No limit la violence ! – Arthur Ténor

♦Éditeur : Scrinéo
♦Nombre de pages :  211
♦Date de parution : 6 janvier 2022
♦Prix : 10,90€
♦Acheter : Amazon

Résumé : À 14 ans, Hugo n’a connu que des écoles des quatre coins du monde, et n’a jamais vécu en France. Jusqu’au jour où, contraint de regagner le pays avec ses parents, il intègre un collège supposé ordinaire où il espère bien faire de nouvelles rencontres. Sa déception va être cruelle. Car, très vite, il découvre que son nouveau collège est un chaudron frémissant de vieilles rivalités de quartiers, où deux clans se livrent une guerre sans merci. Laquelle, de la bande des Mariniers ou de celle des Tanneries, dominera l’autre ?
Hugo se sent comme un extraterrestre dans ce monde de la violence adolescente ordinaire. Et il tient absolument à rester neutre. Pourtant, et presque en toute conscience, il va se laisser piéger. Jusqu’où ?
Un ado plongé dans une guerre des gangs d’une violence inouïe

Mon avis : La violence chez les jeunes est un sujet qui me préoccupe, je pense un peu comme tout le monde. J’étais curieuse de voir comment un auteur allait aborder le sujet auprès de la jeunesse.

Hugo a des parents qui déménagent souvent. Il fait donc sa rentrée scolaire en 4ème dans un nouveau collège. Et il s’est fixé des objectifs : avoir des amis et surtout une petite amie. Seulement les règles imposées par deux bandes rivales dans l’établissement pourrait bien changer la donne.

Comme écrit plus haut, j’étais curieuse de voir comment le sujet allait être abordé. Et je dois dire que j’en ressors mitigée…
L’auteur s’adresse a un public jeune et ça se sent. Cela est normal me direz vous et même que c’est tant mieux, autant séduire la cible visée. Mais du coup, je suis passée à côté.
Le récit ne ménage pas le lecteur. Il est violent, sans être trop explicite, et aborde toutes les dérives que cette jeunesse peut subir : harcèlement, autant au collège que sur les réseaux sociaux, violence verbale, violence physique, intimidation, mise à l’écart de certains élèves discrets et qui de toute façon préfèrent se faire oublier. Tout est vu, mais un peu trop sommairement à mon goût. À vouloir tout voir, tout est survolé et on n’en perçoit pas forcément l’importance ou l’impact.
Hugo m’a passablement énervée. De jeune plutôt lambda, il devient prétentieux et prétend tout pouvoir gérer. Alors oui, les ados sont comme ça, ils veulent se démarquer de leurs parents et apprendre à faire leurs choix seuls, mais là il en devient tellement pédant que j’ai eu envie de le frapper.
Je pense que ce livre peux séduire pas mal de jeune, qu’il peut malgré tout donner quelques explications. Mais je pense qu’il portera plus ses fruits s’il est suivit d’une discussions avec des adultes.

Je remercie Scrinéo pour cette lecture.

5/35

 

6 réflexions sur “No limit la violence ! – Arthur Ténor

  1. Pingback: Muti et ses livres

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.