Si tu me le demandais – Emily Blaine

 Éditeur : Hachette romans
♦ Nombre de pages : 394
 Date de parution : 4 octobre 2017
♦ Prix : 18,00€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Elle est sa deuxième chance d’être heureux.
En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble.
Dans cette nouvelle romance moderne, Emily Blaine explore avec justesse et mesure la rencontre entre deux êtres profondément blessés. Peut-on encore aimer lorsque la vie vous a enlevé votre grand amour ? La réponse est aussi chargée d’espoir que la plume radieuse d’Emily Blaine.

Mon avis : De temps en temps, j’aime lire une romance. Ça empêche mon cœur de trop s’endurcir et même si ça me fait parfois lever les yeux au ciel, souvent ça me fait du bien.

Cooper est architecte il a perdu sa femme il y a 8 ans et, inconsolable,  il ne veut plus entendre parler de l’amour. Il se consacre à son travail et à sa fille. Jusqu’au jour où il rencontre Juilianne…

Le résumé de l’histoire avait l’air plutôt téléphoné, mais comme c’est souvent le cas dans la romance, cela ne m’a pas découragée. Et quand j’ai commencé à le lire, le livre m’a plu. Les personnages ont beaucoup d’humour et le chagrin de Cooper n’est pas trop omniprésent. Donc les personnages qui gravitent autour de Cooper : son assistante, son associé et sa soeur m’ont beaucoup fait sourire, j’ai beaucoup aimé leurs échanges. La rencontre entre Cooper et Julianne est aussi très bien écrite. Leur dialogue est drôle et original, enfin une rencontre qui sort un peu de l’ordinaire ! J’ai beaucoup aimé le personnage de Julianne, très fraîche et mystérieuse. Le hasard qui rythme leur histoire m’a aussi beaucoup séduite.
C’est après que ça se complique… Ce qui était au départ original se transforme dans la deuxième partie en histoire beaucoup trop évidente. J’ai trouvé que ça devenait un peu trop facile… Et j’ai du coup était un peu déçue. Je pense que certains aspect aurait pu être plus développé, la fin est trop rapide. Cooper abdique trop facilement après autant de temps à résister. Alors que leur histoire met pas mal de temps à commencer, elle se termine trop vite, je me suis sentie limite abandonnée.
Je pense que les fans du genre y trouveront leur compte, mais ça n’a pas été mon cas.

Je remercie &H pour cette lecture.

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons – Emily Blaine

Éditeur : &H
Nombre de pages : 270
Date de parution : 22 mars 2017
Prix : 7,50€

Résumé : Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et comme j’ai l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois l’homme le plus sexy de l’année » ne sera pas si simple …..

Mon avis : Je n’avais jamais lu de roman d’Emily Blaine et à force de la voir un peu partout sur la toile de mon réseau, j’ai voulu la découvrir.

Abby s’occupe des relations avec la presse. Lorsque vous êtes une star et que vous faites une bêtise c’est elle qui peut vous sauver la mise. Jusqu’au jour où son patron lui propose un dossier explosif, celui de Garrett McIntyre.

Je ressors très mitigée de ma lecture. Je suis incapable de dire si j’ai aimé ou détesté. Il y a des choses que j’ai appréciées et d’autres qui m’ont agacées. Vous le savez surement, je ne suis pas très romance. J’aime en lire de temps en temps pour me vider la tête mais pas trop souvent (quoique j’ai l’impression de me répéter depuis quelques avis, donc je dois en lire pas mal en ce moment). Donc, quand je commence un livre de romance je suis toujours assez critique et la pauvre Emily n’y a pas échappé…
Le personnage d’Abby est sympathique mais sans plus. Elle a son petit caractère mais abdique facilement face à la difficulté. J’aime les filles plus têtues (un peu comme moi quoi 😉 ) et Abby ne l’était pas assez. Quant à Garrett… il m’a laissé froide. Je ne lui ai trouvé aucun charme, il ne m’a pas fait rêver. Leur histoire ? Pareil… Il y avait du potentiel, mais tout arrive trop vite et trop facilement (oui encore plus que d’habitude dans ce genre de roman).
Le petit plus c’est qu’on voit que l’auteur à fait des recherches sur le métier d’attachée de presse et que le côté professionnel est 100% crédible.
Dans l’ensemble le roman n’est pas mauvais. Mais pour ce qui est de la romance, j’attends un peu plus. Bon, j’ai encore un roman d’Emily Blaine dans ma PAL et je ne vais pas m’arrêter à un seul essai, je laisserai sa chance à Colocs (et plus) dès que j’aurais le temps de le lire 🙂

Je remercie &H pour cette lecture.