La symphonie des abysses livre 2 – Carina Rozenfeld

Éditeur : Robert Laffont / Collection R
Nombre de pages : 415
Date de parution : 20 novembre 2014
Prix : 17,90€ Notepaillons2

9782221140390Résumé : Une nouvelle ville, de nouvelles lois, les mêmes interdits. Abrielle et ses compagnons croyaient s’être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu’ils portent en eux ne pourront jamais s’exprimer dans l’enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l’espoir. Aucun mur, aussi haut soit-il, ne peut étouffer les cœurs épris de liberté. Car un passage vers l’extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement… C’est en n’étant personne que l’on peut devenir quelqu’un.

Mon avis : J’avais été agréablement surprise par le première livre malgré mon scepticisme initial et j’étais donc curieuse de retrouver le second livre.

Après leur périples nos trois héros arrivent dans une ville où ils pensent pouvoir souffler. Malheureusement il semblerait que les choses ne font que se répéter sur cet anneau, et ce n’est pas la liberté espérée qu’ils rencontrent.

J’ai un peu été désarçonnée par le début du roman car on le commence avec un personnage totalement différent des trois dont je me souvenais du tome 1. Eyal est un jeune homme de 19 ans dont on découvre la vie dans la ville de « Portes ». Avec lui on découvre les règles de la citée et son histoire. Il m’a fallu quand même quelques temps pour trouver le lien entre Eyal et les trois personnages du livre précédent.
J’ai trouvé le rythme lent et vraiment simple ce qui ne m’a pas permis d’adhérer totalement au récit. Les répétions m’ont gênée, notamment la description de l’air marin qui est toujours la même et qui revient souvent. J’ai aussi trouvé les réactions des personnages assez enfantines pour leur âge. Même si je leur accorde le fait de vivre dans un monde totalement différent du mien qui ne leur a peut-être pas permis de grandir vraiment, de faire leurs expériences. Malgré une histoire originale, je me suis ennuyée. Parce que oui, j’ai trouvé quelques défauts au roman, mais l’idée elle est vraiment bien trouvée, c’est peut-être pour ça que je suis d’autant plus déçue, je m’attendais à quelque chose de plus rythmé, des découvertes avec plus d’effet…
De plus, la fin m’a laissée sur ma faim (c’est le cas de le dire). J’aime les fins ouvertes, qui permettent au lecteur d’imaginer ce qu’il veut, d’arranger l’histoire à ce qui lui convient le mieux, mais là elle est vraiment ouverte. J’ai plus eu l’impression qu’on me privait d’un 3ème tome. Parce que pour moi pleins de questions n’ont pas trouvé réponse, alors que celles qui en ont trouvées m’ont paru bâclée, j’aurai aimé avoir plus de détail.
C’est un sentiment étrange de se dire que vraiment cette histoire est originale mais qu’elle n’a pas réussi à m’emporter. C’est limite frustrant. Peut-être est-ce moi qui suis passée à côté, attendant trop, je n’ai pas su savourer ce que j’avais sous les yeux… Bref, un bilan en demi teinte pour cette lecture que je regrette pas mais qui n’a pas su me conquérir.

 

25/100

25/100

4/60

5/60

Phaenix tome 2 – Le brasier des souvenirs – Carina Rozenfeld

 Éditeur : Robert Lafont / Collection R
Nombre de page : 411
Date de parution : 18 avril 2013
Prix : 17,90€ 4

537621_448667395214020_558163566_nRésumé : Elle a tout oublié, il se souvient de chaque instant.
Depuis la nuit des temps, ils se sont retrouvés pour former le Phænix.
Cette fois, afin que l oiseau mythique renaisse de ses cendres, les deux amants devront ranimer le feu sacré…

Au cours de sa première année de fac dans le sud de la France, Anaïa a découvert qu elle était détentrice d un secret profondément enfoui en elle. Deux garçons qu elle a rencontrés, Eidan et Enry, attendent d elle qu elle se souvienne, et qu elle recouvre sa véritable identité.
Une série de rêves troublants la hante, un mystérieux visiteur lui laisse des messages la nuit à travers les paroles de chansons… Grâce à ces indices, elle pourra renouer le fil coupé de son existence et découvrir que l amour est la seule étincelle capable d allumer le brasier de ses souvenirs. Celui qui est son âme sœur est là, près d elle, tout près d elle…
Réchauffée par les flammes de leur passion, Anaïa devra encore affronter les démons de son passé. Leur fusion suffira-t-elle à réparer ce qui a été brisé et à écarter le péril qui les guette…

Mon avis : J’ai lu le premier tome lors de sa sortie l’été dernier. Curieuse de découvrir cette auteure française, je l’avais dévoré rapidement. J’avais beaucoup aimé dans l’ensemble, même si j’avais trouvé le récit un peu lent.

Anaïa doit se souvenir qui elle est. De cela dépend le destin de deux jeunes hommes et peut-être celui de notre terre.
Toutes les légendes n’en sont pas…

J’ai retrouvé avec plaisir Anaïa et le sud de la France. Avoir un roman qui se déroule dans un paysage que je connais est assez agréable, c’est plus facile pour imaginer les décors. Même si je ne connais pas personnellement Aix-en-Provence, l’auteure arrive à nous faire vivre l’ambiance de la Provence en hiver.

Anaïa est beaucoup moins apathique. Elle est beaucoup plus décidée et veut prendre en mains son destin. Elle agit et avance pour progresser dans la découverte de ses souvenirs. Elle commence à en entrevoir l’importance, et je pense aussi qu’elle est curieuse de voir sur quoi ça va déboucher (un peu comme le lecteur d’ailleurs). Les deux personnages masculins sont de plus en plus mystérieux. Dès qu’on pense en connaître un un peu plus, il se dérobe et nous voici plus embrouillés ! C’est un des points fort de ce diptyque c’est qu’il est difficile de définir lequel des deux est le mauvais
L’auteure nous fait progresser pas à pas sur les traces du passé d’Anaïa, mais pas une fois je ne me suis ennoyée. Le récit est dynamique et on en apprend à chaque chapitre. Autant je trouvais le tome 1 un peu lent, autant sur le 2 je n’ai pas eu le temps de me poser. Les pages ont défilé et je voulais absolument connaître le dénouement.

De plus, la playliste qui accompagne le livre est toujours plaisante. J’aime comprendre ce que je chante, écoute et l’auteure nous traduit pas mal de chansons qui collent parfaitement au roman. Un peu comme une comédie musicale écrite… D’ailleurs une des chansons m’a trottée plusieurs jours dans la tête.
J’ai vraiment bien aimé cette histoire en deux tomes, et je vous la recommande si vous voulez découvrir cette auteure française.

Je remercie la collection R pour cette lecture.

mutipetit2 copie copie

24/35

 


Cliquez si vous souhaitez acheter.