Blackwell-Lyon, tome 1 – Nos Adorables Mensonges – J. Kenner

Éditeur : Matini & Olive
Nombre de pages :  153
Date de parution : 1er octobre 2019
Prix : 3,49€
Acheter : Amazon

Résumé  : Elle n’est pas la femme que je croyais… mais une chose est sûre, c’est la femme que je veux.
Je ne me suis jamais considéré comme cynique, mais se faire larguer à l’autel, ça change un homme.
Maintenant, je ne pense qu’à mon travail. À développer ma société et à reprendre le cours de ma vie. Ne vous y méprenez pas, j’aime toujours les femmes. J’aime leur allure. Leur parfum. La sensation de leur corps – surtout la sensation de leur corps. Et je me suis donné pour mission d’offrir à chaque femme qui partage mon lit l’aventure de sa vie.
Mais se rapprocher ? S’engager ? Accorder à une femme ma confiance ? Non, hors de question.
Ou du moins, c’est ce que je pensais.
Et puis, je l’ai rencontrée. C’est amusant comme tout peut changer en un clin d’œil. Comme une erreur d’identité peut tout changer. Et pourtant, elle était là, professionnelle et pas du tout intéressée. Et moi, je l’ai instantanément voulue. Désirée.
Par-dessus tout, j’ai souhaité l’aider. La protéger, elle et sa sœur. Mais plus j’apprends à la connaître, plus j’ai envie d’elle. La totale. Je veux la femme et tout ce qui vient avec.
Et le miracle, c’est qu’elle me désire, elle aussi.
Le problème, en revanche, c’est que nous avons déjà été échaudés tous les deux. Maintenant, une chose est certaine – le seul moyen de survivre à la chaleur qui crépite entre nous, c’est de trouver le courage de se jeter ensemble dans le brasier.

Mon avis : Comme vous le savez, je ne suis pas très romance, juste de temps en temps en passant. Celle-ci était courte et je me suis laisser tenter.

Comme le résumé éditeur est long, je n’en ferai pas de personnel pour éviter de trop vous spoiler.

Cette histoire est écrite du point de vue masculin. Il faut bien avouer que ça change. Mais j’ai toujours du mal quand, dans une romance, le narrateur est un homme. Je ne m’identifie pas et j’ai vraiment du mal à adhérer à tous ses sentiments.  J’ai donc bien souvent lever les yeux au ciel.
L’histoire est rapide, 150 pages vous pensez bien ! Alors ça change des histoires à rallonge et à tiroirs, mais là pour le coup c’était peut-être un peu rapide. Quand on a l’habitude de personnages qui se tournent autour, se fuient pour mieux revenir, on est un peu déstabilisé que ça aille si vite et si bien. J’ai trouvé l’histoire un peu pauvre… Même si les personnages sont attachants, on n’a pas vraiment le temps de les découvrir et de les apprécier. Je pense que le tout aurait mérité d’être développé un peu plus. Je n’aurais jamais cru le dire mais là oui, il aurait mérité d’en avoir plus !
Cette série aura plusieurs tomes basés sur différents personnages qui entourent de Pierce et Jezebel. Une façon de les retrouver plus tard.

Je remercie l’autrice pour cette lecture.

2 réflexions sur “Blackwell-Lyon, tome 1 – Nos Adorables Mensonges – J. Kenner

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.