Toffee Darling – Joanne Richoux

Éditeur : Sarbacane / Exprim’
Nombre de pages : 249
Date de parution : 3 avril 2019
Prix : 16,00€
Acheter : Amazon

Résumé : 6 juin 1964, Paris.
Vivianne, 19 ans, ne supporte plus Jérôme. Ni cette confiserie qu’ils tiennent ensemble.
Alors cette nuit, elle part.
Où ? Aucune idée.
C’est comme ça qu’elle rencontre Kathleen, une magnétique pin-up aux boucles bicolores. Elle se perd dans son sillage et décide de la suivre en Amérique. Reste à convaincre Jérôme ; après tout, elle l’aime. Elle a besoin de lui à ses côtés.
À travers les États-Unis des sixties, le trio va écumer les villes, les angoisses, la nature sauvage, les joies, les routes et les chagrins.
Un seul moteur : la liberté.

Mon avis : Depuis peu, j’ai découvert que j’appréciais les Road trips, quand j’ai lu le résumé de Toffee Darling, je me suis dit que ce roman me plairait donc forcément.

1964, Vivianne n’a que 19 ans, mais elle s’ennuie déjà dans sa vie de femme mariée. Elle a l’impression de tourner en rond. Quand le hasard lui permet de rencontrer une jeune américaine, Kathleen qui veut l’entrainer avec elle aux États-Unis, elle la suit. C’est accompagné de son mari Jérôme que les deux femmes atterrissent à Los Angeles pour 3 mois de folles aventures.

J’ai eu un peu de mal avec le début du roman. Vivianne m’agaçait un peu. J’avais du mal à comprendre qu’une jeune femme de 19 ans soit aussi blasée. C’est un peu parce que j’avais tendance à oublier que le roman se déroule dans les années 60 et que les mœurs étaient différentes à l’époque. J’ai d’ailleurs dû souvent me le répéter… À côté de ça, le départ pour les USA était un peu trop précipité et facile pour moi. Souvent les problèmes d’argent sont résolus avec une pirouette et mon esprit cartésien a eu beaucoup de difficultés à s’y faire.
Une fois le trio arrivé en Californie et lancé sur les routes, il a été plus facile pour moi d’adhérer à l’histoire et de m’attacher aux personnages. Pour ça il a vraiment fallu que j’apprenne à les connaître au fil des pages. J’ai eu plus d’affinité avec Kathleen et sa sensibilité à fleur de peau qu’avec Vivianne et ses réactions d’enfant gâté ou Jérôme et son caractère quasi inexistant. Oui, le petit couple est souvent agaçant. Heureusement il grandit tout au long de l’histoire et j’ai préféré cette version-là d’eux-mêmes.
Une partie du roman m’a paru toutefois hors de portée de son lectorat. Je ne suis pas sure que certains passages intéressent le jeune lecteur, même pour moi ils étaient plutôt ardus… Ou alors je ne les connais plus tout…
Une belle lecture dans l’ensemble qui m’a permis de passer un bon moment caler sous mon plaid par cette météo de mai capricieuse.

Je remercie Sarbacane pour cette lecture.

32/65

Une réflexion sur “Toffee Darling – Joanne Richoux

Une petite bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.