Dark Elite T1 – Magie de feu – Chloe Neil

Éditeur : Castelmore
Nombre de pages : 319
Date de sortie : 13 janvier 2012
Prix : 12,90€

Résumé : Lily Parker est la petite nouvelle au lycée privé Sainte-Sophia. Ses parents sont partis pour un an à l’autre bout du monde en la laissant dans ce pensionnat d’adolescentes riches et snobs. Heureusement, la compagne de chambrée de Lily détonne dans le paysage : Scout est excentrique et connaît les lieux comme sa poche. Mais elle lui dissimule des choses Ses mystérieuses activités nocturnes intriguent Lily, qui va tout faire pour découvrir ce qui se trame dans les sous-sols de Sainte-Sophia.

Mon avis : Je connaissais l’auteur pour sa série « Les vampires de Chicago » et j’étais curieuse de découvrir sa série pour young adulte, bein voui vu que j’en lis pas mal en ce moment. Et j’ai passé un agréable moment, le ton est donc donné !

Lily a 17 ans et comme ses parents partent pour deux années sabbatiques en Allemagne pour faire des travaux de philosophie, la voilà qui débarque dans un internat pour jeunes filles bon chic / bon genre, et c’est loin de la ravir ! (On le serait tous je pense à être déraciné et implanté dans un milieu féminin fermé) Sauf qu’elle n’avait pas prévu les découvertes faites quelques jours après son arrivée.

L’histoire commence lentement. Elle a dans une première partie du livre l’air d’être tiré d’une série TV sur la dure vie des gosses de riches, mais sans rien de vraiment sortant de l’ordinaire, de fantastique… L’auteure prend le temps de nous présenter les lieux et surtout de nous décrire le caractère de chaque personnage intervenant dans l’histoire. Mais ce n’est pas pour autant que l’on s’ennuie, loin de là ! Cette petite ambiance à la Gossip girl (comme le fait remarquer Lily elle-même) n’a pas été pour me déplaire, elle est fraiche et les personnages, loin d’être caricaturaux sont plaisants à découvrir. On est d’autant plus curieux de découvrir ce monde « paranormal » promis en 4ème de couverture, et cette façon de présenter notre monde tel qu’il est au départ, et de ne pas partir directement sur la présentation de l’univers rempli de magie, change aussi de manière agréable. Pour une fois on vit en direct l’immersion du personnage principal, on découvre ce monde en même temps que lui.

L’intrigue en elle même est assez légère, mais c’est un peu le défaut de chaque premier tome, qui doit aussi présenter l’univers et les personnages principaux. Elle est vraiment en second plan et n’apparait que dans la toute fin du livre. Mais tout cela est largement compensé par le fait que les personnages sont attachants, pour les gentils, et les méchants délicieusement détestables. De plus, je suis définitivement fan de l’humour de l’auteure ! J’ai autant ri avec ce livre qu’avec les vampires de Chicago. Inutile donc, de vous dire que je lirais le tome suivant avec plaisir ^^

Le petit plus : le tome 2, dont le titre est Marque de l’ombre doit sortir en mars 2012.

17/24

3/20 auteurs nord-américains vivants


Cliquez si vous souhaitez acheter.

La fille du soleil noir T1 – Esprits impurs – M.L.N. Hanover

Éditeur : Milady
Nombre de pages : 372
Date de sortie : 20 janvier 2012
Prix : 8,00€

Résumé : Jayné Heller a toujours refusé de croire à la magie. Il est temps qu’elle change d’avis Son oncle décédé, elle hérite d’une fortune incroyable et d’une mission étrange : combattre une cabale de sorciers appelée le Collège Invisible. Sous l’autorité de Randolph Coin, les membres du Collège invoquent des esprits démoniaques afin d’accroître leur pouvoir. Jayné a du mal à croire à l’existence de la magie mais doit se rendre à l’évidence.

Mon avis : Et voici arrivé le premier livre d’urban fantasy de l’année ! J’ai lu pas mal de livres jeunesses dernièrement et ça m’a fait un peu bizarre de repasser à une police plus petite et plus serrée :-p

Jayné apprend le décès de son oncle et va à Denver pour connaître les modalités de son héritage. Elle découvre alors qu’elle hérite d’une somme colossale mais aussi d’une mission dont elle se serait bien passée ! (Oh ! Pour une fois un résumé très court ^^)

Avec ce livre, je suis retournée à mes premières amours : les enquêtes paranormales ! L’histoire est plus axée sur une enquête avec de la magie et des êtres méchants qui en veulent après notre vie, nous pauvres petits humains. Mais heureusement le destin nous a désigné une héroïne pour nous sauver. Oui, je sais j’ai l’air ironique comme ça, mais en fait j’ai adoré ! L’histoire est vraiment accès sur l’enquête et pas sur la vie amoureuse de l’héroïne, même si nous avons droit à quelques passages.
Ce tome est un très bon tome d’introduction. Nous avons la présentation des personnages, l’équipe qui va aider Jayné dans ses enquêtes, et de la mythologie inventée par l’auteur. De plus, l’auteur pose, l’air de rien, quelques énigmes, quelques questions, qui auront, je pense, leurs réponses dans les tomes suivant.
J’ai beaucoup apprécié le personnage de Jayné, elle est réfléchie et ne fonce pas tête baissé. Par contre je la trouve vraiment zen face à la découverte de ce monde qu’elle ne connaissait pas la veille. Elle l’accepte assez facilement, peut-être un peu trop facilement même, je pense que moi j’aurais un peu pété un plomb si j’apprenais qu’une partie de la population mondiale est parasitée par des « cavaliers », des esprits maléfiques qui transforment les humains en vampire, loups-garous et autres petites bêtes tout aussi sympathiques ! Mais je dois aussi avouer que le monde imaginé par l’auteur est vraiment original et change de tout ce que j’ai pu lire dernièrement.

En résumé, une lecture que j’ai beaucoup aimé et j’ai hâte de me plonger dans le tome 2 qui doit sortir en février. Je remercie livraddict et les éditions Milady de m’avoir permis cette découverte.

Le petit plus : L’auteur est un homme, et je dois avouer qu’au début ça m’a un peu déstabilisée, mais ce n’est pas inintéressant de voir comment un homme perçoit un personnage principal féminin.

2/3 Auteurs nord-américains vivants


Cliquez si vous souhaitez acheter.

October Daye T1 – La malédiction de la rose – Seanan McGuire

Éditeur : Pygmalion Darkilight
Nombre de pages : 382
Date de sortie : 8 juin 2011
Prix : 15,90€ 

Résumé : J’avais tout pour être heureuse : un mari, une petite fille, un job… Une vie normale quoi. Sauf que je suis une changeling, je suis à moitié faë. J’ai tout perdu, d’un seul coup, d’un seul, et tente de me reconstruire. Je ne demande rien à personne et m’occupe de mes oignons… Seulement, rester sourde à la magie lorsqu’elle coule dans vos veines n’est pas si simple. Merci sortilège, me voici obligée de poursuivre un assassin !

Mon avis : Ce livre qui me faisait de l’oeil depuis quelques temps, m’a gentiment été prêté par Tima (qui co-administre le forum Morsures et Sortilèges avec moi). Je ne voulais pas l’embêter avec ça au début, mais finalement elle a  bien fait parce que j’ai beaucoup aimé ce livre !

October est une chageling, moitié fäe moitié humaine. Elle a décidé de vivre parmi les humains et à une vie de famille parfaite entre mari et enfant, une petite fille de 4 ans. Elle est détective privée et a accepté une mission « spéciale » pour son suzerain et enquête sur la disparition de la femme et la fille de ce dernier. Seulement rien ne se passe comme prévu, et October disparaît pendant 14 ans. Le monde a eu le temps de changer pendant tant d’année et c’est très difficilement qu’elle essaye de reprendre pied. Elle vit alors une vie sans saveur jusqu’à ce qu’une amie l’oblige, par une incantation, à mener une enquête si elle veut survivre. Les choses « sérieuses » commencent enfin !

J’ai tout de suite eu beaucoup de sympathie pour October, pour son caractère et son langage châtié (huhu). C’est une femme de son temps qui ne s’en laisse pas compter. Malgré l’effondrement de son monde elle tient la barre vaille que vaille pour que celle-ci ne prenne pas définitivement l’eau. Je dirais qu’elle survie, qu’elle s’est anesthésiée afin de traverser chaque jour le mieux qu’elle peut. Évidement un événement vient tout chambouler et elle fait face comme je n’aurais surement jamais su le faire, mais je ne suis pas moitié fäe !
L’univers créé par l’auteur m’a aussi beaucoup plus, étant habitué aux vampires et depuis peu aux mondes post-apocalyptiques, ce changement de milieu m’a fait beaucoup de bien. Même si j’ai eu un peu de mal avec le vocabulaire relatif à toute cette mythologie, rencontrer des Trolls, des Slekies et des Pixies à chaque page n’est pas sans manquer de charme. Surtout que le tout est très cohérent.
L’enquête est aussi très prenante, menée par le style vif et dynamique de l’auteure. Je me suis laissée porter par l’intrigue et pour une fois je n’ai pas vu venir le coupable beaucoup trop tôt.
L’auteur nous distille aussi, tout au long de l’histoire, des éléments sur le passé d’October et pose aussi les jalons sur d’autres choses à découvrir dans les autres tomes, certaines relations avec les autres personnages restent floues mais on se doute un peu de ce que cela pourrait donner, enfin on espère que ça donnera un truc qu’on a en tête, qui donnent très envie de continuer cette saga.
J’ai donc beaucoup aimé ce livre et je sens que je vais passer en mars dans la bibliothèque de Tima pour lui emprunter la suite.

Le petit plus : Le deuxième tome est déjà paru, le 9 novembre 2011 et son titre est Les racines de la trahison, dont voici la couverture que j’aime aussi beaucoup.

1/20 auteurs nord-américains vivants


Cliquez si vous souhaitez acheter.

Défi lecture 2012 Vampires et Sorcière et Forum ABFA

Tout comme l’année dernière, je me lance dans le défit lecture organisé par le site de Vampires et sorcières et le forum AFBA.
Bon, je n’ai pas terminé celui de l’année dernière, on va dire que je suis restée bloquée sur tout ce qui est urban fantasy, pour adultes ou ado. Je pense en faire un tit bilan dans les jours qui suivent d’ailleurs.

Voici le principe de celui de 2012, sur l’année il me faudra lire 20 livres 19 imaginaires (Fantasy, fantaisie urbaine, romance paranormale, SF…) + 1 surprise, décliné comme suit :

  • 10 imaginaires par des auteurs nord-américains vivants
  • 5 imaginaires par des auteurs morts (ça peut aller de Jules Verne à Jennifer Rardin)
  • 1 imaginaire d’un auteur français vivant
  • 1 imaginaire d’un auteur anglais vivant
  • 1 livre de SF, peu importe la nationalité de son auteur
  • 1 livre de fantasy avec mages/dragons/druides/épées/autres. C’est à vous de décider mais on veut de la vraie fantasy.
  • 1 livre de Barbara Cartland (vous ne pensiez pas vous en sortir si facilement n’est-ce pas ? Cette année c’est Tan que vous pourrez maudire pour cette lecture épanouissante)

Je pense que c’est possible si je m’organise correctement cette année.