Pour une fois, ayant lu le premier opus il y a peu, je me souvenais de tous les éléments qui s’était déroulés et c’était plus simple de me replonger dans l’histoire.
Les événements se passent 6 mois après le premier roman. 6 mois pendants lesquels il ne s’est pas passé grand chose. D’ailleurs, c’est un peu le bémol de ce livre, il est parfois un peu lent… Mais ce que l’on découvre petit à petit permet de mieux englober la totalité des éléments. Parce que l’intrigue est très complexe finalement.
J’ai apprécié retrouver les personnages. Ce qui s’est passé dans le premier livre les a changé et j’ai aimé voir leur évolution. Certaines des pistes que j’avais envisagées se confirment alors que d’autres m’ont totalement surprises.
La fin n’est pas totalement celle que j’attendais, mais elle convient parfaitement. Elle s’enchaine très bien avec tout ce qui précède. Elle permet même de ne pas fermer totalement la porte à d’autres romans.
Bref, c’est une très jolie lecture fantastique qui fait voyager et qui remplit son office pour l’été.

Je remercie Sarbacane pour cette lecture.

38/65

La symphonie des abysses livre 2 – Carina Rozenfeld

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 415
Date de parution : 20 novembre 2014
Prix : 17,90€ Notepaillons2

9782221140390Résumé : Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s’être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu’ils portent en eux ne pourront jamais s’exprimer dans l’enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l’espoir. Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les cœurs épris de liberté. Car un passage vers l’extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement… C’est en n’étant personne que l’on peut devenir quelqu’un.

Mon avis : J’avais été agréablement surprise par le première livre malgré mon scepticisme initial et j’étais donc curieuse de retrouver le second livre.

Après leur périples nos trois héros arrivent dans une ville où ils pensent pouvoir souffler. Malheureusement il semblerait que les choses ne font que se répéter sur cet anneau, et ce n’est pas la liberté espérée qu’ils rencontrent.

J’ai un peu été désarçonnée par le début du roman car on le commence avec un personnage totalement différent des trois dont je me souvenais du tome 1. Eyal est un jeune homme de 19 ans dont on découvre la vie dans la ville de « Portes ». Avec lui on découvre les règles de la citée et son histoire. Il m’a fallu quand même quelques temps pour trouver le lien entre Eyal et les trois personnages du livre précédent.
J’ai trouvé le rythme lent et vraiment simple ce qui ne m’a pas permis d’adhérer totalement au récit. Les répétions m’ont gênée, notamment la description de l’air marin qui est toujours la même et qui revient souvent. J’ai aussi trouvé les réactions des personnages assez enfantines pour leur âge. Même si je leur accorde le fait de vivre dans un monde totalement différent du mien qui ne leur a peut-être pas permis de grandir vraiment, de faire leurs expériences. Malgré une histoire originale, je me suis ennuyée. Parce que oui, j’ai trouvé quelques défauts au roman, mais l’idée elle est vraiment bien trouvée, c’est peut-être pour ça que je suis d’autant plus déçue, je m’attendais à quelque chose de plus rythmé, des découvertes avec plus d’effet…
De plus, la fin m’a laissée sur ma faim (c’est le cas de le dire). J’aime les fins ouvertes, qui permettent au lecteur d’imaginer ce qu’il veut, d’arranger l’histoire à ce qui lui convient le mieux, mais là elle est vraiment ouverte. J’ai plus eu l’impression qu’on me privait d’un 3ème tome. Parce que pour moi pleins de questions n’ont pas trouvé réponse, alors que celles qui en ont trouvées m’ont paru bâclée, j’aurai aimé avoir plus de détail.
C’est un sentiment étrange de se dire que vraiment cette histoire est originale mais qu’elle n’a pas réussi à m’emporter. C’est limite frustrant. Peut-être est-ce moi qui suis passée à côté, attendant trop, je n’ai pas su savourer ce que j’avais sous les yeux… Bref, un bilan en demi teinte pour cette lecture que je regrette pas mais qui n’a pas su me conquérir.

 

25/100

25/100

4/60

5/60