Merlin tome 3 – L’épreuve du feu – T.A. Barron

 Éditeur : Nathan
Nombre de page : 279
Date de parution : 22 août 2013
Prix : 15,50€ 2

9782092539569Résumé : Un dragon est sorti de son sommeil et menace l’île enchantée de Fincayra. Seul Merlin peut l’arrêter. Mais le jeune homme vient tout juste d’accepter ses étranges pouvoirs, et il ne les maîtrise pas encore. Confronté aux flammes du terrible dragon, il comprend que ce sont les zones les plus sombres de son âme qu’il doit affronter. Pour découvrir l’origine de son pouvoir, à la fois effrayant et puissant, et espérer un jour le contrôler.

Mon avis : J’ai découvert Merlin en début d’année et les premiers contacts on été moyennement satisfaisants, mais il y a un je ne sais quoi dans cette série qui fait que je m’y attache et que je veux la continuer.

Cette série expose la jeunesse du célèbre Merlin l’enchanteur. L’auteur ayant remarqué qu’il n’y avait pas de récit parlant de cette partie de sa vie, il a décidé de l’imaginer. Ce troisième opus voit Merlin évoluer, même si à mon goût ce n’est pas assez rapide.

Je me suis donc plongée dans ce livre avec pas mal de apriori, Merlin m’avait pas mal agacé dans le roman précédent et j’avais un peu peur d’être déçue. Mais finalement ça a été mieux que je ne le prévoyais. Merlin a grandi et n’est plus aussi têtu et capricieux que précédemment. Il avance maintenant prudemment et évolue toujours dans son apprentissage de la magie, sans avoir la prétention de déjà tout savoir et en ayant enfin compris qu’il mettrait du temps à tout maitriser.
Un autre aspect du personnage a réussi à m’émouvoir : cette façon qu’il a de tout faire pour aider l’île de Fynranca qui ne lui rend pas toujours. Il y est un peu traité comme un paria mais cela ne l’empêche pas de vouloir aider quand même.
Pour ce qui est de l’intrigue de ce roman, hors évolution de Merlin, je l’ai trouvé un peu bâclée. J’étais contente de voir arriver des dragons, j’aime beaucoup cet animal fantastique, j’ai aussi beaucoup aimé l’histoire, mais j’aurai aimé qu’elle soit un peu plus développée. La fin arrive très vite et je l’ai trouvé assez « téléphoné ». On s’y attendait un peu et il n’y avait pas grand chose d’original. Et surtout c’était assez abrupte, j’aurais aimé en savoir un peu plus, même si je me doute, ou j’espère que cela sera abordé dans le tome suivant.

Bref, je me laisserai surement tenter par le prochain tome pour voir comment Merlin va encore évoluer.

Le petit plus : Le prochain tome est prévu pour février 2014.

28/35

53/60


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de Dragons – Jasper Fforde

Éditeur : Fleuve Noir / Collection Territoire
Nombre de pages : 295
Prix : 15,90€

Résumé : Depuis que Jennifer Strange, 15 ans, a été choisie pour tuer le dernier dragon, elle est la personnalité la plus célèbre de tout le pays.
Armée de son épée Exhorbitus, elle décide d’aller d’abord discuter avec la créature mythique.
Car les raisons de sa mission sont bien moins nobles qu’elle ne le pensait…

Mon avis : J’ai découvert cet auteur avec « L’affaire Jane Eyre » qu’une amie m’avait prêté. À l’époque déjà j’avais aimé ce style particulier propre à Jasper Fforde, et je l’ai retrouvé avec plaisir dans ce livre destiné aux ados.

L’époque est la notre, mais le monde abordé est différent, la magie y a une part importante depuis toujours. La planète est peuplée de magiciens et d’êtres aussi étranges que variés. Dans cet univers évolue Jennifer, jeune fille de 15 ans, vivant avec des magiciens et leur servant plus ou moins d’agent. Elle mène tant bien que mal l’affaire, écopant au  mieux l’eau de ce bateau qui coule doucement, quand la voilà propulsée dernière tueuse de dragons devant accomplir une tâche loin de lui convenir…

À la lecture des premières pages, j’ai été un peu déstabilisée, on est plongé directement dans l’histoire, les personnages sont introduits sans réelles descriptions et j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver. Mais les pages suivantes remédient vite à ce défaut et l’ont est entrainé directement dans le monde de Jennifer. On la suit de près, découvrant ses tâches, son quotidien… et on s’attache de suite à cette ado obligée de gérer une vie d’adulte avant l’âge, la disparition du grand Zambini, directeur de cette maison de magicien, l’obligeant à endosser son poste.

Elle mène la maison d’une main de maître ne s’en laissant pas compter par ces magiciens un peu caractériels, loufoques mais attendrissants. Ces personnages sont une vraie galerie de stéréotypes de tous les magiciens croisés au hasard de nos lectures, de l’érudit, à la taciturne en passant par le tête en l’air et le timide. De quoi créer des situations bien cocasses et régaler le lecteur !

D’ailleurs, puisqu’on en parle, je me suis régalée !! J’ai adoré ce livre qui m’a franchement fait rire plusieurs fois (heureusement que pour une fois, j’ai essentiellement lu dans mon lit et non dans les transports en commun !). Les dialogues sont désopilants et les situations hilarantes, l’auteur jouant de l’absurde avec prouesse. Je me suis laissée entrainer dans ce monde avec délice, me laissant portée dans les situations bizarres le sourire aux lèvres.

Pour vous mettre l’eau à la bouche voici un petit dialogue qui m’a fait rire toute seule dans mon lit :
« Kévin a pris la main de Grizz et l’a regardé dans les yeux.
– Ne monte pas dans une voiture bleue le jeudi.
-Quel jeudi ?
-N’importe quel jeudi ?
-Quelle sorte de voiture ?
-Bleue. Le jeudi.
-D’accord, a dit le garçon. »

Oui, je sais ça n’a pas l’air comme ça, mais il résume toute l’absurdité du livre, celle chère à l’auteur. Sans parler des prénoms et des noms propres abracadabrants !

Bref, vous l’aurez compris, ce livre m’a enchantée ! Un vrai OVNI dans la littérature young adult que je conseille à tout le monde, même et surtout aux adultes !

Merci aux éditions Fleuve noir de m’avoir permis cette découverte.


Cliquez pour acheter