Poing levé – Yaël Hassan

♦ Éditeur : Le Muscadier
♦ Nombre de pages :  167
♦ Date de parution : 4 février  2021
♦ Prix : 15,50€
♦ Acheter : Amazon

Résumé : Junior est un collégien en classe de 4e. Leur professeur de lettres leur demande de faire la biographie documentée d’une personnalité qui a tenté de changer le monde. A la lumière des violences policières, de la mort de George Floyd et des nombreuses manifestations antiracistes à travers le monde, le jeune homme choisit de raconter la vie de Tommie Smith, athlète afro-américain qui s’était distingué par son « poing levé » aux Jeux Olympiques de 1968.
Ce roman s’inscrit dans la période très particulière du confinement et des différents évènements qui ont marqué cette époque, des cours virtuels, de l’éloignement du collège et des copains-copines, et de la découverte des voisins et des voisines… et peut-être même de l’amour.

Mon avis : Les éditions Le muscadier présente des collections engagées. Dans la collection Rester vivant, j’ai eu envie de découvrir Poing levé de Yaël Hassan, autrice jeunesse prolifique, que je n’ai pas encore eu le plaisir de lire.

Pendant le premier confinement Junior doit réaliser un exposé pour le cours de français. Il doit écrire sur une personne qui à changer le monde. Il choisi Tommie Smith, athlète américain qui s’est fait remarqué aux JO de Mexico de 1968. À côté de ça, il vit le confinement et est suspendu à l’écran pour suivre les événements aux États-Unis.

Derrière sa légèreté, ce livre parle de sujets graves et malheureusement courants. La différence, le racisme, l’islamisme radical montant, les préjugés qui ont la peau dure…
Yaël Hassan à voulu expliquer aux enfants, à travers les histoires de Tommie Smith et Junior, comment est vécue la différence de couleur de peau sur différentes époques et dans deux pays : la France et les États-Unis. Avec des mots simples et des situations de tous les jours elle explique très bien comment les préjugés ont la vie dure. Comment la vie est différente suivant l’endroit où vous grandissez, et ça peut se jouer à une rue près. Comment une vie normale peut basculer suite au changement d’un seul membre de la famille. Comment grandir dans une famille qui prône le dialogue t l’échange peut tout changer. Comment la diversité est une richesse, tout comme l’amitié.
J’ai aussi aimé apprendre l’histoire de Tommie Smith. La photo qu’on trouve à la fin du livre me disait quelque chose, mais je n’en avais pas perçu toute la portée. Surtout à l’époque dans une Amérique à peine sortant du ségrégationnisme. Parfois on ne perçoit pas l’importance des petites choses. Pourtant, une fois faites, elles grandissent et avec le temps donnent les fruits qui peuvent faire changer le monde.
C’est un livre très bien écrit, actuel, qui permettra aux enfants et aux ados de peut-être un peu mieux comprendre notre monde complexe et parfois cruel.

Je remercie le Muscadier pour cette lecture.

24/35

6 réflexions sur “Poing levé – Yaël Hassan

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.